Le contrôleur DualSense est l'une des principales nouveautés de la PlayStation 5, puisqu'il s'agit d'un contrôleur à feedback haptique qui permet de vivre encore plus intensément certains jeux. Selon toute une série d'utilisateurs, il pose cependant des problèmes techniques, du fait qu'il déplace votre personnage dans une certaine direction, même si vous ne le voulez pas. Cette dérive ('drift') fait fortement penser aux problèmes persistants caractérisant les contrôleurs Joy-Con de la Nintendo Switch.

Les plaintes relatives à la dérive des contrôleurs s'accumulent depuis le lancement de la console en novembre. Sur Reddit et Twitter notamment, des utilisateurs signalent qu'ils perdent parfois le contrôle de leur avatar.

Plainte

Aux Etats-Unis, un bureau d'avocats a entamé entre-temps un examen de ces plaintes. Il s'agit du même bureau qui, précédemment déjà, avait mis Nintendo en accusation pour un problème de 'drift' rencontré avec les contrôleurs Joy-Con. Les consommateurs américains peuvent s'enregistrer au moyen d'un formulaire sur le site web du bureau pour prendre part à un procès 'class action', s'ils s'estiment être la victime du problème.

Toute personne qui connaît le problème de 'controller drift' dans notre pays, est encore couverte par la garantie légale et est invitée à prendre contact avec Sony ou avec le fournisseur de leur console et ce, dans les plus brefs délais.

Le contrôleur DualSense est l'une des principales nouveautés de la PlayStation 5, puisqu'il s'agit d'un contrôleur à feedback haptique qui permet de vivre encore plus intensément certains jeux. Selon toute une série d'utilisateurs, il pose cependant des problèmes techniques, du fait qu'il déplace votre personnage dans une certaine direction, même si vous ne le voulez pas. Cette dérive ('drift') fait fortement penser aux problèmes persistants caractérisant les contrôleurs Joy-Con de la Nintendo Switch.Les plaintes relatives à la dérive des contrôleurs s'accumulent depuis le lancement de la console en novembre. Sur Reddit et Twitter notamment, des utilisateurs signalent qu'ils perdent parfois le contrôle de leur avatar.Aux Etats-Unis, un bureau d'avocats a entamé entre-temps un examen de ces plaintes. Il s'agit du même bureau qui, précédemment déjà, avait mis Nintendo en accusation pour un problème de 'drift' rencontré avec les contrôleurs Joy-Con. Les consommateurs américains peuvent s'enregistrer au moyen d'un formulaire sur le site web du bureau pour prendre part à un procès 'class action', s'ils s'estiment être la victime du problème.Toute personne qui connaît le problème de 'controller drift' dans notre pays, est encore couverte par la garantie légale et est invitée à prendre contact avec Sony ou avec le fournisseur de leur console et ce, dans les plus brefs délais.