Cela fait douze fois déjà que nous élisons une top-directrice au rang d'ICT Woman of the Year. Cela fait aussi dix fois que nous braquons les spots sur une Young ICT Lady of the Year. Et cela fait treize ans déjà que nous organisons She Goes ICT pour passer en revue le manque de diversité dans le monde ICT et que nous y apportons notre modeste contribution pour aider à le résoudre.

Il y a certes une amélioration, mais le problème d'image subsiste encore et toujours, et c'est sans parler des nombreux préjugés, du toujours trop faible afflux de jeunes femmes dans l'ICT et de l'augmentation pas vraiment perceptible du pourcentage de femmes dans ce secteur. Il nous faut bien reconnaître que l'évolution n'est pas suffisante. Que nous pouvons faire mieux. Et c'est ce que nous allons faire avec Data News.

Des dizaines de finalistes, des centaines de candidates

Ce que She Goes ICT nous a appris tout au long des années, c'est qu'il y a pas mal de belles histoires positives à raconter. Non seulement par les lauréates, mais aussi par les dizaines de finalistes et de nominées, ainsi par les centaines de candidates. A nos yeux, elles méritent toutes une voix. Et cette voix, nous voulons, chez Data News, plus que jamais la leur donner dans le magazine et sur le site. C'est ainsi que She Goes ICT évoluera du stade d'événement annuel à celui de communauté toujours plus ample. Les femmes seront ainsi plus que jamais à l'honneur dans l'ICT. La diversité croîtra également dans notre magazine et sur notre site web avec, évidemment, l'événement annuel en apothéose. Espérons qu'il s'agira de nouveau d'un événement physique l'année prochaine, accompagné encore d'un 'networking': cela promet!

Découvrez ici une rétrospective de She Goes ICT 2021.

Cela fait douze fois déjà que nous élisons une top-directrice au rang d'ICT Woman of the Year. Cela fait aussi dix fois que nous braquons les spots sur une Young ICT Lady of the Year. Et cela fait treize ans déjà que nous organisons She Goes ICT pour passer en revue le manque de diversité dans le monde ICT et que nous y apportons notre modeste contribution pour aider à le résoudre.Il y a certes une amélioration, mais le problème d'image subsiste encore et toujours, et c'est sans parler des nombreux préjugés, du toujours trop faible afflux de jeunes femmes dans l'ICT et de l'augmentation pas vraiment perceptible du pourcentage de femmes dans ce secteur. Il nous faut bien reconnaître que l'évolution n'est pas suffisante. Que nous pouvons faire mieux. Et c'est ce que nous allons faire avec Data News.Ce que She Goes ICT nous a appris tout au long des années, c'est qu'il y a pas mal de belles histoires positives à raconter. Non seulement par les lauréates, mais aussi par les dizaines de finalistes et de nominées, ainsi par les centaines de candidates. A nos yeux, elles méritent toutes une voix. Et cette voix, nous voulons, chez Data News, plus que jamais la leur donner dans le magazine et sur le site. C'est ainsi que She Goes ICT évoluera du stade d'événement annuel à celui de communauté toujours plus ample. Les femmes seront ainsi plus que jamais à l'honneur dans l'ICT. La diversité croîtra également dans notre magazine et sur notre site web avec, évidemment, l'événement annuel en apothéose. Espérons qu'il s'agira de nouveau d'un événement physique l'année prochaine, accompagné encore d'un 'networking': cela promet!