Lorsque Microsoft lança Windows 10, elle clama haut et fort que ce serait là la toute dernière version de Windows. Tout un chacun disposant de Windows 7 ou 8 pourrait gratuitement mettre à niveau, et Windows 10 recevrait très régulièrement de nouvelles fonctions.

Six ans plus tard, 'la dernière version' semble être subitement devenue un principe tout relatif. Microsoft évoque en effet depuis quelques semaines déjà des nouveautés pour Windows et au moyen d'un teaser sur Twitter, l'entreprise en présente une vision claire. On y voit le logo Windows avec son environnement bleu bien connu, mais dans la lumière tombante, il manque clairement une barre horizontale, ce qui laisse transparaître le nombre 11.

C'est peut-être aller loin en besogne, mais une 'erreur' de ce genre n'est jamais commise par inadvertance. Le fait que plus tôt cette semaine, il y ait eu des spéculations basées sur cette illustration et que Microsoft diffuse à présent de nouveau une version animée, semble confirmer qu'il y aura bientôt un Windows 11.

On attend davantage de détails le jeudi 24 juin à (évidemment) 11 heures aux Etats-Unis (17 heures chez nous), lorsque Microsoft organisera son événement.

La tension grimpe

Chez certains collaborateurs haut placés de Microsoft, les esprits s'échauffent aussi nettement. Yusuf Mehdi, corporate vicepresident chez Microsoft, a ainsi laissé entendre sur Twitter qu'il 'n'a jamais été aussi enthousiaste à propos d'une nouvelle version de Windows depuis Windows 95'. Dans d'autres circonstances, on pourrait interpréter 'nouvelle version' de manière large, mais dans le cas présent, il en va tout autrement.

Le CEO Satya Nadella a déclaré la semaine dernière que de grandes choses sont en préparation pour Windows. Lors de la conférence des développeurs Microsoft Build, on n'accorda certes que relativement peu d'attention à Windows. Cela n'empêcha pas Nadella d'affirmer que Windows allait 'bientôt' faire l'objet de la plus importante adaptation depuis dix ans.

Windows 10X

Il convient d'ajouter que Microsoft avait formellement annoncé peu avant qu'elle ne sortirait finalement pas Windows 10X, un système d'exploitation pour appareils légers et un concurrent pour Chromebooks, mais qu'elle en reprendrait des éléments dans Windows 10.

Que savons-nous déjà?

Quasiment rien. Nadella évoqua lors de Build le magasin Windows 'offrant davantage de possibilités pour chaque développeur et chaque créateur en quête de la plate-forme la plus innovante, nouvelle et ouverte en vue de distribuer et commercialiser des applications'. Voilà qui donne à penser que le magasin d'applications a été rénové, ce que The Verge avait signalé en avril déjà sur base de rumeurs.

On peut en outre s'attendre à ce que des éléments de Windows 10X, tels les nouvelles mini-icônes, un nouvel Explorateur et un lanceur d'applis se manifestent dans Windows qui fera aussi l'objet d'un sérieux rafraîchissement visuel.

Sera-ce alors une version complètement indépendante de Windows 10, ou bien Windows 10 sera-t-il mis à niveau vers Windows 11? Les choses ne sont pas encore claires. Le nom de code Sun Valley circule également pour cette version, mais cela ne nous apprend rien de plus.

Corde sensible

Enfin, il s'agit aussi de se pencher sur les réactions du public. Windows est depuis plus de trente ans le système d'exploitation le plus populaire pour les ordinateurs de bureau et portables, mais les grands changements sont souvent fortement critiqués. On est déjà allé très loin à cet égard quand le bouton 'Démarrer' disparut dans Windows 8, alors que des améliorations judicieuses (mais mal exécutées) telles User Account Control dans Vista (permettant de donner un multi-agrément pour chaque installation) furent traitées d'hérétiques.

La combinaison de tout ce qui précède fait en sorte que cela devient très palpitant pour les utilisateurs de Windows. Des innovations occasionnelles sont certes nécessaires et intéressantes, mais les changements trop brusques pourraient inciter des gens mécontents à envahir les bureaux de Microsoft. Tout en respectant les règles sanitaires en cours bien entendu...

