Sur la page du livestream envisagé par Microsoft le 24 juin, on ne pouvait déduire que le nom du prochain système d'exploitation de l'entreprise: La lumière solaire entrant par la fenêtre ('window') projette sur le sol une ombre sous la forme du nombre '11'. Windows 11 donc, telle est l'attente.

Mais voici qu'apparaissent donc aussi les premières captures d'écran en provenance du site du réseau social chinois Baidu. Quelques heures plus tard, un 'build' précoce de Windows 11 a circulé sur le web, dont XDA Developers a entre-temps tiré une avant-première. Première observation: le nouveau système d'exploitation ressemble fortement à Windows 10X. Ce dernier était à l'origine essentiellement destiné aux appareils multi-écrans, mais Microsoft renonça le mois dernier à ce projet de manière assez inattendue. On sait clairement pourquoi depuis l'annonce de Windows 11.

L'interface de Windows a été fortement rafraîchie, si l'information 'fuitée' est correcte: le bouton 'Démarrer' et tous les raccourcis qui se trouvaient précédemment à gauche sur la barre de lancement, se retrouvent au centre dans Windows 11 (même si l'utilisateur peut les ramener vers la gauche, s'il le désire).

Le site web XDA Developers a en outre constaté l'absence des Live Tiles (les 'mini-tuiles' donnant des informations dynamiques). Microsoft les aurait remplacées par ce que XDA qualifie 'd'icônes transparentes'. Une autre partie des Tiles semble elle aussi avoir été déplacée dans le nouvel aperçu widget, qui apparaît dans l'image en balayant vers la droite à partir de bord gauche de l'écran - un peu comparable à Google Discover sur un smartphone Android.

De dix à onze

Les icônes, fenêtres et autres éléments de l'interface dans Windows 11 apparaissent plus ajustés et modernes. Notons aussi de nouvelles possibilités de scission de l'écran en deux ou en quatre parties, afin de positionner rapidement plusieurs applications ou fenêtres les unes à côté des autres. XDA a également découvert plusieurs nouveaux fonds d'écran, mais à première vue, Windows 11 ne semble pas vraiment se caractériser par d'importantes innovations, même si le 'build' fuité n'est évidemment pas la version finale qui sera présentée la semaine prochaine.

Dans une vidéo sur YouTube, XDA Developers conclut quoi qu'il en soit que Windows 11 est avant tout un coup de marketing: il s'agit de Windows 10X rebaptisé et accompagné des adaptations cosmétiques nécessaires. Jusqu'il y a peu, Microsoft n'envisageait en outre pas du tout d'introduire des versions supérieures à Windows 10 de son système d'exploitation, qui continuerait sous cette appellation de recevoir les mises à jour plusieurs années encore. Mais plus tôt cette semaine, on apprenait que Microsoft arrêtera en octobre 2025 de supporter Windows 10.

Le fait que Microsoft opte néanmoins pour une onzième version de son système d'exploitation, pourrait être dû aussi à la stratégie appliquée par Apple. Cette entreprise a depuis 2001 lancé sans discontinuer de nouvelles versions de macOS X (où X signifiait 10), jusqu'à ce qu'elle change subitement en novembre de l'année dernière le numéro de version en '11' avec Big Sur. Entre-temps, macOS Big Sur en est au numéro de version 11.4, ce qui fait peut-être plus moderne que Windows 10 aux oreilles de Microsoft.

XDA Developers
© XDA Developers
Sur la page du livestream envisagé par Microsoft le 24 juin, on ne pouvait déduire que le nom du prochain système d'exploitation de l'entreprise: La lumière solaire entrant par la fenêtre ('window') projette sur le sol une ombre sous la forme du nombre '11'. Windows 11 donc, telle est l'attente.Mais voici qu'apparaissent donc aussi les premières captures d'écran en provenance du site du réseau social chinois Baidu. Quelques heures plus tard, un 'build' précoce de Windows 11 a circulé sur le web, dont XDA Developers a entre-temps tiré une avant-première. Première observation: le nouveau système d'exploitation ressemble fortement à Windows 10X. Ce dernier était à l'origine essentiellement destiné aux appareils multi-écrans, mais Microsoft renonça le mois dernier à ce projet de manière assez inattendue. On sait clairement pourquoi depuis l'annonce de Windows 11.L'interface de Windows a été fortement rafraîchie, si l'information 'fuitée' est correcte: le bouton 'Démarrer' et tous les raccourcis qui se trouvaient précédemment à gauche sur la barre de lancement, se retrouvent au centre dans Windows 11 (même si l'utilisateur peut les ramener vers la gauche, s'il le désire).Le site web XDA Developers a en outre constaté l'absence des Live Tiles (les 'mini-tuiles' donnant des informations dynamiques). Microsoft les aurait remplacées par ce que XDA qualifie 'd'icônes transparentes'. Une autre partie des Tiles semble elle aussi avoir été déplacée dans le nouvel aperçu widget, qui apparaît dans l'image en balayant vers la droite à partir de bord gauche de l'écran - un peu comparable à Google Discover sur un smartphone Android.Les icônes, fenêtres et autres éléments de l'interface dans Windows 11 apparaissent plus ajustés et modernes. Notons aussi de nouvelles possibilités de scission de l'écran en deux ou en quatre parties, afin de positionner rapidement plusieurs applications ou fenêtres les unes à côté des autres. XDA a également découvert plusieurs nouveaux fonds d'écran, mais à première vue, Windows 11 ne semble pas vraiment se caractériser par d'importantes innovations, même si le 'build' fuité n'est évidemment pas la version finale qui sera présentée la semaine prochaine.Dans une vidéo sur YouTube, XDA Developers conclut quoi qu'il en soit que Windows 11 est avant tout un coup de marketing: il s'agit de Windows 10X rebaptisé et accompagné des adaptations cosmétiques nécessaires. Jusqu'il y a peu, Microsoft n'envisageait en outre pas du tout d'introduire des versions supérieures à Windows 10 de son système d'exploitation, qui continuerait sous cette appellation de recevoir les mises à jour plusieurs années encore. Mais plus tôt cette semaine, on apprenait que Microsoft arrêtera en octobre 2025 de supporter Windows 10.Le fait que Microsoft opte néanmoins pour une onzième version de son système d'exploitation, pourrait être dû aussi à la stratégie appliquée par Apple. Cette entreprise a depuis 2001 lancé sans discontinuer de nouvelles versions de macOS X (où X signifiait 10), jusqu'à ce qu'elle change subitement en novembre de l'année dernière le numéro de version en '11' avec Big Sur. Entre-temps, macOS Big Sur en est au numéro de version 11.4, ce qui fait peut-être plus moderne que Windows 10 aux oreilles de Microsoft.