La priorité de l'IA passe désormais des applications consommateurs aux applications industrielles. L'IA industrielle va fonder la transformation numérique et l'innovation commerciale, engendrant une nouvelle phase de croissance et de progrès aussi bien théorique que technologique.

L'intelligence artificielle est l'objet de toutes les attentions depuis 2006 pour revêtir aujourd'hui un rôle significatif dans notre quotidien. L'apprentissage approfondi est le moteur des avancées technologiques majeures comme la reconnaissance vocale ou visuelle ou encore le traitement du langage naturel. Aujourd'hui, divers secteurs s'intéressent de près à l'IA afin d'accélérer la nouvelle révolution industrielle.

L'intelligence artificielle industrielle va poser les bases d'une transformation numérique et d'une innovation commerciale encore inédites. En modifiant la méthodologie de travail, l'IA aide les entreprises à tirer le meilleur parti de leur expérience pratique, supplantant même le travail traditionnel pour devenir le facteur productif à part entière. Cette transformation va engendrer une productivité technologique et une croissance économique spectaculaires. Elle ouvre des chemins totalement inédits vers la croissance pour la fabrication, les services et d'autres secteurs, réforme l'économie mondiale et suscite de nouvelles opportunités de développement sociétal.

Récemment, l'IA devient une composante légitime de la stratégie d'automatisation de toute organisation et le facteur fondamental de la nouvelle révolution industrielle. Cependant, le développement de l'intelligence artificielle est menacé par le nationalisme technologique et la déglobalisation. En effet, les entreprises sont pour la plupart dans l'incapacité d'atteindre seules leurs objectifs IA. Les stratégies politiques défensives vont non seulement affecter l'expansion de l'IA mais aussi susciter d'autres impacts négatifs sur de nombreuses économies dans le monde et sur le progrès de nombre de secteurs. L'Union Européenne offre actuellement le meilleur exemple de l'ampleur de la vulnérabilité de la coopération internationale : pendant des décennies, les membres de l'UE ont formé un marché intérieur sans précédent, tirant parti de partenariats transfrontaliers et d'innovations partagées. Si les tendances aux efforts nationaux en solitaire s'imposent, elles seront synonymes d'une reculade pour chacun.

Track AI - un effort international extraordinaire

Nous oeuvrons déjà au service du partage des savoirs transfrontaliers, fomentant les projets à base d'IA qui contribuent à relever nombre de défis auxquels le monde est aujourd'hui confronté, notamment dans le secteur de la santé.

Le projet Track AI est un effort international pour faire concrètement la différence : le monde compte actuellement 19 millions d'enfants présentant un handicap visuel. 70% de ces enfants pourraient recouvrer une vision normale si leur problème avait été détecté à temps. Les programmes de dépistage de la vision offrent le meilleur outil pour réduire le taux des troubles visuels non diagnostiqués. Au niveau des communautés, les personnes dépourvues de formation doivent être habilitées à identifier les enfants présentant un risque de développement de troubles de la vue pour les référer à un spécialiste à même de les diagnostiquer et de les traiter.

Un dispositif pratique, portable et abordable d'identification des enfants présentant des troubles visuels doit être mis en oeuvre dès que possible. C'est le principal objectif du projet Track AI.

Le développement d'un système reposant sur l'IA exige la collecte des données de milliers d'enfants. Dans le cadre de cette collaboration unique entre Huawei et la start-up espagnole DIVE, 18 ophtalmologistes de 5 pays répartis sur 3 continents vont recueillir les données des enfants présentant soit un développement normal de la vue, soit une ample palette de troubles visuels. En partenariat avec des plateformes de recherche globales en Espagne, au Mexique, en Russie, au Vietnam et en Chine, Huawei démontre à nouveau que le partage des savoirs transfrontaliers sur la technologie IA peut avoir l'impact le plus profond.

