Les censeurs de la culture chinoise se sont remis à approuver de nouveaux jeux pour le marché national. Les jeux requièrent cet agrément, avant de pouvoir être lancés en Chine. L'agence de presse Bloomberg notamment annonce que le pays a approuvé 45 jeux hier lundi.

C'est la première fois en l'espace de neuf mois que de nouveaux jeux peuvent être publiés en Chine. Cette longue interruption aurait marqué la fin de quelque 14.000 firmes de jeux qui ont fermé leurs portes depuis juillet de l'année dernière. C'est déjà la deuxième longue pause durant laquelle aucun jeu n'est sorti en Chine. En 2018 déjà, il y eut en effet une période de 10 mois au cours de laquelle aucun nouveau jeu n'avait été approuvé.

Ces pauses s'inscrivent dans des mesures prises par les autorités chinoises en vue de réglementer plus rigoureusement les jeux, surtout ceux destinés aux mineurs d'âge. Le pays souhaite en effet notamment que ces derniers ne puissent jouer qu'une heure par jour (2 heures le week-end), et les jeux doivent par conséquent intégrer toutes sortes de systèmes, tels la reconnaissance faciale, pour le contraindre.

Les censeurs de la culture chinoise se sont remis à approuver de nouveaux jeux pour le marché national. Les jeux requièrent cet agrément, avant de pouvoir être lancés en Chine. L'agence de presse Bloomberg notamment annonce que le pays a approuvé 45 jeux hier lundi.C'est la première fois en l'espace de neuf mois que de nouveaux jeux peuvent être publiés en Chine. Cette longue interruption aurait marqué la fin de quelque 14.000 firmes de jeux qui ont fermé leurs portes depuis juillet de l'année dernière. C'est déjà la deuxième longue pause durant laquelle aucun jeu n'est sorti en Chine. En 2018 déjà, il y eut en effet une période de 10 mois au cours de laquelle aucun nouveau jeu n'avait été approuvé.Ces pauses s'inscrivent dans des mesures prises par les autorités chinoises en vue de réglementer plus rigoureusement les jeux, surtout ceux destinés aux mineurs d'âge. Le pays souhaite en effet notamment que ces derniers ne puissent jouer qu'une heure par jour (2 heures le week-end), et les jeux doivent par conséquent intégrer toutes sortes de systèmes, tels la reconnaissance faciale, pour le contraindre.