Il s'agit d'un signal 5G dans le spectre compris entre 3,6 et 3,8 GHz. Ces sont là les fréquences pour lesquelles les opérateurs ont reçu des licences d'utilisation temporaires. Cela permettra de proposer la 5G de manière limitée, avant que les enchères formelles ne soient organisées.

Lisez aussi: Les opérateurs recevront des licences 5G provisoires à partir du 1er août.

C'est en mars dernier déjà que Proximus s'est mise à déployer la 5G en différents endroits du pays. L'entreprise l'a fait sur base des fréquences existantes pour la 3G, spécifiquement la bande 2.100 MHz réutilisée dans ce but.

La règle générale est que le spectre des fréquences supérieures puisse générer des vitesses plus élevées. Tel sera donc aussi le cas avec la 5G entre 3,6 et 3,8 GHz, même si Proximus ne révèle pas de combien le réseau sera exactement plus rapide sur ces nouvelles fréquences.

Le fait que le déploiement s'effectue actuellement en Flandre, est dû aux normes de rayonnement appliquées. Proximus insiste en effet sur le fait qu'elle déploie la 5G conformément aux normes de rayonnement flamandes. Mais cela n'est pas possible dans les autres régions, à savoir la Wallonie et encore moins Bruxelles.

Il s'agit d'un signal 5G dans le spectre compris entre 3,6 et 3,8 GHz. Ces sont là les fréquences pour lesquelles les opérateurs ont reçu des licences d'utilisation temporaires. Cela permettra de proposer la 5G de manière limitée, avant que les enchères formelles ne soient organisées.Lisez aussi: Les opérateurs recevront des licences 5G provisoires à partir du 1er août.C'est en mars dernier déjà que Proximus s'est mise à déployer la 5G en différents endroits du pays. L'entreprise l'a fait sur base des fréquences existantes pour la 3G, spécifiquement la bande 2.100 MHz réutilisée dans ce but.La règle générale est que le spectre des fréquences supérieures puisse générer des vitesses plus élevées. Tel sera donc aussi le cas avec la 5G entre 3,6 et 3,8 GHz, même si Proximus ne révèle pas de combien le réseau sera exactement plus rapide sur ces nouvelles fréquences.Le fait que le déploiement s'effectue actuellement en Flandre, est dû aux normes de rayonnement appliquées. Proximus insiste en effet sur le fait qu'elle déploie la 5G conformément aux normes de rayonnement flamandes. Mais cela n'est pas possible dans les autres régions, à savoir la Wallonie et encore moins Bruxelles.