Abattre les barrières

L'IA affronte des défis à de multiples niveaux : pour s'imposer pleinement dans le secteur et maximiser ses performances, l'IA va devoir combiner pratiques et connaissances sectorielles afin de contribuer à relever les défis de la collecte des données mais aussi de l'entraînement et de la gestion des modèles. Compréhension insuffisante des indicateurs sectoriels et expérience lacunaire de l'ingénierie des fonctionnalités pour guider l'optimisation des modèles : voilà les principaux défis du déploiement de l'IA industrielle.

Simultanément, ces secteurs sont aussi confrontés à des risques politiques, comme le nationalisme technologique. Cette expression décrit les politiques ou mesures gouvernementales favorisant, directement ou indirectement, les produits et services des technologies de l'information et de la communication vendus par des entreprises dont ces pays accueillent le siège social. Produit de tendances nationalistes et isolationnistes qui sapent la confiance dans le système multilatéral, le nationalisme technologique risque non seulement de menacer le développement futur de l'intelligence artificielle mais aussi d'affecter, en aval, la chaîne logistique et les secteurs connexes. De là des implications néfastes pour la sécurité nationale, la cybersécurité, le commerce et la compétitivité sectorielle mais aussi un affaiblissement des processus globaux comme la définition des normes internationales.

Connexion pour exploiter le plein potentiel

Le nationalisme technologique force les entreprises à travailler isolées alors que le progrès est uniquement envisageable grâce à la coopération au sein d'un monde parfaitement connecté. Pour faciliter les synergies sources d'innovation précieuse, les entreprises doivent pouvoir établir des connexions avec des partenaires et des clients globaux d'une diversité de secteurs. Un réseau de partenariat global offre des opportunités prometteuses de collaboration et d'interaction mais aussi une innovation précieuse dans une multiplicité de secteurs. Pour réaliser le plein potentiel de la transformation numérique dans le monde entier, synonyme potentiel de croissance économique et de prospérité, l'écosystème numérique doit être parfaitement fonctionnel. Un objectif impossible si la déconnexion et l'isolationnisme s'imposent comme la nouvelle normalité. Seul un monde connecté est à même de gérer une quatrième révolution industrielle.

