Le CSO mondialement connu de TikTok fait un pas de côté, selon The Wall Street Journal. Roland Cloutier n'est donc plus CSO, mais assumera dorénavant un rôle de conseiller au sein de l'entreprise. L'actuelle responsable des risques de sécurité, Kim Albarella, reprend temporairement la fonction de CSO.

Cette décision intervient juste au moment où TikTok transfère une partie de ses données sur des serveurs aux Etats-Unis. En mars, l'entreprise avait en effet conclu un accord avec Oracle à propos des données des citoyens américains. La plate-forme de média social est particulièrement populaire aux Etats-Unis, mais comme ByteDance, la firme qui chapeaute TikTok, est établie en Chine, la situation s'avère plutôt sensible. Il se fait en effet que l'entreprise est depuis des années déjà, tant aux Etats-Unis qu'en dehors, la cible de critiques et de préoccupations liées à la confidentialité de ses utilisateurs. Nombre de politiciens américains craignaient par exemple que les données de citoyens américains tombent entre les mains des autorités chinoises.

En transférant des données vers des serveurs américains d'Oracle, ce risque disparaîtrait. L'entreprise admet cependant que même après ce transfert, ses employés chinois pourront encore et toujours visionner les données, même si elles sont rendues anonymes, selon TikTok. A en croire un porte-parole de TikTok, le nouveau rôle de Cloutier n'a rien à voir avec l'accord conclu avec Oracle.

Le CSO mondialement connu de TikTok fait un pas de côté, selon The Wall Street Journal. Roland Cloutier n'est donc plus CSO, mais assumera dorénavant un rôle de conseiller au sein de l'entreprise. L'actuelle responsable des risques de sécurité, Kim Albarella, reprend temporairement la fonction de CSO.Cette décision intervient juste au moment où TikTok transfère une partie de ses données sur des serveurs aux Etats-Unis. En mars, l'entreprise avait en effet conclu un accord avec Oracle à propos des données des citoyens américains. La plate-forme de média social est particulièrement populaire aux Etats-Unis, mais comme ByteDance, la firme qui chapeaute TikTok, est établie en Chine, la situation s'avère plutôt sensible. Il se fait en effet que l'entreprise est depuis des années déjà, tant aux Etats-Unis qu'en dehors, la cible de critiques et de préoccupations liées à la confidentialité de ses utilisateurs. Nombre de politiciens américains craignaient par exemple que les données de citoyens américains tombent entre les mains des autorités chinoises.En transférant des données vers des serveurs américains d'Oracle, ce risque disparaîtrait. L'entreprise admet cependant que même après ce transfert, ses employés chinois pourront encore et toujours visionner les données, même si elles sont rendues anonymes, selon TikTok. A en croire un porte-parole de TikTok, le nouveau rôle de Cloutier n'a rien à voir avec l'accord conclu avec Oracle.