Xiaomi est aux prises avec une demande moindre de smartphones et avec la concurrence de son rival, chinois lui aussi, Huawei. Voilà ce qui ressort des chiffres trimestriels annoncés par le producteur chinois de smartphones. Le chiffre d'affaires de Xiaomi a crû sur une base annuelle de 5,5 pour cent durant le trimestre se clôturant fin septembre pour s'établir à 53,7 milliards de yuans (7 milliards d'euros). En bout de course, le bénéfice de l'entreprise a été de 3,5 milliards de yuans, en hausse donc, mais particulièrement faible.

La demande de smartphones en Chine est sous pression, parce que les consommateurs continuent d'utiliser plus longtemps d'anciens modèles. En outre, nombre de clients se rangent derrière Huawei comme pour manifester leur soutien à cette entreprise placée sur une liste noire par les Etats-Unis.

Tout cela n'empêche cependant pas Xiaomi de caresser de très grands projets pour l'année prochaine. Lors de l'annonce des résultats trimestriels, l'entreprise a en effet déclaré vouloir sortir en 2020 pas moins de dix smartphones supportant la 5G. Selon le fabricant de smartphones, la Chine est déjà prête à accepter largement les téléphones 5G. L'entreprise dispose déjà de quelques modèles du genre dans sa gamme, puisqu'elle en a lancé trois cette année.

Xiaomi est le quatrième plus grand producteur de smartphones au monde, après Samsung, Huawei et Apple. L'entreprise opère surtout en Asie et n'est que depuis cette année réellement active sur le marché belge. On ne sait pas encore clairement si et combien d'appareils 5G seront commercialisés chez nous. La norme 5G en tant que telle n'est pas encore disponible dans notre pays et ne semble du reste pas prête à le devenir.