Nous avons foncièrement modifié, l'année dernière, la manière dont nous travaillons. Cela nous a incité à redéfinir nos espaces de bureau et à les transformer en l'une ou l'autre forme d'espace de travail hybride. De la même manière que le numérique transforme nos entreprises, les technologies peuvent nous aider à resserrer les liens entre les individus, dans le cadre du travail, à renforcer l'équilibre entre travail et vie privée, et à créer des lieux de travail davantage inclusifs, tant dans leur manifestation physique que virtuelle.

Tant l'entreprise que l'employé tirent bien entendu parti d'un regain de productivité et de flexibilité. En nous aidant des technologies adéquates, nous pouvons aider les collaborateurs à réussir la transition vers le télétravail (quelle qu'en soit la forme). Cela permettra aux responsables de se concentrer sur le bien-être et sur l'interaction avec les clients et les communautés. Ces changements s'accompagnent également de nouvelles responsabilités pour les employeurs: à savoir, faire face au risque d'anxiété et éviter le burn out. Déployer de nouvelles méthodes (plus) pratiques de travail est une chose; développer une culture d'entreprise qui convienne à tout le monde est une autre paire de manches.

Pour créer un meilleur espace de travail, qui soit à la fois innovant et inclusif, impliquant chaque individu, nous devons non seulement repenser la manière dont nous pouvons améliorer l'expérience de travail mais nous devons, dans le même temps, pouvoir donner la priorité à la formation professionnelle continue dans la perspective des emplois de demain. Voici trois pistes à suivre pour implémenter les nouvelles technologies et les nouvelles modalités de travail de manière créative et responsable.

1. Donnez la priorité à l'implication des salariés

Dans leur quête d'une implication améliorée des clients, de nombreuses entreprises ont quelque peu perdu de vue l'implication des salariés. De la même manière qu'elles peuvent recourir aux technologies pour créer de superbes expériences consommateur, les entreprises ont la possibilité d'utiliser ces mêmes technologies pour impliquer les salariés tout au long de leur carrière -- depuis leur recrutement et le parcours de formation lors de leur entrée en fonction jusqu'à concrétisation d'une carrière fructueuse. Plus que jamais, les entreprises doivent s'adapter rapidement et créer des expériences d'apprentissage et de travail davantage pertinentes et intéressantes au profit de leurs salariés.

Dans un monde entièrement numérique, l'un des principaux défis, pour les sociétés, est de préserver leur culture d'entreprise. A mesure que nos modes de travail se font plus hybrides, l'importance qu'il y a à créer un sentiment d'objectif commun et d'appartenance ne fera que s'accentuer. Tout comme les données peuvent contribuer à prendre de meilleures décisions, plus rapidement et de manière plus pertinente au bénéfice des clients, l'information récoltée par exemple par le biais d'enquêtes internes peut favoriser la naissance d'un esprit d'équipe et la prise d'actions qui donnent la priorité au bien-être des salariés.

2. Encouragez la flexibilité et veillez à l'équité

La confiance et la flexibilité sont des concepts essentiels lors de la définition d'une stratégie de télétravail. D'une part, les employeurs doivent avoir confiance dans l'aptitude de leurs salariés à effectuer leur travail de manière indépendante, selon un schéma qui fonctionne le mieux pour eux, à titre personnel, et qui offre le plus de flexibilité possible. Des initiatives créatives, telles que des options de congé d'un genre nouveau - certaines sociétés permettent à leurs salariés de choisir eux-mêmes le nombre de leurs jours de congé -, peuvent favoriser la satisfaction et la bonne santé des équipes et, au final, leur productivité au service de l'entreprise. A mesure que le travail des effectifs se fait plus dispersé, le fait de les guider et de les gérer avec empathie et compréhension prend une importance nouvelle.

Des modalités de travail flexibles favorisent un meilleur équilibre entre travail et vie privée. De tels changements -- s'ils ne sont pas effectués avec tout le soin nécessaire -- peuvent toutefois remettre en cause les progrès laborieusement accomplis dans la lutte pour une égalité salariale et une égalité sur le lieu de travail. On a par exemple pu constater que les femmes qui travaillent à domicile pendant la pandémie ont assumé une charge encore plus lourde dans le registre de l'éducation des enfants. Cela a eu un effet négatif disproportionné sur les potentiels de carrière. Dès lors, tout comme les entreprises ont la responsabilité de créer un environnement égalitaire, équitable et inclusif au bureau, il est de la plus haute importance que cette expérience se traduise également dans l'espace virtuel.

