Il s'agit en l'occurrence des iPhone 7 et iPhone 8, qui seront provisoirement retirés des quinze magasins Apple allemands. Apple va faire appel de ce jugement, mais doit, à l'entendre, s'y soumettre temporairement. L'entreprise insiste sur le fait que ces appareils continueront d'être disponibles par le biais d'autres points de vente.

Qualcomm et Apple sont impliquées depuis pas mal de temps déjà dans un litige en matière de brevets. Qualcomm accuse Apple d'utiliser sa technologie pour les iPhone, sans lui fournir une rétribution suffisante. Pou sa part, Apple estime que le géant des puces abuse de sa position dominante sur le marché pour demander des royalties élevées.

Dans ce méga-contexte, l'affaire spécifique jugée en Allemagne ne représente pas grand-chose. Le bannissement concerne en effet tout au plus quelques millions d'iPhone sur les centaines de millions d'appareils qu'Apple vend chaque année. Le fait est qu'Apple est cependant impliquée dans des procès sur des brevets dans plusieurs pays.

La semaine dernière, le géant technologique a fait l'objet d'un bannissement juridique en Chine aussi. Apple s'oppose ici aussi à ce jugement. Entre-temps, tous les iPhone continuent d'être commercialisées en Chine. Il est vrai qu'Apple a apporté quelques modifications dans son système d'exploitation iOS suite à la décision juridique chinoise. Selon elle, l'entreprise se voit contrainte de trouver une solution, parce que la Chine est un grand marché en croissance.