Le régulateur indique que les pylônes d'antennes sont érigés en des endroits spécifiques pour garantir une couverture maximale. Et d'ajouter que le ou les auteur(s) de ce genre d'incendie de pylônes est/sont responsable(s) des dégâts subis non seulement par les opérateurs, mais aussi par les riverains et les passants.

Si un tel pylône devient inutilisable, les riverains ne peuvent en effet plus utiliser leur GSM pour téléphoner ou envoyer des données. Cela peut provoquer des problèmes, si quelqu'un veut appeler les services d'assistance, un médecin ou toute autre ligne d'urgence (comme celle des suicides). Les services d'urgence utilisent eux aussi les signaux GSM pour localiser les appels, si les personnes dans le besoin ne peuvent préciser leur emplacement.

L'IBPT qualifie ces actes de particulièrement irresponsables, surtout à un moment, où quasiment tout le pays se trouve en quarantaine et où la communication mobile s'avère essentielle.

Le régulateur télécom réagit ainsi à l'incendie du pylône GSM à Pelt le week-end dernier. On suppose que l'auteur entendait ainsi s'opposer au déploiement de la 5G. Le fait est que le pylône en question n'était cependant pas un pylône 5G. Récemment, plusieurs incendies de pylônes d'antennes ont aussi été commis en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Le régulateur indique que les pylônes d'antennes sont érigés en des endroits spécifiques pour garantir une couverture maximale. Et d'ajouter que le ou les auteur(s) de ce genre d'incendie de pylônes est/sont responsable(s) des dégâts subis non seulement par les opérateurs, mais aussi par les riverains et les passants.Si un tel pylône devient inutilisable, les riverains ne peuvent en effet plus utiliser leur GSM pour téléphoner ou envoyer des données. Cela peut provoquer des problèmes, si quelqu'un veut appeler les services d'assistance, un médecin ou toute autre ligne d'urgence (comme celle des suicides). Les services d'urgence utilisent eux aussi les signaux GSM pour localiser les appels, si les personnes dans le besoin ne peuvent préciser leur emplacement.L'IBPT qualifie ces actes de particulièrement irresponsables, surtout à un moment, où quasiment tout le pays se trouve en quarantaine et où la communication mobile s'avère essentielle.Le régulateur télécom réagit ainsi à l'incendie du pylône GSM à Pelt le week-end dernier. On suppose que l'auteur entendait ainsi s'opposer au déploiement de la 5G. Le fait est que le pylône en question n'était cependant pas un pylône 5G. Récemment, plusieurs incendies de pylônes d'antennes ont aussi été commis en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.