L'entreprise américaine tente depuis pas mal de temps de lancer le drone de livraison idéal. En 2016, un drone d'Amazon avait par exemple déjà livré des colis en Grande-Bretagne. Le nouveau modèle serait toutefois plus stable que les précédents et aurait une portée de vol maximale de 24 kilomètres.

En outre, l'appareil est équipé d'un sonar et de capteurs de mesure de la chaleur et de la profondeur, afin qu'il puisse mieux repérer et signaler la présence de personnes, de voitures et de câbles en suspension. Ce dernier point est essentiel dans la mesure où les préoccupations en matière de sécurité constituent un important obstacle lorsqu'il est question de livraison par drone.

Des règles strictes sont en vigueur aux Etats-Unis, de même qu'en Belgique du reste. L'autorité aérienne FAA a directement réagi à l'annonce faite par Amazon. Celle-ci pourra certes faire voler ses drones, mais le permis octroyé ne le sera que pour des vols d'essai et pas encore pour un véritable service de livraison. Amazon espère cependant recevoir bientôt cette autorisation.

En Belgique non plus, un drone ne peut en principe pas survoler des villes, communes, animaux ou personnes.