Lorsque Microsoft lança Windows 10, elle clama haut et fort que ce serait là la toute dernière version de Windows. Tout un chacun disposant de Windows 7 ou 8 pourrait gratuitement mettre à niveau, et Windows 10 recevrait très régulièrement de nouvelles fonctions.Six ans plus tard, 'la dernière version' semble être subitement devenue un principe tout relatif. Microsoft évoque en effet depuis quelques semaines déjà des nouveautés pour Windows et au moyen d'un teaser sur Twitter, l'entreprise en présente une vision claire. On y voit le logo Windows avec son environnement bleu bien connu, mais dans la lumière tombante, il manque clairement une barre horizontale, ce qui laisse transparaître le nombre 11.C'est peut-être aller loin en besogne, mais une 'erreur' de ce genre n'est jamais commise par inadvertance. Le fait que plus tôt cette semaine, il y ait eu des spéculations basées sur cette illustration et que Microsoft diffuse à présent de nouveau une version animée, semble confirmer qu'il y aura bientôt un Windows 11.On attend davantage de détails le jeudi 24 juin à (évidemment) 11 heures aux Etats-Unis (17 heures chez nous), lorsque Microsoft organisera son événement.Chez certains collaborateurs haut placés de Microsoft, les esprits s'échauffent aussi nettement. Yusuf Mehdi, corporate vicepresident chez Microsoft, a ainsi laissé entendre sur Twitter qu'il 'n'a jamais été aussi enthousiaste à propos d'une nouvelle version de Windows depuis Windows 95'. Dans d'autres circonstances, on pourrait interpréter 'nouvelle version' de manière large, mais dans le cas présent, il en va tout autrement.Le CEO Satya Nadella a déclaré la semaine dernière que de grandes choses sont en préparation pour Windows. Lors de la conférence des développeurs Microsoft Build, on n'accorda certes que relativement peu d'attention à Windows. Cela n'empêcha pas Nadella d'affirmer que Windows allait 'bientôt' faire l'objet de la plus importante adaptation depuis dix ans.Il convient d'ajouter que Microsoft avait formellement annoncé peu avant qu'elle ne sortirait finalement pas Windows 10X, un système d'exploitation pour appareils légers et un concurrent pour Chromebooks, mais qu'elle en reprendrait des éléments dans Windows 10.Quasiment rien. Nadella évoqua lors de Build le magasin Windows 'offrant davantage de possibilités pour chaque développeur et chaque créateur en quête de la plate-forme la plus innovante, nouvelle et ouverte en vue de distribuer et commercialiser des applications'. Voilà qui donne à penser que le magasin d'applications a été rénové, ce que The Verge avait signalé en avril déjà sur base de rumeurs.On peut en outre s'attendre à ce que des éléments de Windows 10X, tels les nouvelles mini-icônes, un nouvel Explorateur et un lanceur d'applis se manifestent dans Windows qui fera aussi l'objet d'un sérieux rafraîchissement visuel.Sera-ce alors une version complètement indépendante de Windows 10, ou bien Windows 10 sera-t-il mis à niveau vers Windows 11? Les choses ne sont pas encore claires. Le nom de code Sun Valley circule également pour cette version, mais cela ne nous apprend rien de plus.Enfin, il s'agit aussi de se pencher sur les réactions du public. Windows est depuis plus de trente ans le système d'exploitation le plus populaire pour les ordinateurs de bureau et portables, mais les grands changements sont souvent fortement critiqués. On est déjà allé très loin à cet égard quand le bouton 'Démarrer' disparut dans Windows 8, alors que des améliorations judicieuses (mais mal exécutées) telles User Account Control dans Vista (permettant de donner un multi-agrément pour chaque installation) furent traitées d'hérétiques.La combinaison de tout ce qui précède fait en sorte que cela devient très palpitant pour les utilisateurs de Windows. Des innovations occasionnelles sont certes nécessaires et intéressantes, mais les changements trop brusques pourraient inciter des gens mécontents à envahir les bureaux de Microsoft. Tout en respectant les règles sanitaires en cours bien entendu...