Mike Bai, President of Strategy Marketing, Western Europe, Huawei Technologies

La priorité de l'IA passe désormais des applications consommateurs aux applications industrielles. L'IA industrielle va fonder la transformation numérique et l'innovation commerciale, engendrant une nouvelle phase de croissance et de progrès aussi bien théorique que technologique.L'intelligence artificielle est l'objet de toutes les attentions depuis 2006 pour revêtir aujourd'hui un rôle significatif dans notre quotidien. L'apprentissage approfondi est le moteur des avancées technologiques majeures comme la reconnaissance vocale ou visuelle ou encore le traitement du langage naturel. Aujourd'hui, divers secteurs s'intéressent de près à l'IA afin d'accélérer la nouvelle révolution industrielle.L'intelligence artificielle industrielle va poser les bases d'une transformation numérique et d'une innovation commerciale encore inédites. En modifiant la méthodologie de travail, l'IA aide les entreprises à tirer le meilleur parti de leur expérience pratique, supplantant même le travail traditionnel pour devenir le facteur productif à part entière. Cette transformation va engendrer une productivité technologique et une croissance économique spectaculaires. Elle ouvre des chemins totalement inédits vers la croissance pour la fabrication, les services et d'autres secteurs, réforme l'économie mondiale et suscite de nouvelles opportunités de développement sociétal.Récemment, l'IA devient une composante légitime de la stratégie d'automatisation de toute organisation et le facteur fondamental de la nouvelle révolution industrielle. Cependant, le développement de l'intelligence artificielle est menacé par le nationalisme technologique et la déglobalisation. En effet, les entreprises sont pour la plupart dans l'incapacité d'atteindre seules leurs objectifs IA. Les stratégies politiques défensives vont non seulement affecter l'expansion de l'IA mais aussi susciter d'autres impacts négatifs sur de nombreuses économies dans le monde et sur le progrès de nombre de secteurs. L'Union Européenne offre actuellement le meilleur exemple de l'ampleur de la vulnérabilité de la coopération internationale : pendant des décennies, les membres de l'UE ont formé un marché intérieur sans précédent, tirant parti de partenariats transfrontaliers et d'innovations partagées. Si les tendances aux efforts nationaux en solitaire s'imposent, elles seront synonymes d'une reculade pour chacun.Nous oeuvrons déjà au service du partage des savoirs transfrontaliers, fomentant les projets à base d'IA qui contribuent à relever nombre de défis auxquels le monde est aujourd'hui confronté, notamment dans le secteur de la santé.Le projet Track AI est un effort international pour faire concrètement la différence : le monde compte actuellement 19 millions d'enfants présentant un handicap visuel. 70% de ces enfants pourraient recouvrer une vision normale si leur problème avait été détecté à temps. Les programmes de dépistage de la vision offrent le meilleur outil pour réduire le taux des troubles visuels non diagnostiqués. Au niveau des communautés, les personnes dépourvues de formation doivent être habilitées à identifier les enfants présentant un risque de développement de troubles de la vue pour les référer à un spécialiste à même de les diagnostiquer et de les traiter.Un dispositif pratique, portable et abordable d'identification des enfants présentant des troubles visuels doit être mis en oeuvre dès que possible. C'est le principal objectif du projet Track AI.Le développement d'un système reposant sur l'IA exige la collecte des données de milliers d'enfants. Dans le cadre de cette collaboration unique entre Huawei et la start-up espagnole DIVE, 18 ophtalmologistes de 5 pays répartis sur 3 continents vont recueillir les données des enfants présentant soit un développement normal de la vue, soit une ample palette de troubles visuels. En partenariat avec des plateformes de recherche globales en Espagne, au Mexique, en Russie, au Vietnam et en Chine, Huawei démontre à nouveau que le partage des savoirs transfrontaliers sur la technologie IA peut avoir l'impact le plus profond.L'IA affronte des défis à de multiples niveaux : pour s'imposer pleinement dans le secteur et maximiser ses performances, l'IA va devoir combiner pratiques et connaissances sectorielles afin de contribuer à relever les défis de la collecte des données mais aussi de l'entraînement et de la gestion des modèles. Compréhension insuffisante des indicateurs sectoriels et expérience lacunaire de l'ingénierie des fonctionnalités pour guider l'optimisation des modèles : voilà les principaux défis du déploiement de l'IA industrielle.Simultanément, ces secteurs sont aussi confrontés à des risques politiques, comme le nationalisme technologique. Cette expression décrit les politiques ou mesures gouvernementales favorisant, directement ou indirectement, les produits et services des technologies de l'information et de la communication vendus par des entreprises dont ces pays accueillent le siège social. Produit de tendances nationalistes et isolationnistes qui sapent la confiance dans le système multilatéral, le nationalisme technologique risque non seulement de menacer le développement futur de l'intelligence artificielle mais aussi d'affecter, en aval, la chaîne logistique et les secteurs connexes. De là des implications néfastes pour la sécurité nationale, la cybersécurité, le commerce et la compétitivité sectorielle mais aussi un affaiblissement des processus globaux comme la définition des normes internationales.Le nationalisme technologique force les entreprises à travailler isolées alors que le progrès est uniquement envisageable grâce à la coopération au sein d'un monde parfaitement connecté. Pour faciliter les synergies sources d'innovation précieuse, les entreprises doivent pouvoir établir des connexions avec des partenaires et des clients globaux d'une diversité de secteurs. Un réseau de partenariat global offre des opportunités prometteuses de collaboration et d'interaction mais aussi une innovation précieuse dans une multiplicité de secteurs. Pour réaliser le plein potentiel de la transformation numérique dans le monde entier, synonyme potentiel de croissance économique et de prospérité, l'écosystème numérique doit être parfaitement fonctionnel. Un objectif impossible si la déconnexion et l'isolationnisme s'imposent comme la nouvelle normalité. Seul un monde connecté est à même de gérer une quatrième révolution industrielle.Mike Bai, President of Strategy Marketing, Western Europe, Huawei Technologies