Selon Reuters, les deux entreprises seraient proches d'un accord, en vertu duquel les données des utilisateurs américains de TikTok seraient conservées aux Etats-Unis sur des serveurs d'Oracle et seraient ainsi rigoureusement protégées contre la société-mère chinoise de TikTok, Bytedance.

Cet accord (qui n'a pas encore été annoncé) est singulier, mais pas inattendu. Depuis 2020 déjà, les deux firmes envisagent en effet un possible partenariat sous une légère pression de la part des autorités américaines. Il y a un an et demi, celles-ci avaient ordonné un désengagement de TikTok, si l'entreprise voulait continuer d'être active aux Etats-Unis. La crainte était que dans le cas contraire, les données des utilisateurs ne tombent entre les mains du gouvernement chinois.

Mais les Etats-Unis ont peu après connu un changement à leur direction. Sous la présidence de Biden, cette injonction ne fut pas mise en oeuvre, même si les préoccupations persistaient et que ByteDance se devait encore et toujours de chercher une solution.

A l'époque déjà, Oracle était candidate à racheter l'appli TikTok, à tout le moins les activités américaines, et c'est ce qui pourrait à présent en partie se passer. Voilà qui éclipserait aussi Alphabet, car aujourd'hui, certaines données de l'entreprise tournent déjà sur Google Cloud.

L'agence Reuters déclare que l'accord irait de pair avec la mise en place d'une équipe de gestion des données forte de 'centaines de personnes' et chargée de surveiller les ports entre Bytedance et les données américaines. Un agencement serait en l'occurrence recherché, par lequel ces gens ne seraient pas supervisés par TikTok.

Selon Reuters, les deux entreprises seraient proches d'un accord, en vertu duquel les données des utilisateurs américains de TikTok seraient conservées aux Etats-Unis sur des serveurs d'Oracle et seraient ainsi rigoureusement protégées contre la société-mère chinoise de TikTok, Bytedance.Cet accord (qui n'a pas encore été annoncé) est singulier, mais pas inattendu. Depuis 2020 déjà, les deux firmes envisagent en effet un possible partenariat sous une légère pression de la part des autorités américaines. Il y a un an et demi, celles-ci avaient ordonné un désengagement de TikTok, si l'entreprise voulait continuer d'être active aux Etats-Unis. La crainte était que dans le cas contraire, les données des utilisateurs ne tombent entre les mains du gouvernement chinois.Mais les Etats-Unis ont peu après connu un changement à leur direction. Sous la présidence de Biden, cette injonction ne fut pas mise en oeuvre, même si les préoccupations persistaient et que ByteDance se devait encore et toujours de chercher une solution.A l'époque déjà, Oracle était candidate à racheter l'appli TikTok, à tout le moins les activités américaines, et c'est ce qui pourrait à présent en partie se passer. Voilà qui éclipserait aussi Alphabet, car aujourd'hui, certaines données de l'entreprise tournent déjà sur Google Cloud.L'agence Reuters déclare que l'accord irait de pair avec la mise en place d'une équipe de gestion des données forte de 'centaines de personnes' et chargée de surveiller les ports entre Bytedance et les données américaines. Un agencement serait en l'occurrence recherché, par lequel ces gens ne seraient pas supervisés par TikTok.