L'entreprise va investir 10 milliards de dollars dans le 'projet Kuiper'. C'est ce qu'elle a annoncé lors de la publication de ses excellents résultats trimestriels. Le projet aura avant tout pour but d'introduire internet dans les régions des Etats-Unis encore dépourvues du haut débit ou de l'internet rapide. Le service sera ultérieurement étendu aussi au reste du monde.

Pour son projet, Amazon souhaite placer une constellation de 3.236 satellites en orbite autour de la Terre. Ces satellites seront envoyés dans l'espace en cinq phases. Lorsque le premier contingent de 578 satellites tournera en orbite autour de la Terre, le service internet sera démarré. Les satellites tourneront à une altitude comprise entre 590 et 630 kilomètres au-dessus de la Terre. On ne sait pas encore quand et de quelle façon ils seront lancés. Le directeur d'Amazon, Jeff Bezos, possède depuis assez longtemps déjà une firme aéronautique, Blue Origin. Ce qu'on sait par contre, c'est qu'il y a une date-butoir: selon les règles de la FCC, Amazon devra avoir lancé la moitié de ses satellites pour le trente juillet 2026. Le projet devra être terminé pour le 30 juillet 2029.

Amazon n'est pas la seule entreprise à proposer un projet en vue de mettre internet à disposition via l'espace. SpaceX, la firme spatiale du patron de Tesla, Elon Musk, veut elle aussi mettre en orbite un grand nombre de satellites, 12.000 pour être précis. Et en Europe, le gouvernement britannique, conjointement avec le groupe indien Bharti, rachète l'opérateur en satellites Oneweb en faillite pour réaliser un projet similaire.

L'entreprise va investir 10 milliards de dollars dans le 'projet Kuiper'. C'est ce qu'elle a annoncé lors de la publication de ses excellents résultats trimestriels. Le projet aura avant tout pour but d'introduire internet dans les régions des Etats-Unis encore dépourvues du haut débit ou de l'internet rapide. Le service sera ultérieurement étendu aussi au reste du monde.Pour son projet, Amazon souhaite placer une constellation de 3.236 satellites en orbite autour de la Terre. Ces satellites seront envoyés dans l'espace en cinq phases. Lorsque le premier contingent de 578 satellites tournera en orbite autour de la Terre, le service internet sera démarré. Les satellites tourneront à une altitude comprise entre 590 et 630 kilomètres au-dessus de la Terre. On ne sait pas encore quand et de quelle façon ils seront lancés. Le directeur d'Amazon, Jeff Bezos, possède depuis assez longtemps déjà une firme aéronautique, Blue Origin. Ce qu'on sait par contre, c'est qu'il y a une date-butoir: selon les règles de la FCC, Amazon devra avoir lancé la moitié de ses satellites pour le trente juillet 2026. Le projet devra être terminé pour le 30 juillet 2029.Amazon n'est pas la seule entreprise à proposer un projet en vue de mettre internet à disposition via l'espace. SpaceX, la firme spatiale du patron de Tesla, Elon Musk, veut elle aussi mettre en orbite un grand nombre de satellites, 12.000 pour être précis. Et en Europe, le gouvernement britannique, conjointement avec le groupe indien Bharti, rachète l'opérateur en satellites Oneweb en faillite pour réaliser un projet similaire.