Mobile Vikings appartient depuis cinq ans à Medialaan (devenue DPG), l'entreprise sous-jacente à la chaîne flamande VTM. Mais selon De Tijd, l'opérateur virtuel est de nouveau à vendre. Tant Proximus, Orange que Telenet seraient intéressés. Voilà ce qu'a appris le journal auprès de plusieurs sources.

DPG même ne réagit pas aux informations diffusées dans le journal et ne donne donc aucune raison explicite. Mais le fait est que Mobile Vikings, conjointement avec JIM Mobile, est plutôt séparé des autres activités de DPG et a notamment son siège à Hasselt.

Mobile Vikings existe depuis 2009 sous la forme d'un opérateur alternatif. L'entreprise a été créée par City Live, avec Concentra (aujourd'hui Mediahuis) et KPN Belgium (Base, à présent aux mains de Telenet) comme actionnaires. En novembre 2015, elle devint une filiale à part entière de Medialaan.

Le fait que Telenet soit un candidat repreneur possible, est à tout le moins étonnant. Mobile Vikings avait en effet à l'époque été revendue par Base pour obtenir l'approbation de la part de l'autorité en charge de la concurrence du rachat de Base par Telenet.

Aujourd'hui, Mobile Vikings utilise le réseau d'Orange pour ses services télécoms. L'opérateur virtuel avait en 2018 connu pas mal de problèmes suite à cette migration et au passage du statut de 'light MVNO' à celui de 'full MVNO', mais à présent, l'entreprise semble s'être redressée.

C'est ainsi que fin du mois dernier, elle accueillait son 300.000ème client. Conjointement avec JIM Mobile, l'entreprise en est aujourd'hui à quasiment 334.000 clients. Sur le plan financier, elle paraît également avoir le vent en poupe. De Tijd évoque un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros au cours de l'an dernier, ce qui représente une croissance de trente pour cent. Et la firme envisagerait pour cette année un ebitda de 15 millions d'euros.

Mobile Vikings appartient depuis cinq ans à Medialaan (devenue DPG), l'entreprise sous-jacente à la chaîne flamande VTM. Mais selon De Tijd, l'opérateur virtuel est de nouveau à vendre. Tant Proximus, Orange que Telenet seraient intéressés. Voilà ce qu'a appris le journal auprès de plusieurs sources.DPG même ne réagit pas aux informations diffusées dans le journal et ne donne donc aucune raison explicite. Mais le fait est que Mobile Vikings, conjointement avec JIM Mobile, est plutôt séparé des autres activités de DPG et a notamment son siège à Hasselt.Mobile Vikings existe depuis 2009 sous la forme d'un opérateur alternatif. L'entreprise a été créée par City Live, avec Concentra (aujourd'hui Mediahuis) et KPN Belgium (Base, à présent aux mains de Telenet) comme actionnaires. En novembre 2015, elle devint une filiale à part entière de Medialaan.Le fait que Telenet soit un candidat repreneur possible, est à tout le moins étonnant. Mobile Vikings avait en effet à l'époque été revendue par Base pour obtenir l'approbation de la part de l'autorité en charge de la concurrence du rachat de Base par Telenet.Aujourd'hui, Mobile Vikings utilise le réseau d'Orange pour ses services télécoms. L'opérateur virtuel avait en 2018 connu pas mal de problèmes suite à cette migration et au passage du statut de 'light MVNO' à celui de 'full MVNO', mais à présent, l'entreprise semble s'être redressée. C'est ainsi que fin du mois dernier, elle accueillait son 300.000ème client. Conjointement avec JIM Mobile, l'entreprise en est aujourd'hui à quasiment 334.000 clients. Sur le plan financier, elle paraît également avoir le vent en poupe. De Tijd évoque un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros au cours de l'an dernier, ce qui représente une croissance de trente pour cent. Et la firme envisagerait pour cette année un ebitda de 15 millions d'euros.