Guido Lemeire (CIO à la SNCB/NMBS)

"Le télétravail est encore et toujours la norme. Nos collaborateurs apprécient la flexibilité de pouvoir opter pour le télétravail, ressentent ainsi un meilleur équilibre travail-vie privée et s'épargnent les navettes. Mais malgré ces signaux positifs, nous devons rester attentifs au bien-être de nos collaborateurs. Et puis, il y a l'impact technologique. Lorsque le coronavirus toucha notre pays, on est passé en l'espace d'une semaine de 1.500 à 6.000 télétravailleurs sans la moindre interruption des services. Notre déploiement VPN s'est également déroulé sans aucun problème. Conjointement avec notre partenaire à l'externalisation TCS, nous avons déployé quelque 10.000 clients VPN Cisco AnyConnect en deux jours. Le nombre d'appels dans Microsoft Teams a été multiplié par treize depuis lors, et notre organisation semble progressivement trouver la voie vers une nouvelle normalité."

"Et c'est sans parler de l'impact sur nos clients. Chez le fournisseur de services public que nous sommes, beaucoup de nos collègues forment une main d'oeuvre essentielle durant la pandémie, et cela a évidemment aussi un écho sur la manière, dont nous supportons l'activité de la SNCB. L'appli MoveSafe en est un bon exemple.

En deux mois de temps, nous avons en effet développé une appli de détermination du degré d'occupation des trains sur la base d'une solution existante avec un modèle AI prédictif. Les données historiques (RIV) et le feedback en temps réel que nous recevons des accompagnateurs de train garantissent une vision précise du degré d'occupation de chaque train, afin de permettre à nos clients de prendre un train en toute connaissance de cause. L'organisation IT a contribué à la continuité de l'activité de la SNCB et a elle-même opté pour le télétravail complet immédiatement après l'instauration du confinement. Le travail à distance a accéléré l'approche du Target Operating Model, par lequel plusieurs activités sont exécutées en off-shore et où des processus bien huilés s'avèrent cruciaux."

Dirk Altgassen (Group CIO chez Etex)

"Heureusement, nous étions bien préparés, lorsque le covid-19 a frappé, avec des outils pour le télétravail et des solutions IT évolutives. Résultat? Cela ne posa aucun problème à Etex et cela révéla aussi vraiment la valeur de notre 'Etex IT Journey' avec l'IT de pointe que nous avions déjà mise en oeuvre."

"Le covid-19 nous a évidemment forcés à modifier nos modèles de livraison pour passer de visites sur place dans l'entreprise à une situation de travail à distance. Ce fut certes un défi à relever, quand on considère les activités internationales d'Etex. Il n'empêche qu'ici encore, nous avons bien réagi avec notre équipe très dévoue. Nous avons ainsi fourni la plupart de nos projets planifiés sans problème et sans quasiment aucun retard.

Le covid-19 a permis aussi à l'IT de sensibiliser d'autant plus l'entreprise et les utilisateurs à propos du thème de la cyber-sécurité, une question surtout importante dans le cas du travail à domicile. Conjointement avec l'entreprise, nous avons ici renforcé les mesures. On voit également l'appréciation des utilisateurs pour un plus grand nombre de campagnes de sensibilisation, telles notre campagne Cyber ??Security Month mondiale organisée en octobre avec différents eLearnings supplémentaires."

Yves Dupuy (CIO chez Euroclear)

Comme dans toutes les entreprises, le covid-19 fut ressenti comme un choc chez Euroclear. Grâce en partie à notre transformation numérique déjà en cours, nous avons heureusement pu l'encaisser. En fait, nous avons dans la pratique pu permettre à la majorité de nos collaborateurs de travailler à domicile et ce, du jour au lendemain. Nous avons en effet la chance d'être depuis plus d'un an déjà suffisamment équipé pour pouvoir travailler à distance. La suppression de postes de travail et de lignes fixes était déjà chose faite. Début 2019, nous avons utilisé des ordinateurs portables et des casques pour téléphoner et pour assister aux réunions. Le covid-19 a encore accéléré cette transformation et la numérisation de nos procédures. En 2020 déjà, nous avons pu amortir notre investissement (du moins sur le plan des outils de collaboration) avec notre initiative 'WeConnect'. Cela s'est traduit par un lieu de travail numérique moderne, où il est possible de travailler toujours et partout et où tout le monde est connecté."

Sur www.datanewscio.be, nous vous présentons les trois nominés plus en détail. C'est là aussi que vous pouvez directement voter pour votre candidat favori. Vous n'avez pas encore fait votre choix? Dans cet article, vous découvrirez ce qu'ils pensent de la transformation numérique, et ici, vous en saurez plus sur leurs priorités et leurs réalisations. Si vous voulez encore voter, n'attendez plus trop, car le 21 octobre, nous clôturerons le scrutin.

