Pour ce concept, Uber entend combiner la connaissance de son service Uber Eats à d'autres ambitions du groupe américain. "Uber occupe une position unique pour pouvoir relever ce défi, car nous disposons d'un réseau de restaurants et de fournisseurs, ainsi que de l'expérience et de la technologie dans le domaine aérien grâce à notre division Elevate", a expliqué Luke Fischer, l'un des responsables d'Uber Elevate.

Les drones ne livreront pas directement les repas aux clients, mais les déposeront dans des zones sécurisées. Sur place, un coursier d'Uber Eats les collectera et les emmènera chez les destinataires. A terme, l'entreprise envisage de faire atterrir les drones sur des véhicules parqués à proximité des clients.

Les premiers tests vont débuter en collaboration avec McDonald's. D'ici la fin de l'année, le groupe souhaite étendre les tests à d'autres restaurants.

Amazon et Google/Wing veulent elles aussi fournir des colis par la voie aérienne et ont récemment reçu l'autorisation par les autorités américaines de réaliser des vols d'essai.