EE rejoint ainsi Verizon et Swisscom, qui furent les premiers à lancer leur propre réseau 5G commercial respectivement aux Etats-Unis et en Suisse.

L'abonnement 5G le plus abordable proposé par EE reviendra à 54 livres par mois, en plus d'un montant unique de 170 livres pour un téléphone compatible. En contrepartie, les clients recevront 10 Go de données, ce qui n'est pas énorme quand on surfe à une vitesse de 20 Gbps sur la 5G.

Le déploiement s'effectuera assez lentement. Initialement, le réseau ne sera en effet utilisable qu'au centre de quelques villes sélectionnées. En dehors de ces centres, les vitesses accessibles aux utilisateurs - contrat 5G ou pas - retomberont aux valeurs de la 4G, de la 3G ou 'edge', en fonction du réseau disponible.

Les câbles physiques destinés à piloter le réseau ne possèdent actuellement qu'une capacité totale de 10 Gbps, qui devra être répartie entre les clients. Les vitesses maximales possibles ne seront donc pas encore pour tout de suite, même si elles devraient être supérieures aux 30 Mbps qu'EE fournit via la 4G, selon les chercheurs d'OpenSignal.

La 5G succède à la 4G et est conçue pour fournir des données à des vitesses plus élevées aux clients mobiles, ce qui est notamment considéré comme un avantage pour la mise au point de voitures autonomes.

Dans notre pays, les enchères pour le spectre 5G, en prémices au déploiement d'un réseau commercial, ont il y a quelques mois encore été reportées jusqu'après 2020.