A la société bruxelloise des transports STIB, la crise du coronavirus s'est traduite par une très nette baisse du nombre de voyageurs transportés. " La crise s'est ajoutée à l'émergence du modal shift qui s'impose désormais ", explique Sophie Libouton, Team Manager Governance & Enterprise Service Management à la STIB. " Nos clients ont le choix entre un nombre croissante de moyens de déplacement, et notamment le vélo partagé ou la trottinette électrique. Nous devons redéfinir notre offre de services et faire en sorte que les gens utilisent le moins possible la voiture pour se déplacer en ville. "

Objectif clair

La transformation numérique figure depuis un certain temps déjà à l'agenda de la STIB, d'autant que l'entreprise mise sur l'approche de Mobility-as-a-Service. " Il s'agit d'une plateforme numérique au sein de laquelle plusieurs fournisseurs collaborent afin de supporter le client dans son trajet de porte à porte. La technologie aide à concrétiser l'expérience client. " En l'occurrence, il est important que l'ensemble des parties concernées comprennent les objectifs de la transformation. " Il est surtout vital qu'il s'agisse d'un projet de transformation business intégré et de bout en bout ", souligne Sophie Libouton. " En d'autres termes, le métier et l'IT doivent travailler ensemble. On ne peut y parvenir que dans le cadre d'une communication claire sur le pourquoi et le comment d'un tel projet, mais aussi et surtout en expliquant les avantages que peuvent en retirer toutes les parties concernées. "

Sophie Libouton, Team Manager Governance & Enterprise Service Management à la STIB.

En l'occurrence, la notion de purpose est critique. Une vision et des objectifs clairs sont essentiels afin d'obtenir l'adhésion de l'organisation et sa mise en mouvement. " Et tout commence en fait au niveau de la direction générale ", croit savoir Sophie Libouton. " Vous savez, lorsque la méthodologie de la cascade était encore monnaie courante, les besoins du métier avaient déjà changé au moment où la solution devenait disponible. Dès lors, il se révèle désormais vraiment nécessaire de travailler de manière agile et d'avancer par petits pas. Cela permet également à la direction générale de prendre les bonnes décisions. D'où la nécessité d'une gouvernance également de bout en bout. Les silos doivent disparaître. "

" Il est essentiel que la direction générale porte la transformation digitale. Ceci, afin que l'organisation puisse opter pour la meilleure solution et concrétiser les choses. "

Cible mouvante

" Selon moi, il est essentiel que la direction générale porte la transformation digitale ", ajoute Sophie Libouton. " Ceci, afin que l'organisation puisse opter pour la meilleure solution et concrétiser les choses. "

Par ailleurs, se pose la difficulté que les entreprises travaillent dans un monde de cibles mouvantes. Tout est constamment en mouvement. Dans le cas de la STIB, le défi est en outre non seulement que le client évolue, mais également l'ensemble de l'écosystème auquel l'entreprise appartient.

" Se pose en outre un défi supplémentaire ", poursuit Sophie Libouton. " En effet, nous sommes nous-mêmes une partie du modal shift qui se développe. Dans le cadre d'un contexte en constante évolution, toutes nos solutions et nos services doivent s'adapter, ce qui n'a bien sûr rien d'évident. Cela modifie tout ce que nous faisons, même la manière dont nos équipes travaillent par exemple. " Pour la STIB également, se pose en outre le défi de trouver les bonnes compétences sur le marché du travail.

Plus d'infos sur www.stib-mivb.be

A la société bruxelloise des transports STIB, la crise du coronavirus s'est traduite par une très nette baisse du nombre de voyageurs transportés. " La crise s'est ajoutée à l'émergence du modal shift qui s'impose désormais ", explique Sophie Libouton, Team Manager Governance & Enterprise Service Management à la STIB. " Nos clients ont le choix entre un nombre croissante de moyens de déplacement, et notamment le vélo partagé ou la trottinette électrique. Nous devons redéfinir notre offre de services et faire en sorte que les gens utilisent le moins possible la voiture pour se déplacer en ville. "La transformation numérique figure depuis un certain temps déjà à l'agenda de la STIB, d'autant que l'entreprise mise sur l'approche de Mobility-as-a-Service. " Il s'agit d'une plateforme numérique au sein de laquelle plusieurs fournisseurs collaborent afin de supporter le client dans son trajet de porte à porte. La technologie aide à concrétiser l'expérience client. " En l'occurrence, il est important que l'ensemble des parties concernées comprennent les objectifs de la transformation. " Il est surtout vital qu'il s'agisse d'un projet de transformation business intégré et de bout en bout ", souligne Sophie Libouton. " En d'autres termes, le métier et l'IT doivent travailler ensemble. On ne peut y parvenir que dans le cadre d'une communication claire sur le pourquoi et le comment d'un tel projet, mais aussi et surtout en expliquant les avantages que peuvent en retirer toutes les parties concernées. " En l'occurrence, la notion de purpose est critique. Une vision et des objectifs clairs sont essentiels afin d'obtenir l'adhésion de l'organisation et sa mise en mouvement. " Et tout commence en fait au niveau de la direction générale ", croit savoir Sophie Libouton. " Vous savez, lorsque la méthodologie de la cascade était encore monnaie courante, les besoins du métier avaient déjà changé au moment où la solution devenait disponible. Dès lors, il se révèle désormais vraiment nécessaire de travailler de manière agile et d'avancer par petits pas. Cela permet également à la direction générale de prendre les bonnes décisions. D'où la nécessité d'une gouvernance également de bout en bout. Les silos doivent disparaître. "" Selon moi, il est essentiel que la direction générale porte la transformation digitale ", ajoute Sophie Libouton. " Ceci, afin que l'organisation puisse opter pour la meilleure solution et concrétiser les choses. "Par ailleurs, se pose la difficulté que les entreprises travaillent dans un monde de cibles mouvantes. Tout est constamment en mouvement. Dans le cas de la STIB, le défi est en outre non seulement que le client évolue, mais également l'ensemble de l'écosystème auquel l'entreprise appartient." Se pose en outre un défi supplémentaire ", poursuit Sophie Libouton. " En effet, nous sommes nous-mêmes une partie du modal shift qui se développe. Dans le cadre d'un contexte en constante évolution, toutes nos solutions et nos services doivent s'adapter, ce qui n'a bien sûr rien d'évident. Cela modifie tout ce que nous faisons, même la manière dont nos équipes travaillent par exemple. " Pour la STIB également, se pose en outre le défi de trouver les bonnes compétences sur le marché du travail. Plus d'infos sur www.stib-mivb.be