Google introduit un assistant IA pour quasiment tous ses services ‘cloud’

© Getty Images
Els Bellens

Lors de sa conférence ‘cloud’ annuelle, le géant technologique lancera entre autres Duet AI, un assistant intelligent pour sa suite bureautique, capable de compiler pour vous notamment des tableurs et des présentations. L’assistant reviendra à 30 dollars par utilisateur et par mois.

Duet AI est actuellement déployé dans les différentes applis Workspace, dont Gmail, Drive, Slides et Docs, mais aussi dans une nouvelle version de Chat. Le Duet AI existant qui était déjà intégré dans Meet, sera dès lors étendu. ‘Il fonctionnera comme un assistant de réunion qui prend des notes et effectue pour vous un résumé de ce qui a été dit, si vous arrivez un peu en retard’, déclare Kristina Behr, VP Product Management chez Workspace, dans une visioconférence avec des journalistes. Le nouvel assistant pourra aussi réaliser pour vous des présentations sur base de diapositives, ou traduire automatiquement ce que dit un  présentateur parlant une autre langue.

Assistant numérique

Il est clair qu’avec Duet AI, Google veut introduire un assistant numérique dans sa suite bureautique. Il s’agit là d’un objectif que son concurrent Microsoft poursuit depuis l’époque de Clippy, mais qui s’est nettement accéléré ces derniers mois avec l’émergence de ChatGPT. Duet AI incorporera donc aussi des fonctions de gestion et des tâches créatives. Il sera à même de générer des réponses automatiques à des courriels, de vérifier votre grammaire, d’élaborer des résumés de conversations ou de documents, voire de rechercher quelque chose pour vous dans votre Drive.  

Duet AI for Workspace coûtera 30 dollars par mois et par utilisateur, du moins pour les grandes entreprises. Ce n’est certainement pas bon marché, et le prix est similaire à celui de l’assistant Copilot de Microsoft. Pour un tel montant, les clients payants auront la garantie que leurs données resteront parfaitement sur leurs serveurs et ne seront pas utilisées pour former plus d’IA encore, selon Behr: ‘Duet AI ne partagera pas de conversations ou d’autres données en dehors de l’organisation.’

Google lancera Duet AI for Workspace lors de son événement annuel Google Cloud Next à San Francisco. Et comme si ce n’était pas déjà assez clair, l’entreprise investira massivement dans l’IA. En plus du lancement de Duet AI for Workspace, il y aura également à l’avenir un Duet AI pour l’analyse de votre Google Cloud, par exemple. Cet assistant pour développeurs sera formé spécifiquement sur les propres données d’une entreprise dans Google Cloud et pourra ensuite générer plus de code ou expliciter le code existant, avec les liens nécessaires vers les sources d’origine.

Vertex AI et Security Cloud

De plus, Vertex AI, la plate-forme d’apprentissage machine de Google Cloud, fera également l’objet d’une mise à niveau. La plate-forme permettra aux clients de former et de déployer des modèles d’apprentissage machine. Elle constitue actuellement l’une des branches en croissance la plus forte de l’entreprise. Grâce à la nouvelle mise à jour, elle disposera de filigranes numériques et étendra nettement les modèles de génération de code existants tels que Codey et PaLM 2. Vertex AI, pour sa part, supportera également des modèles tiers tels que Llama 2 de Meta.

À l’avenir, l’IA trouvera aussi sa place dans la solution de sécurité de Google, qui a récemment racheté la firme de sécurité Mandiant, dont les services seront davantage intégrés, ce qui signifie entre autres que Google pourra proposer à ses clients de la Security-as-a-Service sur plusieurs plates-formes, y compris des cloud tiers, selon Sunil Potti, vice-président Cloud Security.

Mais les clients disposeront également d’un assistant numérique. ‘Si l’IA générative peut générer du code, pourquoi pas des politiques de sécurité?’, déclare Potti, ajoutant qu’il espère que les systèmes finiront par devenir auto-sécurisés. En pratique et à court terme, Mandiant Thread Intelligence disposera d’un assistant qui devrait permettre aux clients de distinguer plus facilement les différentes alertes de menace qui leur arrivent, et de déterminer quelle menace est importante, même s’ils ne sont eux-mêmes pas des experts en sécurité.

Enfin, il y a le matériel. Le superordinateur Google Cloud A3 sera fabriqué en collaboration avec Nvidia et reposera sur la puce H100 AI de cette dernière, ce qui devrait, entre autres, accélérer la formation des algorithmes d’apprentissage machine.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content