Kaspersky introduit son propre système d'exploitation

10/02/17 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Datanews

L'entreprise de sécurité Kaspersky lance KasperskyOS, un système d'exploitation sécurisé maison, élaboré à la mesure des secteurs télécom et automobile, ainsi que de l'industrie en général.

Kaspersky introduit son propre système d'exploitation

© Getty Images/iStockphoto

Le système d'exploitation de Kaspersky a été conçu pour ce qu'on appelle les 'embedded systems' (systèmes embarqués) et est disponible pour les OEM, ODM, intégrateurs de systèmes et développeurs de logiciels. Kaspersky même déclare que c'est un système d'exploitation convenant parfaitement aux secteurs télécom et automobile, mais aussi aux infrastructures critiques. A l'entendre, l'entreprise de sécurité y a travaillé pendant 15 ans.

'Secure-by-design'

Le système devrait offrir un environnement 'secure-by-design' (sécurisé par conception) capable de résister aux attaques lancées contre les systèmes embarqués et les appareils IoT. En clair, il s'agit donc réellement d'un système d'exploitation complet intégrant un nouveau micronoyau entièrement mis au point en interne, basé sur tous les principes de sécurité courants tant en ce qui concerne le développement que l'architecture.

Protection stricte

Quiconque souhaite développer des applications pour KasperskyOS, devra respecter bon nombre de règles de sécurité: le système d'exploitation n'exécute en effet que des fonctions documentées approuvées en fonction d'une politique de sécurisation établie. Autrement dit, les développeurs seront continuellement tenus d'accorder de l'attention à la sécurité sous peine que leur application ne tourne pas. C'est précisément ce manque d'attention pour la sécurité durant le processus de développement qui constitue l'une des critiques les plus fréquentes adressées aux acteurs du phénomène IoT (internet of things).

KasperskyOS cible donc actuellement les télécommunications, le secteur automobile et l'industrie. Mais il se déclinera bientôt en versions adaptées au secteur financier - pensez par exemple à la protection des terminaux de paiement - et aux systèmes critiques basés Linux en général. L'intégrateur de systèmes industriels allemand BE.services est le premier client européen à avoir déjà utilisé l'OS dans ses PLC (Programmable Logic Controllers).

En savoir plus sur:

Nos partenaires