Avaya produit des logiciels pour les centres d'appels et les communications unifiées, mais elle se porte plutôt mal depuis quelques années déjà. Après avoir demandé d'être protégée contre ses créanciers début 2017, l'entreprise avait annoncé en mai de cette année qu'elle recherchait un repreneur. La société-mère de Mitel (Searchlight Capital) notamment avait alors été citée comme candidate.

Mais Avaya opte à présent pour une autre filière: un partenariat stratégique avec RingCentral.

En vertu de cet accord, Avaya intégrera l'UCaaS (Unified Communications as a Service) de RingCentral à son Cloud Office à partir du début de l'année prochaine. De cette manière, RingCentral amplifiera sensiblement sa clientèle potentielle.

Avaya recevra dans un premier temps 500 millions de dollars, dont une partie pourra être convertie en actions. RingCentral possèdera ainsi quelque six pour cent de l'entreprise. Ringcentral versera également un acompte de 375 millions de dollars, principalement en actions, pour de futurs paiements et droits de licence.

Avec cet argent, Avaya va entre autres racheter ses propres actions et rembourser 250 millions de dollars de dettes.