Le fournisseur belge de la technologie de la chaîne de blocs Arkane Network vient de clôturer une nouvelle phase de capitalisation. L'entreprise, dont le siège se trouve à Willebroek, récolte 1,55 million d'euros dans le cadre d'une phase d'investissement dirigée par le High-Tech Gründerfonds (HTGF). DM-BB David Majert, Palentine Ventures (Blockrocket) et imec.istart Fund y ont aussi apporté leur contribution.

Blockchain et NFT

Arkane Network produit de l'infrastructure 'blockchain' pour les studios de jeux entre autres. Pour la startup, qui a vu le jour il y a deux ans, il s'agit là d'une première phase de capitalisation d'amorçage. Certes, elle avait précédemment déjà fait l'objet d'investissements de la part d'imec.istart, qui a servi d'accélérateur pour la jeune pousse, mais cette fois, il est question d'une première phase de capitalisation externe, selon Tim Dierckxsens, cofondateur & CEO d'Arkane Network, qui s'est confié à Data News.

En tant qu'éditeur d'un logiciel 'blockchain', Arkane fournit notamment la technologie permettant de créer des NFT (jetons non fongibles). Ce type d'actif numérique unique est depuis un certain temps déjà utilisable pour les jeux vidéo, mais a acquis ces dernières semaines surtout une certaine notoriété dans le milieu artistique. L'entreprise surfe-t-elle dès lors un peu sur cette vague? ' Le NFT, cela va évidemment au-delà de l'art', explique Dierckxsens. 'Nous fournissons déjà l'infrastructure permettant d'enregistrer des éléments numériques tels les NFT pour différentes industries. Sur ce plan, le timing de l'investissement est un pur hasard, car nous étions occupés sur cette phase depuis quinze mois déjà. L'agrément nous avait été consenti il y a un an, mais entre-temps, le corona a fait son apparition.'

International

Grâce à cette première phase de capitalisation extérieure, Arkane sort directement des frontières nationales: l'investisseur principal est allemand. 'La chaîne de blocs, c'est pour nous déjà une technologie internationale', explique Dierckxens. 'A New York et Londres par exemple, elle est même plus accessible que sur le marché local.' En outre, l'entreprise est particulièrement ambitieuse. 'Nous venons de clôturer une phase d'amorçage d'1,5 million d'euros avec une entreprise dont la valeur est estimée à 5 millions. Pour la Belgique, c'est un tant soit peu trop élevé, mais pas sur des marchés tels l'Allemagne ou les Etats-Unis', conclut Dierckxsens.

Avec cet argent, Arkane souhaite poursuivre sa croissance en tant que pionnière technologique dans le secteur de la chaîne de blocs, et étendre ses équipes de vente et de développement. Elle prévoit aussi une filiale indépendante à Berlin.

Le fournisseur belge de la technologie de la chaîne de blocs Arkane Network vient de clôturer une nouvelle phase de capitalisation. L'entreprise, dont le siège se trouve à Willebroek, récolte 1,55 million d'euros dans le cadre d'une phase d'investissement dirigée par le High-Tech Gründerfonds (HTGF). DM-BB David Majert, Palentine Ventures (Blockrocket) et imec.istart Fund y ont aussi apporté leur contribution.Arkane Network produit de l'infrastructure 'blockchain' pour les studios de jeux entre autres. Pour la startup, qui a vu le jour il y a deux ans, il s'agit là d'une première phase de capitalisation d'amorçage. Certes, elle avait précédemment déjà fait l'objet d'investissements de la part d'imec.istart, qui a servi d'accélérateur pour la jeune pousse, mais cette fois, il est question d'une première phase de capitalisation externe, selon Tim Dierckxsens, cofondateur & CEO d'Arkane Network, qui s'est confié à Data News.En tant qu'éditeur d'un logiciel 'blockchain', Arkane fournit notamment la technologie permettant de créer des NFT (jetons non fongibles). Ce type d'actif numérique unique est depuis un certain temps déjà utilisable pour les jeux vidéo, mais a acquis ces dernières semaines surtout une certaine notoriété dans le milieu artistique. L'entreprise surfe-t-elle dès lors un peu sur cette vague? ' Le NFT, cela va évidemment au-delà de l'art', explique Dierckxsens. 'Nous fournissons déjà l'infrastructure permettant d'enregistrer des éléments numériques tels les NFT pour différentes industries. Sur ce plan, le timing de l'investissement est un pur hasard, car nous étions occupés sur cette phase depuis quinze mois déjà. L'agrément nous avait été consenti il y a un an, mais entre-temps, le corona a fait son apparition.'Grâce à cette première phase de capitalisation extérieure, Arkane sort directement des frontières nationales: l'investisseur principal est allemand. 'La chaîne de blocs, c'est pour nous déjà une technologie internationale', explique Dierckxens. 'A New York et Londres par exemple, elle est même plus accessible que sur le marché local.' En outre, l'entreprise est particulièrement ambitieuse. 'Nous venons de clôturer une phase d'amorçage d'1,5 million d'euros avec une entreprise dont la valeur est estimée à 5 millions. Pour la Belgique, c'est un tant soit peu trop élevé, mais pas sur des marchés tels l'Allemagne ou les Etats-Unis', conclut Dierckxsens.Avec cet argent, Arkane souhaite poursuivre sa croissance en tant que pionnière technologique dans le secteur de la chaîne de blocs, et étendre ses équipes de vente et de développement. Elle prévoit aussi une filiale indépendante à Berlin.