Pony.ai existe depuis 2016 et collabore depuis 2019 avec Toyota dans le domaine des services de mobilité. A présent, le constructeur japonais de voitures investit aussi dans l'entreprise. Toutes deux annoncent conjointement un programme-pilote en vue de tester des voitures autonomes sur le réseau routier public et plus précisément à Pékin et Shanghai.

L'investissement de Toyota dans la jeune pousse américano-chinoise (qui est établie tant en Californie qu'à Guangzhou) fait que la valeur de Pony.ai est désormais de trois milliards de dollars.

Comme la plupart des grands constructeurs automobiles, Toyota planche activement sur les voitures autonomes et les services de taxi. La firme a ainsi investi en 2018 un milliard de dollars dans un concurrent d'Uber, mais a l'année dernière aussi injecté des fonds dans Uber même. Depuis cette année, l'entreprise teste aussi une voiture autonome à Bruxelles.

Pony.ai existe depuis 2016 et collabore depuis 2019 avec Toyota dans le domaine des services de mobilité. A présent, le constructeur japonais de voitures investit aussi dans l'entreprise. Toutes deux annoncent conjointement un programme-pilote en vue de tester des voitures autonomes sur le réseau routier public et plus précisément à Pékin et Shanghai.L'investissement de Toyota dans la jeune pousse américano-chinoise (qui est établie tant en Californie qu'à Guangzhou) fait que la valeur de Pony.ai est désormais de trois milliards de dollars. Comme la plupart des grands constructeurs automobiles, Toyota planche activement sur les voitures autonomes et les services de taxi. La firme a ainsi investi en 2018 un milliard de dollars dans un concurrent d'Uber, mais a l'année dernière aussi injecté des fonds dans Uber même. Depuis cette année, l'entreprise teste aussi une voiture autonome à Bruxelles.