En tout, quasiment 25.000 plaintes auraient été déposées par des consommateurs européens à propos de la Nintendo Switch, qui 'vieillirait' trop rapidement. La plainte la plus fréquente porte sur la dérive Joy-Con, un phénomène, par lequel le contrôleur enregistre un mouvement que l'utilisateur n'effectue pas. Ce phénomène peut faire en sorte qu'un avatar se déplace par exemple continuellement vers la gauche dans le jeu, alors que le joueur aux manettes ne le veut pas.

Sur base des plaintes des utilisateurs, il s'avère dans quasiment 90 pour cent des cas que le contrôleur tombe en panne dans les deux ans. En plus d'une plainte introduite auprès de la Commission européenne, la BEUC a également déposé plainte auprès des organisations nationales en charge des droits des consommateurs en raison d'une obsolescence prématurée et d'un manque d'informations importantes.

La BEUC souhaite qu'une enquête à l'échelle européenne soit menée sur ce problème et que Nintendo se voie contrainte d'y accorder rapidement de l'attention. Jusqu'à ce que le problème soit résolu, Nintendo devrait, selon la BEUC, réparer gratuitement les contrôleurs, et les consommateurs devraient être informés de la durée de vie limitée du produit.

Entre-temps, 68 millions d'exemplaires de la Nintendo Switch ont été vendus dans le monde.

En tout, quasiment 25.000 plaintes auraient été déposées par des consommateurs européens à propos de la Nintendo Switch, qui 'vieillirait' trop rapidement. La plainte la plus fréquente porte sur la dérive Joy-Con, un phénomène, par lequel le contrôleur enregistre un mouvement que l'utilisateur n'effectue pas. Ce phénomène peut faire en sorte qu'un avatar se déplace par exemple continuellement vers la gauche dans le jeu, alors que le joueur aux manettes ne le veut pas.Sur base des plaintes des utilisateurs, il s'avère dans quasiment 90 pour cent des cas que le contrôleur tombe en panne dans les deux ans. En plus d'une plainte introduite auprès de la Commission européenne, la BEUC a également déposé plainte auprès des organisations nationales en charge des droits des consommateurs en raison d'une obsolescence prématurée et d'un manque d'informations importantes.La BEUC souhaite qu'une enquête à l'échelle européenne soit menée sur ce problème et que Nintendo se voie contrainte d'y accorder rapidement de l'attention. Jusqu'à ce que le problème soit résolu, Nintendo devrait, selon la BEUC, réparer gratuitement les contrôleurs, et les consommateurs devraient être informés de la durée de vie limitée du produit.Entre-temps, 68 millions d'exemplaires de la Nintendo Switch ont été vendus dans le monde.