Au cours du trimestre écoulé, Qualcomm a enregistré un chiffre d'affaires de 8,24 milliards de dollars et un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars. Ce chiffre d'affaires est surtout généré par les puces et les licences qui ont représenté conjointement 6,53 milliards de dollars.

Le fondeur de puces américain a ainsi fait un peu mieux qu'attendu. L'une des explications réside dans le fait qu'en raison des embargos commerciaux américains, Huawei parvient encore à peine à vendre de nouveaux appareils en dehors de la Chine. Il en résulte que les consommateurs optent plus rapidement pour d'autres marques qui utilisent les puces de Qualcomm.

Une demande supérieure à l'offre

Mais à l'agence de presse Reuters, l'entreprise évoque aussi les carences de livraison sur le marché des puces. Qualcomm effectue des achats chez TSMC et Samsung notamment, mais au niveau mondial, il y a actuellement un manque de puces. La demande est nettement supérieure à l'offre, et Qualcomm s'attend à ce que tel soit encore le cas durant la première moitié de cette année.

Cette carence ne se limite du reste pas uniquement à Qualcomm. On sait entre-temps que la production de cartes graphiques récemment lancées, mais aussi de la PS5 et de la Xbox ne peut répondre à la demande.

Ce problème provoque également des difficultés en dehors du secteur. General Motors notamment a déjà fait savoir que sa production de voitures est menacée par le manque de puces. Mazda a aussi indiqué qu'elle produirait ce mois-ci quelques milliers de voitures en moins parce qu'il y a trop peu de puces disponibles.

Au cours du trimestre écoulé, Qualcomm a enregistré un chiffre d'affaires de 8,24 milliards de dollars et un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars. Ce chiffre d'affaires est surtout généré par les puces et les licences qui ont représenté conjointement 6,53 milliards de dollars.Le fondeur de puces américain a ainsi fait un peu mieux qu'attendu. L'une des explications réside dans le fait qu'en raison des embargos commerciaux américains, Huawei parvient encore à peine à vendre de nouveaux appareils en dehors de la Chine. Il en résulte que les consommateurs optent plus rapidement pour d'autres marques qui utilisent les puces de Qualcomm.Mais à l'agence de presse Reuters, l'entreprise évoque aussi les carences de livraison sur le marché des puces. Qualcomm effectue des achats chez TSMC et Samsung notamment, mais au niveau mondial, il y a actuellement un manque de puces. La demande est nettement supérieure à l'offre, et Qualcomm s'attend à ce que tel soit encore le cas durant la première moitié de cette année.Cette carence ne se limite du reste pas uniquement à Qualcomm. On sait entre-temps que la production de cartes graphiques récemment lancées, mais aussi de la PS5 et de la Xbox ne peut répondre à la demande.Ce problème provoque également des difficultés en dehors du secteur. General Motors notamment a déjà fait savoir que sa production de voitures est menacée par le manque de puces. Mazda a aussi indiqué qu'elle produirait ce mois-ci quelques milliers de voitures en moins parce qu'il y a trop peu de puces disponibles.