La cybersécurité, un enjeu à contre-courant de la crise et des perspectives

La crise sanitaire a obligé toutes les organisations à adopter de nouveaux modèles opérationnels. Plus ouverts, les systèmes informatiques sont plus exposés aux cyberattaques. Et alors que la crise économique va peser sur les budgets informatiques et sur les investissements en cybersécurité, Excellium Services propose une réponse mutualisée pour faire face aux nouveaux risques et incidents. Dans ce contexte, elle offre même de nouvelles perspectives de carrière à des profils variés dans le domaine informatique.

La crise sanitaire a obligé la plupart des entreprises et institutions à repenser leur organisation, en permettant notamment le travail à distance. Pour cela, elles ont eu massivement recours aux solutions technologiques disponibles, comme le cloud ou encore les outils de partage de documents ou de visio-conférence. Beaucoup ont dû opérer en quelques semaines une transformation numérique qui aurait, en temps normal, nécessité des mois, voire des années.

Un changement aussi brutal ne s'effectue pas sans conséquences. " Les entreprises sont aujourd'hui confrontées à une équation complexe à résoudre, commente Xavier Vincens, Founder & Managing Partner d'Excellium Services. Il apparaît évident que toutes ont de plus en plus besoin des outils numériques. L'IT est au coeur de la nouvelle dynamique qui se met en place, avec une large ouverture des systèmes d'information, ce qui induit de nouveaux besoins en cybersécurité. D'autre part, à la crise sanitaire succède une crise économique qui met les budgets sous pression, notamment ceux liés à la gestion de l'IT et à la cybersécurité. "

Des structures pas suffisamment préparées aux cyberattaques

Dans un tel contexte, comment faire face aux nouveaux enjeux en matière de cybersécurité ? Maintenir les opérations en évitant d'exposer les employés au COVID-19 a impliqué d'exposer les systèmes et les données sur le web. Les cybercriminels se sont rapidement adaptés à la situation pour exploiter les failles liées à la situation. " Les règles qui étaient d'application hier pour garantir la sécurité sont mises en tension aujourd'hui, les bonnes pratiques d'hygiène en matière de cybersécurité ont tendance à être négligées, poursuit Xavier Vincens. Le changement de modèle organisationnel a révélé que beaucoup de structures n'étaient tout simplement pas préparées à faire face à la menace et qu'elles s'exposaient à des risques conséquents. "

La cybersécurité, une problématique d'ensemble

Aujourd'hui, les acteurs doivent envisager la gestion de la sécurité autrement. Pour cela, ils doivent considérer la probabilité de voir un incident survenir dans un contexte nouveau. Il leur faut se doter de nouveaux moyens de détection des intrusions et anomalies. Il est aussi nécessaire d'adapter leur capacité à répondre à chaque incident. " Dans un environnement plus ouvert, la gestion de la cybersécurité doit s'opérer en tenant compte de l'ensemble des utilisateurs faisant partie de l'organisation mais aussi des sous-traitants, maillons opérationnels plus intégrés que jamais et eux aussi exposés à de nouveaux risques ", poursuit Lionel Thonnatte, Delivery Manager au sein d'Excellium Services.

Depuis la fin du confinement, les équipes d'Excellium Services ont vu les sollicitations du marché croître de manière exponentielle. " On constate une hausse conséquente des demandes relatives à nos services de surveillance et de réponse aux incidents, aujourd'hui consolidés notamment à travers notre offre Excellium360, poursuit Lionel Thonnatte. Nos services permettent à présent aux organisations de disposer d'une vue exhaustive sur l'activité des systèmes opérationnels, d'opérer une surveillance de l'activité au départ des bases de données, de sécuriser les solutions cloud comme Office 365 ou encore sur l'utilisation des API. De telles capacités de surveillance mises à la disposition de chaque client permettent d'apporter des réponses efficaces en matière de cybersécurité. "

Se protéger contre les cyberattaques en optimisant les coûts

Dans un contexte de tension sur les budgets, un service mutualisé comme celui proposé par Excellium Services constitue une réponse particulièrement appréciée des organisations. Tout en profitant d'une solution à la hauteur des enjeux, les structures peuvent optimiser leurs coûts. Si bien que le spécialiste luxembourgeois de la cybersécurité évolue à contre-courant dans cette crise économique qui s'annonce. " Pour mener à bien nos activités et garantir un service de qualité à chacun, la technologie ne fait pas tout. Le facteur humain constitue une composante importante. Dans une période où beaucoup d'organisations cherchent à réduire la voilure, en limitant les coûts ou en restructurant, nous continuons à recruter ", explique Xavier Vincens.

