Alliantel est un opérateur alternatif créé en 2009, qui propose l'internet, des services mobiles et des communications unifiées aux PME principalement. L'entreprise n'opère qu'en mode indirect via un réseau de partenaires et d'opérateurs 'white label'.

Grâce à ce rachat, l'entreprise de communication dans le nuage Destiny entend renforcer sa position sur le marché français. Il s'agit entre-temps du deuxième rachat effectué en France après celui d'OpenIP fin 2019. En tant que filiale française de Destiny, OpenIP acquiert cent pour cent des actions d'Alliantel. "Il s'agit là d'une nouvelle étape en vue de croître de manière accélérée sur le marché français et de devenir un partenaire de communication dans le nuage à part entière et fiable pour les intégrateurs et les opérateurs white label", écrit Daan De Wever, CEO de Destiny, dans un communiqué de presse.

Les 15 collaborateurs d'Alliantel travailleront pour OpenIP. L'équipe française de Destiny Group comprendra ainsi une centaine de collaborateurs. Stéphane Desombre, CEO d'Alliantel, restera lui aussi à bord.

Destiny effectue des emplettes depuis un certain temps déjà, principalement dans la partie francophone de notre pays. Alliantel est déjà le troisième rachat cette année, après Faqbot et Ulysses Group. L'entreprise occupe aujourd'hui 375 personnes dans des filiales situées en Belgique, aux Pays-Bas et en France et envisage un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros en 2021.

Alliantel est un opérateur alternatif créé en 2009, qui propose l'internet, des services mobiles et des communications unifiées aux PME principalement. L'entreprise n'opère qu'en mode indirect via un réseau de partenaires et d'opérateurs 'white label'.Grâce à ce rachat, l'entreprise de communication dans le nuage Destiny entend renforcer sa position sur le marché français. Il s'agit entre-temps du deuxième rachat effectué en France après celui d'OpenIP fin 2019. En tant que filiale française de Destiny, OpenIP acquiert cent pour cent des actions d'Alliantel. "Il s'agit là d'une nouvelle étape en vue de croître de manière accélérée sur le marché français et de devenir un partenaire de communication dans le nuage à part entière et fiable pour les intégrateurs et les opérateurs white label", écrit Daan De Wever, CEO de Destiny, dans un communiqué de presse.Les 15 collaborateurs d'Alliantel travailleront pour OpenIP. L'équipe française de Destiny Group comprendra ainsi une centaine de collaborateurs. Stéphane Desombre, CEO d'Alliantel, restera lui aussi à bord.Destiny effectue des emplettes depuis un certain temps déjà, principalement dans la partie francophone de notre pays. Alliantel est déjà le troisième rachat cette année, après Faqbot et Ulysses Group. L'entreprise occupe aujourd'hui 375 personnes dans des filiales situées en Belgique, aux Pays-Bas et en France et envisage un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros en 2021.