3. Créez une culture de formation continue

Les solutions technologiques actuelles permettent aux entreprises d'opérer plus vite et avec davantage d'efficience que jamais auparavant. L'automatisation donne par exemple la possibilité aux entreprises de rationaliser leur service clientèle et de procurer un support 24x7 à partir de n'importe quel endroit. Ce faisant, les salariés peuvent se concentrer sur des tâches plus stratégiques. Le monde entièrement numérisé dans lequel nous évoluons désormais procure aux employeurs l'opportunité unique de se projeter au-delà des filières d'emploi traditionnelles et d'explorer de nouveaux gisements de talents. Mais ce monde numérique exige aussi que nous investissions encore davantage dans des compétences de type "savoir faire" et "savoir être" ("hard" et "soft skills").

Dans le cadre de cette économie numérique, chaque entreprise aura besoin d'équipes qui peuvent s'approprier rapidement les nouvelles technologies. Elles se reposeront de plus en plus sur des individus qui sont en mesure de comprendre des problèmes complexes et de les résoudre, qui remettent le statu quo en question et qui peuvent garder à l'esprit l'objectif commun tout en travaillant avec des équipes dispersées. Pour tirer le meilleur de chaque individu, les managers doivent cultiver une culture du personnel qui se fonde sur l'apprentissage continu et le développement autonome - en conformité avec les besoins de l'entreprise.

Max Swerdlow, country leader chez Salesforce Belgique & Luxembourg

Construire ensemble un monde meilleur

L'avenir du travail améliore la manière dont nous effectuons notre travail mais modifie également notre culture du travail. En nous saisissant de cette opportunité afin de créer un meilleur espace de travail, nous avons la possibilité de proposer des postes utiles aux salariés et de donner la priorité à des initiatives en matière de formation continue. Nous pouvons inspirer les équipes à l'aide d'un ensemble de valeurs communes. Pour réussir, il nous faudra instaurer des modalités de travail et des horaires qui soient équitables et qui procurent à chacun et chacune des chances égales. Nous n'aurions pas pu prévoir la vitesse à laquelle le "travail" se transformerait en raison de la soudaine pandémie. Mais nous avons par contre l'opportunité - et également la responsabilité - de nous y attaquer et de construire un meilleur lendemain.

Vous vous demandez comment Salesforce, ses partenaires et ses clients créent un lieu de travail à la fois innovant et inclusif ? Inscrivez-vous à l'événement virtuel, Salesforce Live Benelux, le 1er avril 2021.