Excellium Services compte aujourd'hui 120 collaborateurs. Son effectif a connu une croissance de 10% sur le premier semestre. D'ici 2022, l'équipe devrait compter 180 collaborateurs. " Les métiers de la cybersécurité sont vastes et complémentaires d'acquis préalables, cela devrait encourager les vocations " ajoute Xavier Vincens.

Des perspectives de carrière dans la cybersécurité

" Pour accompagner nos clients, opérer une surveillance de qualité ou encore répondre aux incidents rencontrés, nous avons aussi besoin d'une grande variété de profils complémentaires. Dans notre domaine, il est notamment nécessaire d'être en capacité de bien comprendre l'environnement des clients, ses applications, son architecture, ses systèmes, pour garantir une protection optimale ou le cas échéant remettre l'activité sur pied ", commente David Dutertre, Solutions Offering Manager au sein d'Excellium Services.

Pour épauler les experts en cybersécurité, la société luxembourgeoise, qui s'étend de manière importante en Belgique depuis quelques mois, recrute entre autres des ingénieurs système, des compétences en développement, des gestionnaires de projets ou encore des chargés de compte. " Pour répondre le plus efficacement possible aux besoins exprimés par le marché, nous avons besoin de ces ressources et profils, qui ne doivent pas forcément être des experts. Dans ce contexte, les soft skills ont parfois plus de valeurs que des compétences techniques poussées. Au final, la situation actuelle offre de réelles perspectives de carrière à beaucoup de monde dans notre domaine d'activité, et plus singulièrement au sein d'Excellium Services ", conclut David Dutertre.

" Aussi, dans la période actuelle, propice aux remises en question, nous encourageons les talents à nous contacter ", conclut à son tour Xavier Vincens.

