Qui se ressemble, s'assemble: au bout de six ans passés chez Deloitte, Pieterjan Van Dam gagna le monde des startups et dénicha l'idée en vue de créer sa propre entreprise. Car en tant que CFO d'une jeune pousse, il s'en rendit bien vite compte: mieux vaut avoir une très bonne vision de sa situation financière. 'Comme quelle est la somme que j'ai réellement en caisse', explique-t-il. 'Et: combien de temps je peux tenir le coup ainsi? Ce genre de réflexion est essentiel si on veut intervenir à temps.'

C'était parti pour Monitr. Van Dam a alors mis au point conjointement avec deux associés l'outil SaaS éponyme, qui rend le volet comptable transparent pour les petites entreprises. 'Nous l'associons avec les programmes comptables courants et obtenons ainsi les données sur base desquelles nous pouvons effectuer des prévisions en matière de liquidités', explique Van Dam. 'On peut aussi importer soi-même des données - par exemple des tableurs - qui donnent encore plus d'informations. En outre, il est possible également d'analyser les résultats du passé ou élaborer des projets personnels par exemple. Ce faisant, on aboutit à une solution qui permet de déterminer le budget en temps opportun.'

Lancée en septembre 2020, Monitr mise pleinement sur le développement de sa clientèle. 'On y arrive en abordant en direct les clients potentiels et en tentant de la convaincre. En outre, nous opérons aussi de manière indirecte en nous associant avec des bureaux comptables innovants. C'est ainsi que Moore Belgium nous a déjà repris dans sa gamme de solutions. En tout, nous possédons actuellement déjà une vingtaine de clients. Notre objectif est d'accueillir rapidement davantage d'entreprises et pour y arriver, nous entendons d'abord miser sur le marketing ciblé. Avec des démonstrations, puis avec un suivi, nous espérons démontrer l'utilité de Monitr.'

Pour cette accélération en ventes & marketing, Monitr a pu compter sur une solide contribution de Michel Akkermans qui, au début de l'été, a injecté 200.000 euros dans l'entreprise. Pour la jeune pousse, il s'agissait là de la première injection de capital, après que les fondateurs l'aient fait décoller et évoluer avec leurs propres moyens financiers, dans le giron de Start It @KBC. 'Pour nos futurs projets, nous voulons à présent conclure un prêt de cofinancement. Ce n'est que dans une année et demie, si nous avons l'opportunité de démontrer notre modèle commercial, que nous réfléchirons plus avant sur notre capitalisation, probablement sous la forme d'une vaste phase d'investissement.'

Monitr

Siège social: Berchem

Nombre d'associés: 3

Finances: aucun projet dans l'immédiat

Site web: www.monitr.be

Qui se ressemble, s'assemble: au bout de six ans passés chez Deloitte, Pieterjan Van Dam gagna le monde des startups et dénicha l'idée en vue de créer sa propre entreprise. Car en tant que CFO d'une jeune pousse, il s'en rendit bien vite compte: mieux vaut avoir une très bonne vision de sa situation financière. 'Comme quelle est la somme que j'ai réellement en caisse', explique-t-il. 'Et: combien de temps je peux tenir le coup ainsi? Ce genre de réflexion est essentiel si on veut intervenir à temps.'C'était parti pour Monitr. Van Dam a alors mis au point conjointement avec deux associés l'outil SaaS éponyme, qui rend le volet comptable transparent pour les petites entreprises. 'Nous l'associons avec les programmes comptables courants et obtenons ainsi les données sur base desquelles nous pouvons effectuer des prévisions en matière de liquidités', explique Van Dam. 'On peut aussi importer soi-même des données - par exemple des tableurs - qui donnent encore plus d'informations. En outre, il est possible également d'analyser les résultats du passé ou élaborer des projets personnels par exemple. Ce faisant, on aboutit à une solution qui permet de déterminer le budget en temps opportun.'Lancée en septembre 2020, Monitr mise pleinement sur le développement de sa clientèle. 'On y arrive en abordant en direct les clients potentiels et en tentant de la convaincre. En outre, nous opérons aussi de manière indirecte en nous associant avec des bureaux comptables innovants. C'est ainsi que Moore Belgium nous a déjà repris dans sa gamme de solutions. En tout, nous possédons actuellement déjà une vingtaine de clients. Notre objectif est d'accueillir rapidement davantage d'entreprises et pour y arriver, nous entendons d'abord miser sur le marketing ciblé. Avec des démonstrations, puis avec un suivi, nous espérons démontrer l'utilité de Monitr.'Pour cette accélération en ventes & marketing, Monitr a pu compter sur une solide contribution de Michel Akkermans qui, au début de l'été, a injecté 200.000 euros dans l'entreprise. Pour la jeune pousse, il s'agissait là de la première injection de capital, après que les fondateurs l'aient fait décoller et évoluer avec leurs propres moyens financiers, dans le giron de Start It @KBC. 'Pour nos futurs projets, nous voulons à présent conclure un prêt de cofinancement. Ce n'est que dans une année et demie, si nous avons l'opportunité de démontrer notre modèle commercial, que nous réfléchirons plus avant sur notre capitalisation, probablement sous la forme d'une vaste phase d'investissement.'