Johnson se voit directement confier la tâche de remettre sur les rails l'une des entreprises AR et VR les plus avancées de la Silicon Valley. Magic Leap prépare depuis quelques années déjà des lunettes de 'mixed reality', qui devaient être meilleures que celles de concurrents tels l'Hololens de Microsoft, mais son premier produit n'a pas rencontré ces attentes. En avril, l'entreprise, qui dispose également d'une filiale belge, a licencié la moitié de son personnel, afin de sortir de l'ornière financière.

En tant que nouveau CEO, Peggy Johnson a désormais la tâche d'amener l'entreprise sur le marché professionnel. Magic Leap prépare actuellement la deuxième génération de ses lunettes AR.

Johnson a travaillé comme executive vp en charge du développement professionnel chez Microsoft et a dirigé le fonds de capital risque du géant technologique. Avant cela, elle fut à la tête du département internet du fabricant de puces Qualcomm.

Johnson se voit directement confier la tâche de remettre sur les rails l'une des entreprises AR et VR les plus avancées de la Silicon Valley. Magic Leap prépare depuis quelques années déjà des lunettes de 'mixed reality', qui devaient être meilleures que celles de concurrents tels l'Hololens de Microsoft, mais son premier produit n'a pas rencontré ces attentes. En avril, l'entreprise, qui dispose également d'une filiale belge, a licencié la moitié de son personnel, afin de sortir de l'ornière financière.En tant que nouveau CEO, Peggy Johnson a désormais la tâche d'amener l'entreprise sur le marché professionnel. Magic Leap prépare actuellement la deuxième génération de ses lunettes AR.Johnson a travaillé comme executive vp en charge du développement professionnel chez Microsoft et a dirigé le fonds de capital risque du géant technologique. Avant cela, elle fut à la tête du département internet du fabricant de puces Qualcomm.