Voici les nominés pour le titre de CIO of the Year 2020 (de gauche à droite): Dirk Altgassen (Group CIO chez Etex), Guido Lemeire (CIO à la SNCB/NMBS) et Yves Dupuy (CIO chez Euroclear)., DN
Voici les nominés pour le titre de CIO of the Year 2020 (de gauche à droite): Dirk Altgassen (Group CIO chez Etex), Guido Lemeire (CIO à la SNCB/NMBS) et Yves Dupuy (CIO chez Euroclear). © DN

"Le télétravail est encore et toujours la norme. Nos collaborateurs apprécient la flexibilité de pouvoir opter pour le télétravail, ressentent ainsi un meilleur équilibre travail-vie privée et s'épargnent les navettes. Mais malgré ces signaux positifs, nous devons rester attentifs au bien-être de nos collaborateurs. Et puis, il y a l'impact technologique. Lorsque le coronavirus toucha notre pays, on est passé en l'espace d'une semaine de 1.500 à 6.000 télétravailleurs sans la moindre interruption des services. Notre déploiement VPN s'est également déroulé sans aucun problème. Conjointement avec notre partenaire à l'externalisation TCS, nous avons déployé quelque 10.000 clients VPN Cisco AnyConnect en deux jours. Le nombre d'appels dans Microsoft Teams a été multiplié par treize depuis lors, et notre organisation semble progressivement trouver la voie vers une nouvelle normalité.""Et c'est sans parler de l'impact sur nos clients. Chez le fournisseur de services public que nous sommes, beaucoup de nos collègues forment une main d'oeuvre essentielle durant la pandémie, et cela a évidemment aussi un écho sur la manière, dont nous supportons l'activité de la SNCB. L'appli MoveSafe en est un bon exemple. En deux mois de temps, nous avons en effet développé une appli de détermination du degré d'occupation des trains sur la base d'une solution existante avec un modèle AI prédictif. Les données historiques (RIV) et le feedback en temps réel que nous recevons des accompagnateurs de train garantissent une vision précise du degré d'occupation de chaque train, afin de permettre à nos clients de prendre un train en toute connaissance de cause. L'organisation IT a contribué à la continuité de l'activité de la SNCB et a elle-même opté pour le télétravail complet immédiatement après l'instauration du confinement. Le travail à distance a accéléré l'approche du Target Operating Model, par lequel plusieurs activités sont exécutées en off-shore et où des processus bien huilés s'avèrent cruciaux.""Heureusement, nous étions bien préparés, lorsque le covid-19 a frappé, avec des outils pour le télétravail et des solutions IT évolutives. Résultat? Cela ne posa aucun problème à Etex et cela révéla aussi vraiment la valeur de notre 'Etex IT Journey' avec l'IT de pointe que nous avions déjà mise en oeuvre.""Le covid-19 nous a évidemment forcés à modifier nos modèles de livraison pour passer de visites sur place dans l'entreprise à une situation de travail à distance. Ce fut certes un défi à relever, quand on considère les activités internationales d'Etex. Il n'empêche qu'ici encore, nous avons bien réagi avec notre équipe très dévoue. Nous avons ainsi fourni la plupart de nos projets planifiés sans problème et sans quasiment aucun retard.Le covid-19 a permis aussi à l'IT de sensibiliser d'autant plus l'entreprise et les utilisateurs à propos du thème de la cyber-sécurité, une question surtout importante dans le cas du travail à domicile. Conjointement avec l'entreprise, nous avons ici renforcé les mesures. On voit également l'appréciation des utilisateurs pour un plus grand nombre de campagnes de sensibilisation, telles notre campagne Cyber ??Security Month mondiale organisée en octobre avec différents eLearnings supplémentaires."Comme dans toutes les entreprises, le covid-19 fut ressenti comme un choc chez Euroclear. Grâce en partie à notre transformation numérique déjà en cours, nous avons heureusement pu l'encaisser. En fait, nous avons dans la pratique pu permettre à la majorité de nos collaborateurs de travailler à domicile et ce, du jour au lendemain. Nous avons en effet la chance d'être depuis plus d'un an déjà suffisamment équipé pour pouvoir travailler à distance. La suppression de postes de travail et de lignes fixes était déjà chose faite. Début 2019, nous avons utilisé des ordinateurs portables et des casques pour téléphoner et pour assister aux réunions. Le covid-19 a encore accéléré cette transformation et la numérisation de nos procédures. En 2020 déjà, nous avons pu amortir notre investissement (du moins sur le plan des outils de collaboration) avec notre initiative 'WeConnect'. Cela s'est traduit par un lieu de travail numérique moderne, où il est possible de travailler toujours et partout et où tout le monde est connecté."