Une ultime tentative de garder opérationnelle la mangeoire pilotée par le nuage de Petnet, ressemble de plus en plus à une arnaque. La mangeoire automatisée qui, lors de son lancement, promettait aux propriétaires affairés d'animaux domestiques d'alimenter ces dernières à intervalles fixes, a cette année été confrontée à une série de problèmes. SmartFeeder de Petnet ne fonctionne pas simplement avec une minuterie, mais à partir du nuage, ce qui fait que ces mangeoires coûteuses n'ont par moments pas répondu à l'attente de leur acheteur.

Lors d'une panne en février, des utilisateurs avaient déjà indiqué que leurs animaux avaient souffert de faim, parce que les mangeoires avaient été désactivées un certain temps. Un correctif sortit certes une semaine plus tard, mais à partir du mois de mars, une série de SmartFeeder se bloquèrent de nouveau. Fin avril, Petnet annonça que suite à la crise du corona, elle ne trouvait plus de nouveaux investisseurs et qu'elle allait donc fermer ses portes. Pendant tout ce temps, l'entreprise elle-même ou son helpdesk étaient particulièrement malaisés à atteindre.

Dans une dernière tentative de maintenir les mangeoires opérationnelles, Petnet demanda fin mai aux utilisateurs de s'acquitter d'un abonnement de quatre dollars par mois ou de trente dollars par an. Cela devait en principe suffire pour continuer de faire fonctionner les serveurs de l'entreprise et donc de garder les SmartFeeder opérationnels.

Les clients qui, après tout ce temps, avaient quand même gardé leur confiance en l'entreprise, s'acquittèrent du montant de l'abonnement, mais majoritairement en vain, puisqu'il apparaît maintenant que les mangeoires ne fonctionnent encore et toujours pas. Les utilisateurs signalent sur Twitter et au site technologique Ars Technica qu'ils ne peuvent ouvrir leur compte malgré le paiement de l'abonnement. Chez quelques utilisateurs, les mangeoires re-fonctionnent, même si l'appli est inaccessible, mais beaucoup d'autres se plaignent que leur mangeoire se bloque de nouveau. Petnet même s'abstient de tout commentaire ou support.

Une ultime tentative de garder opérationnelle la mangeoire pilotée par le nuage de Petnet, ressemble de plus en plus à une arnaque. La mangeoire automatisée qui, lors de son lancement, promettait aux propriétaires affairés d'animaux domestiques d'alimenter ces dernières à intervalles fixes, a cette année été confrontée à une série de problèmes. SmartFeeder de Petnet ne fonctionne pas simplement avec une minuterie, mais à partir du nuage, ce qui fait que ces mangeoires coûteuses n'ont par moments pas répondu à l'attente de leur acheteur.Lors d'une panne en février, des utilisateurs avaient déjà indiqué que leurs animaux avaient souffert de faim, parce que les mangeoires avaient été désactivées un certain temps. Un correctif sortit certes une semaine plus tard, mais à partir du mois de mars, une série de SmartFeeder se bloquèrent de nouveau. Fin avril, Petnet annonça que suite à la crise du corona, elle ne trouvait plus de nouveaux investisseurs et qu'elle allait donc fermer ses portes. Pendant tout ce temps, l'entreprise elle-même ou son helpdesk étaient particulièrement malaisés à atteindre.Dans une dernière tentative de maintenir les mangeoires opérationnelles, Petnet demanda fin mai aux utilisateurs de s'acquitter d'un abonnement de quatre dollars par mois ou de trente dollars par an. Cela devait en principe suffire pour continuer de faire fonctionner les serveurs de l'entreprise et donc de garder les SmartFeeder opérationnels.Les clients qui, après tout ce temps, avaient quand même gardé leur confiance en l'entreprise, s'acquittèrent du montant de l'abonnement, mais majoritairement en vain, puisqu'il apparaît maintenant que les mangeoires ne fonctionnent encore et toujours pas. Les utilisateurs signalent sur Twitter et au site technologique Ars Technica qu'ils ne peuvent ouvrir leur compte malgré le paiement de l'abonnement. Chez quelques utilisateurs, les mangeoires re-fonctionnent, même si l'appli est inaccessible, mais beaucoup d'autres se plaignent que leur mangeoire se bloque de nouveau. Petnet même s'abstient de tout commentaire ou support.