C'est en septembre que devraient démarrer les premiers essais de ces véhicules autonomes sur la voie publique à Pékin et Shanghai. Lors des tests, ce seront des modèles Lexus RX adaptés qui seront utilisés.

Précédemment déjà, Toyota avait annoncé que l'année prochaine, elle allait tester une voiture autonome dans le quartier européen de Bruxelles.

Pony.ai, créée en 2016, est un leader en Chine dans le domaine des voitures autonomes. L'entreprise a également décroché une autorisation pour faire rouler des taxis autonomes en Californie.

Ces derniers temps, Toyota est très active en Chine. En juillet, l'entreprise japonaise annonçait vouloir investir un montant de 600 millions de dollars dans l'appli de taxi chinoise Didi Chuxing. Après conversion, cela représente quelque 540 millions d'euros. De plus, Toyota collabore avec Baidu qui, avec 'Apollo', a conçu une plate-forme sur laquelle la technologie pour voitures autonomes peut tourner.