Le Partner Program de la principale plate-forme de vidéos au monde possède actuellement plus de deux millions de membres. Le programme a été lancé il y a quelque quatorze ans pour permettre aux auteurs de gagner de l'argent avec leurs vidéos, notamment en leur rétrocédant une partie des rentrées publicitaires provenant de celles-ci. Toute personne désireuse d'adhérer au programme doit disposer d'un canal regroupant au moins mille abonnés et quatre mille heures de vision annuelles. Tout cela signifie également que ces auteurs peuvent accepter des dons et des abonnements payants ou empocher des revenus avec le service YouTube Premium payant.

Le système est clairement très populaire et a sans aucun doute contribué à la notoriété de YouTube, où toute une série de gens peuvent à présent gagner de l'argent avec leurs vidéos. Pour YouTube et sa société-mère, cela représente aujourd'hui quatorze années de tentatives de trouver un juste équilibre entre d'une part la popularité d'auteurs tels Logan Paul et d'autre part la volonté d'apaiser les publicitaires qui ne veulent pas toujours voir leur nom lié à, disons, des vidéos raillant le suicide. Ces dernières années, la plate-forme a aussi adapté plusieurs fois ses règles en vue notamment de protéger les enfants et d'étouffer dans l'oeuf le harcèlement d'auteurs.

Le Partner Program de la principale plate-forme de vidéos au monde possède actuellement plus de deux millions de membres. Le programme a été lancé il y a quelque quatorze ans pour permettre aux auteurs de gagner de l'argent avec leurs vidéos, notamment en leur rétrocédant une partie des rentrées publicitaires provenant de celles-ci. Toute personne désireuse d'adhérer au programme doit disposer d'un canal regroupant au moins mille abonnés et quatre mille heures de vision annuelles. Tout cela signifie également que ces auteurs peuvent accepter des dons et des abonnements payants ou empocher des revenus avec le service YouTube Premium payant.Le système est clairement très populaire et a sans aucun doute contribué à la notoriété de YouTube, où toute une série de gens peuvent à présent gagner de l'argent avec leurs vidéos. Pour YouTube et sa société-mère, cela représente aujourd'hui quatorze années de tentatives de trouver un juste équilibre entre d'une part la popularité d'auteurs tels Logan Paul et d'autre part la volonté d'apaiser les publicitaires qui ne veulent pas toujours voir leur nom lié à, disons, des vidéos raillant le suicide. Ces dernières années, la plate-forme a aussi adapté plusieurs fois ses règles en vue notamment de protéger les enfants et d'étouffer dans l'oeuf le harcèlement d'auteurs.