Au cours des derniers mois de 2020, Sony a envoyé dans les lieux de vente quelque 4,5 millions d'exemplaires de sa nouvelle console PlayStation 5. Voilà ce que révèle le producteur technologique dans ses résultats annuels. Il s'agit là d'un nombre similaire à celui enregistré lors du lancement de la PlayStation 4, qui était sortie sur le marché au dernier trimestre de 2013.

Il semble toutefois que la demande est cette fois nettement plus importante, ce qui est partiellement dû aux confinements au niveau mondial. Le lancement de la PS5 (et de la nouvelle console de jeu Xbox du concurrent Microsoft) est allé de pair avec d'importantes carences et d'une confusion en matière de livraisons en ligne.

Pénurie de puces

Cela ne signifie cependant pas que la production sera amplifiée. 'Il est malaisé d'accroître la production de la PS5 en raison d'une pénurie de semi-conducteurs et d'autres composants', a annoncé Hiroki Totoki, CFO de Sony, lors de la présentation des résultats annuels. 'Nous n'avons pas été à même de répondre pleinement à la forte demande, mais nous allons faire tout ce que nous pouvons pour expédier le plus grand nombre d'appareils possible aux clients qui attendent leur PS5.'

Le manque de composants semble être une tendance croissante dans l'ensemble du secteur technologique. Qualcomm et Mazda attribuent elles aussi cette semaine leur retard de production à une carence de puces. La demande mondiale de puces, qui sont fabriquées souvent par des acteurs tiers, est plus grande que l'offre, apprend-on.

Jouer durant le confinement

Des résultats de Sony, il ressort déjà que l'entreprise n'enregistrera pas directement du bénéfice sur la console, proposée à un prix très serré malgré son coût de fabrication. Tel fut déjà le cas avec des consoles antérieures, qui ne devinrent rentables qu'au fur et à mesure que les prix de leurs composants se réduisirent. L'entreprise engrange surtout des rentrées sur le software pour les consoles.

Et cela marche plutôt bien. Le département des Game and Network Services de Sony a ainsi vu son bénéfice progresser de quasiment 50 pour cent au cours du dernier trimestre de 2020. Cette hausse était due en grande partie à l'abonnement PlayStation Plus, qui a rapporté 47,4 millions de dollars à Sony au trimestre passé. 87 pour cent des propriétaires d'une PS5 ont entre-temps souscrit un abonnement au service de streaming.

En outre, Sony révèle également que quelque 63 pour cent de ses ventes de jeux pour l'année 2020 se sont effectués par téléchargement numérique. Un an auparavant, on n'en était encore qu'à 43 pour cent, même si cela était encore correct, étant donné que les magasins de jeux 'non-essentiels' restèrent tout un temps fermés dans de grandes parties du monde.

Et tant qu'à parler résultats, il convient de dire que la pandémie nous a incités à jouer. "Grâce à la nécessité de rester chez soi et au lancement de la PS5, nous avons atteint un très haut niveau d'engagement de la part des utilisateurs", affirme-t-on chez Sony. "Le temps consacré aux jeux par les utilisateurs de la PlayStation a été en décembre dernier trente pour cent supérieur à celui enregistré durant la même période de l'année précédente."

Au cours des derniers mois de 2020, Sony a envoyé dans les lieux de vente quelque 4,5 millions d'exemplaires de sa nouvelle console PlayStation 5. Voilà ce que révèle le producteur technologique dans ses résultats annuels. Il s'agit là d'un nombre similaire à celui enregistré lors du lancement de la PlayStation 4, qui était sortie sur le marché au dernier trimestre de 2013.Il semble toutefois que la demande est cette fois nettement plus importante, ce qui est partiellement dû aux confinements au niveau mondial. Le lancement de la PS5 (et de la nouvelle console de jeu Xbox du concurrent Microsoft) est allé de pair avec d'importantes carences et d'une confusion en matière de livraisons en ligne.Cela ne signifie cependant pas que la production sera amplifiée. 'Il est malaisé d'accroître la production de la PS5 en raison d'une pénurie de semi-conducteurs et d'autres composants', a annoncé Hiroki Totoki, CFO de Sony, lors de la présentation des résultats annuels. 'Nous n'avons pas été à même de répondre pleinement à la forte demande, mais nous allons faire tout ce que nous pouvons pour expédier le plus grand nombre d'appareils possible aux clients qui attendent leur PS5.'Le manque de composants semble être une tendance croissante dans l'ensemble du secteur technologique. Qualcomm et Mazda attribuent elles aussi cette semaine leur retard de production à une carence de puces. La demande mondiale de puces, qui sont fabriquées souvent par des acteurs tiers, est plus grande que l'offre, apprend-on.Des résultats de Sony, il ressort déjà que l'entreprise n'enregistrera pas directement du bénéfice sur la console, proposée à un prix très serré malgré son coût de fabrication. Tel fut déjà le cas avec des consoles antérieures, qui ne devinrent rentables qu'au fur et à mesure que les prix de leurs composants se réduisirent. L'entreprise engrange surtout des rentrées sur le software pour les consoles.Et cela marche plutôt bien. Le département des Game and Network Services de Sony a ainsi vu son bénéfice progresser de quasiment 50 pour cent au cours du dernier trimestre de 2020. Cette hausse était due en grande partie à l'abonnement PlayStation Plus, qui a rapporté 47,4 millions de dollars à Sony au trimestre passé. 87 pour cent des propriétaires d'une PS5 ont entre-temps souscrit un abonnement au service de streaming.En outre, Sony révèle également que quelque 63 pour cent de ses ventes de jeux pour l'année 2020 se sont effectués par téléchargement numérique. Un an auparavant, on n'en était encore qu'à 43 pour cent, même si cela était encore correct, étant donné que les magasins de jeux 'non-essentiels' restèrent tout un temps fermés dans de grandes parties du monde.Et tant qu'à parler résultats, il convient de dire que la pandémie nous a incités à jouer. "Grâce à la nécessité de rester chez soi et au lancement de la PS5, nous avons atteint un très haut niveau d'engagement de la part des utilisateurs", affirme-t-on chez Sony. "Le temps consacré aux jeux par les utilisateurs de la PlayStation a été en décembre dernier trente pour cent supérieur à celui enregistré durant la même période de l'année précédente."