L'amende été infligée suite à une obligation imposée en décembre dernier par le contrôleur ACM néerlandais. Ce dernier affirme que les applis de rencontres doivent pour ce qu'on appelle les achats 'in-app' obligatoirement transiter par l'App Store, ce qui permet à Apple d'empocher chaque fois une commission. Dans de nombreux pays et auprès de beaucoup de développeurs, ce système fait l'objet de critiques du fait qu'Apple abuse ainsi de sa position dominante sur le marché.

En janvier déjà, Apple avait déclaré qu'elle autoriserait désormais des possibilités de paiement supplémentaires et y avait du reste consacré un message posté sur un blog. L'entreprise fait cependant appel de la décision. Mais l'ACM indiquait fin du mois passé qu'Apple était en défaut sur plusieurs points.

Voilà qui explique que l'ACM inflige à présent une amende de plusieurs millions d'euros. L'ACM prétend qu'Apple a certes annoncé des ajustements, mais qu'elle ne les a pas encore mis en pratique.

Cela ne change de toute façon guère les montants que les achats dans des applis de tiers rapportent à Apple. Aujourd'hui, il est question de 30 pour cent, mais pour les paiements 'in-app' traités par un acteur tiers, Apple réclame encore et toujours 27 pour cent.

L'amende été infligée suite à une obligation imposée en décembre dernier par le contrôleur ACM néerlandais. Ce dernier affirme que les applis de rencontres doivent pour ce qu'on appelle les achats 'in-app' obligatoirement transiter par l'App Store, ce qui permet à Apple d'empocher chaque fois une commission. Dans de nombreux pays et auprès de beaucoup de développeurs, ce système fait l'objet de critiques du fait qu'Apple abuse ainsi de sa position dominante sur le marché.En janvier déjà, Apple avait déclaré qu'elle autoriserait désormais des possibilités de paiement supplémentaires et y avait du reste consacré un message posté sur un blog. L'entreprise fait cependant appel de la décision. Mais l'ACM indiquait fin du mois passé qu'Apple était en défaut sur plusieurs points.Voilà qui explique que l'ACM inflige à présent une amende de plusieurs millions d'euros. L'ACM prétend qu'Apple a certes annoncé des ajustements, mais qu'elle ne les a pas encore mis en pratique.Cela ne change de toute façon guère les montants que les achats dans des applis de tiers rapportent à Apple. Aujourd'hui, il est question de 30 pour cent, mais pour les paiements 'in-app' traités par un acteur tiers, Apple réclame encore et toujours 27 pour cent.