Faqbot a été fondée en 2017 par Mathis André (âgé à l'époque de 17 ans à peine), qui dirige encore et toujours l'entreprise. Aujourd'hui, elle compte cinq collaborateurs et possède plus de trente clients, dont Hubo, Barco et Recupel.

Pour Destiny, ce rachat est une opportunité de se concentrer davantage sur la communication professionnelle omni-canal. Le chatbot sur base textuelle sera intégré à la plate-forme d'interaction dans le nuage de Destiny et pourra entre autres être utilisé pour l'automatisation des ventes ou de la génération de leads.

Précédemment, Faqbot a recueilli du capital auprès de Jean Zurstrassen (Skynet), Harold Mechelynck (Ogone), Lorenz Bogaert (Netlog), Wim Derkinderen (Xpenditure) et Boris Bogaert (Xpenditure). L'entreprise s'est avérée rentable au bout d'un an seulement. André rejoindra lui-même Destiny pour poursuivre le développement de la 'business unit' en charge des chatbots.

Faqbot a été fondée en 2017 par Mathis André (âgé à l'époque de 17 ans à peine), qui dirige encore et toujours l'entreprise. Aujourd'hui, elle compte cinq collaborateurs et possède plus de trente clients, dont Hubo, Barco et Recupel.Pour Destiny, ce rachat est une opportunité de se concentrer davantage sur la communication professionnelle omni-canal. Le chatbot sur base textuelle sera intégré à la plate-forme d'interaction dans le nuage de Destiny et pourra entre autres être utilisé pour l'automatisation des ventes ou de la génération de leads.Précédemment, Faqbot a recueilli du capital auprès de Jean Zurstrassen (Skynet), Harold Mechelynck (Ogone), Lorenz Bogaert (Netlog), Wim Derkinderen (Xpenditure) et Boris Bogaert (Xpenditure). L'entreprise s'est avérée rentable au bout d'un an seulement. André rejoindra lui-même Destiny pour poursuivre le développement de la 'business unit' en charge des chatbots.