Nous avons foncièrement modifié, l'année dernière, la manière dont nous travaillons. Cela nous a incité à redéfinir nos espaces de bureau et à les transformer en l'une ou l'autre forme d'espace de travail hybride. De la même manière que le numérique transforme nos entreprises, les technologies peuvent nous aider à resserrer les liens entre les individus, dans le cadre du travail, à renforcer l'équilibre entre travail et vie privée, et à créer des lieux de travail davantage inclusifs, tant dans leur manifestation physique que virtuelle.Tant l'entreprise que l'employé tirent bien entendu parti d'un regain de productivité et de flexibilité. En nous aidant des technologies adéquates, nous pouvons aider les collaborateurs à réussir la transition vers le télétravail (quelle qu'en soit la forme). Cela permettra aux responsables de se concentrer sur le bien-être et sur l'interaction avec les clients et les communautés. Ces changements s'accompagnent également de nouvelles responsabilités pour les employeurs: à savoir, faire face au risque d'anxiété et éviter le burn out. Déployer de nouvelles méthodes (plus) pratiques de travail est une chose; développer une culture d'entreprise qui convienne à tout le monde est une autre paire de manches.Pour créer un meilleur espace de travail, qui soit à la fois innovant et inclusif, impliquant chaque individu, nous devons non seulement repenser la manière dont nous pouvons améliorer l'expérience de travail mais nous devons, dans le même temps, pouvoir donner la priorité à la formation professionnelle continue dans la perspective des emplois de demain. Voici trois pistes à suivre pour implémenter les nouvelles technologies et les nouvelles modalités de travail de manière créative et responsable.Dans leur quête d'une implication améliorée des clients, de nombreuses entreprises ont quelque peu perdu de vue l'implication des salariés. De la même manière qu'elles peuvent recourir aux technologies pour créer de superbes expériences consommateur, les entreprises ont la possibilité d'utiliser ces mêmes technologies pour impliquer les salariés tout au long de leur carrière -- depuis leur recrutement et le parcours de formation lors de leur entrée en fonction jusqu'à concrétisation d'une carrière fructueuse. Plus que jamais, les entreprises doivent s'adapter rapidement et créer des expériences d'apprentissage et de travail davantage pertinentes et intéressantes au profit de leurs salariés.Dans un monde entièrement numérique, l'un des principaux défis, pour les sociétés, est de préserver leur culture d'entreprise. A mesure que nos modes de travail se font plus hybrides, l'importance qu'il y a à créer un sentiment d'objectif commun et d'appartenance ne fera que s'accentuer. Tout comme les données peuvent contribuer à prendre de meilleures décisions, plus rapidement et de manière plus pertinente au bénéfice des clients, l'information récoltée par exemple par le biais d'enquêtes internes peut favoriser la naissance d'un esprit d'équipe et la prise d'actions qui donnent la priorité au bien-être des salariés.La confiance et la flexibilité sont des concepts essentiels lors de la définition d'une stratégie de télétravail. D'une part, les employeurs doivent avoir confiance dans l'aptitude de leurs salariés à effectuer leur travail de manière indépendante, selon un schéma qui fonctionne le mieux pour eux, à titre personnel, et qui offre le plus de flexibilité possible. Des initiatives créatives, telles que des options de congé d'un genre nouveau - certaines sociétés permettent à leurs salariés de choisir eux-mêmes le nombre de leurs jours de congé -, peuvent favoriser la satisfaction et la bonne santé des équipes et, au final, leur productivité au service de l'entreprise. A mesure que le travail des effectifs se fait plus dispersé, le fait de les guider et de les gérer avec empathie et compréhension prend une importance nouvelle.Des modalités de travail flexibles favorisent un meilleur équilibre entre travail et vie privée. De tels changements -- s'ils ne sont pas effectués avec tout le soin nécessaire -- peuvent toutefois remettre en cause les progrès laborieusement accomplis dans la lutte pour une égalité salariale et une égalité sur le lieu de travail. On a par exemple pu constater que les femmes qui travaillent à domicile pendant la pandémie ont assumé une charge encore plus lourde dans le registre de l'éducation des enfants. Cela a eu un effet négatif disproportionné sur les potentiels de carrière. Dès lors, tout comme les entreprises ont la responsabilité de créer un environnement égalitaire, équitable et inclusif au bureau, il est de la plus haute importance que cette expérience se traduise également dans l'espace virtuel.Les solutions technologiques actuelles permettent aux entreprises d'opérer plus vite et avec davantage d'efficience que jamais auparavant. L'automatisation donne par exemple la possibilité aux entreprises de rationaliser leur service clientèle et de procurer un support 24x7 à partir de n'importe quel endroit. Ce faisant, les salariés peuvent se concentrer sur des tâches plus stratégiques. Le monde entièrement numérisé dans lequel nous évoluons désormais procure aux employeurs l'opportunité unique de se projeter au-delà des filières d'emploi traditionnelles et d'explorer de nouveaux gisements de talents. Mais ce monde numérique exige aussi que nous investissions encore davantage dans des compétences de type "savoir faire" et "savoir être" ("hard" et "soft skills").Dans le cadre de cette économie numérique, chaque entreprise aura besoin d'équipes qui peuvent s'approprier rapidement les nouvelles technologies. Elles se reposeront de plus en plus sur des individus qui sont en mesure de comprendre des problèmes complexes et de les résoudre, qui remettent le statu quo en question et qui peuvent garder à l'esprit l'objectif commun tout en travaillant avec des équipes dispersées. Pour tirer le meilleur de chaque individu, les managers doivent cultiver une culture du personnel qui se fonde sur l'apprentissage continu et le développement autonome - en conformité avec les besoins de l'entreprise.L'avenir du travail améliore la manière dont nous effectuons notre travail mais modifie également notre culture du travail. En nous saisissant de cette opportunité afin de créer un meilleur espace de travail, nous avons la possibilité de proposer des postes utiles aux salariés et de donner la priorité à des initiatives en matière de formation continue. Nous pouvons inspirer les équipes à l'aide d'un ensemble de valeurs communes. Pour réussir, il nous faudra instaurer des modalités de travail et des horaires qui soient équitables et qui procurent à chacun et chacune des chances égales. Nous n'aurions pas pu prévoir la vitesse à laquelle le "travail" se transformerait en raison de la soudaine pandémie. Mais nous avons par contre l'opportunité - et également la responsabilité - de nous y attaquer et de construire un meilleur lendemain.