La crise sanitaire a obligé toutes les organisations à adopter de nouveaux modèles opérationnels. Plus ouverts, les systèmes informatiques sont plus exposés aux cyberattaques. Et alors que la crise économique va peser sur les budgets informatiques et sur les investissements en cybersécurité, Excellium Services propose une réponse mutualisée pour faire face aux nouveaux risques et incidents. Dans ce contexte, elle offre même de nouvelles perspectives de carrière à des profils variés dans le domaine informatique. La crise sanitaire a obligé la plupart des entreprises et institutions à repenser leur organisation, en permettant notamment le travail à distance. Pour cela, elles ont eu massivement recours aux solutions technologiques disponibles, comme le cloud ou encore les outils de partage de documents ou de visio-conférence. Beaucoup ont dû opérer en quelques semaines une transformation numérique qui aurait, en temps normal, nécessité des mois, voire des années.Un changement aussi brutal ne s'effectue pas sans conséquences. " Les entreprises sont aujourd'hui confrontées à une équation complexe à résoudre, commente Xavier Vincens, Founder & Managing Partner d'Excellium Services. Il apparaît évident que toutes ont de plus en plus besoin des outils numériques. L'IT est au coeur de la nouvelle dynamique qui se met en place, avec une large ouverture des systèmes d'information, ce qui induit de nouveaux besoins en cybersécurité. D'autre part, à la crise sanitaire succède une crise économique qui met les budgets sous pression, notamment ceux liés à la gestion de l'IT et à la cybersécurité. "Dans un tel contexte, comment faire face aux nouveaux enjeux en matière de cybersécurité ? Maintenir les opérations en évitant d'exposer les employés au COVID-19 a impliqué d'exposer les systèmes et les données sur le web. Les cybercriminels se sont rapidement adaptés à la situation pour exploiter les failles liées à la situation. " Les règles qui étaient d'application hier pour garantir la sécurité sont mises en tension aujourd'hui, les bonnes pratiques d'hygiène en matière de cybersécurité ont tendance à être négligées, poursuit Xavier Vincens. Le changement de modèle organisationnel a révélé que beaucoup de structures n'étaient tout simplement pas préparées à faire face à la menace et qu'elles s'exposaient à des risques conséquents. "Aujourd'hui, les acteurs doivent envisager la gestion de la sécurité autrement. Pour cela, ils doivent considérer la probabilité de voir un incident survenir dans un contexte nouveau. Il leur faut se doter de nouveaux moyens de détection des intrusions et anomalies. Il est aussi nécessaire d'adapter leur capacité à répondre à chaque incident. " Dans un environnement plus ouvert, la gestion de la cybersécurité doit s'opérer en tenant compte de l'ensemble des utilisateurs faisant partie de l'organisation mais aussi des sous-traitants, maillons opérationnels plus intégrés que jamais et eux aussi exposés à de nouveaux risques ", poursuit Lionel Thonnatte, Delivery Manager au sein d'Excellium Services.Depuis la fin du confinement, les équipes d'Excellium Services ont vu les sollicitations du marché croître de manière exponentielle. " On constate une hausse conséquente des demandes relatives à nos services de surveillance et de réponse aux incidents, aujourd'hui consolidés notamment à travers notre offre Excellium360, poursuit Lionel Thonnatte. Nos services permettent à présent aux organisations de disposer d'une vue exhaustive sur l'activité des systèmes opérationnels, d'opérer une surveillance de l'activité au départ des bases de données, de sécuriser les solutions cloud comme Office 365 ou encore sur l'utilisation des API. De telles capacités de surveillance mises à la disposition de chaque client permettent d'apporter des réponses efficaces en matière de cybersécurité. "Dans un contexte de tension sur les budgets, un service mutualisé comme celui proposé par Excellium Services constitue une réponse particulièrement appréciée des organisations. Tout en profitant d'une solution à la hauteur des enjeux, les structures peuvent optimiser leurs coûts. Si bien que le spécialiste luxembourgeois de la cybersécurité évolue à contre-courant dans cette crise économique qui s'annonce. " Pour mener à bien nos activités et garantir un service de qualité à chacun, la technologie ne fait pas tout. Le facteur humain constitue une composante importante. Dans une période où beaucoup d'organisations cherchent à réduire la voilure, en limitant les coûts ou en restructurant, nous continuons à recruter ", explique Xavier Vincens.Excellium Services compte aujourd'hui 120 collaborateurs. Son effectif a connu une croissance de 10% sur le premier semestre. D'ici 2022, l'équipe devrait compter 180 collaborateurs. " Les métiers de la cybersécurité sont vastes et complémentaires d'acquis préalables, cela devrait encourager les vocations " ajoute Xavier Vincens." Pour accompagner nos clients, opérer une surveillance de qualité ou encore répondre aux incidents rencontrés, nous avons aussi besoin d'une grande variété de profils complémentaires. Dans notre domaine, il est notamment nécessaire d'être en capacité de bien comprendre l'environnement des clients, ses applications, son architecture, ses systèmes, pour garantir une protection optimale ou le cas échéant remettre l'activité sur pied ", commente David Dutertre, Solutions Offering Manager au sein d'Excellium Services.Pour épauler les experts en cybersécurité, la société luxembourgeoise, qui s'étend de manière importante en Belgique depuis quelques mois, recrute entre autres des ingénieurs système, des compétences en développement, des gestionnaires de projets ou encore des chargés de compte. " Pour répondre le plus efficacement possible aux besoins exprimés par le marché, nous avons besoin de ces ressources et profils, qui ne doivent pas forcément être des experts. Dans ce contexte, les soft skills ont parfois plus de valeurs que des compétences techniques poussées. Au final, la situation actuelle offre de réelles perspectives de carrière à beaucoup de monde dans notre domaine d'activité, et plus singulièrement au sein d'Excellium Services ", conclut David Dutertre." Aussi, dans la période actuelle, propice aux remises en question, nous encourageons les talents à nous contacter ", conclut à son tour Xavier Vincens.