" Durant le confinement, 97% de nos collaborateurs faisaient du télétravail ", explique Bart Lecomte, Director B2B Portfolio Strategy chez Telenet Business. " Bien sûr, il était déjà possible auparavant de travailler à domicile, mais c'était plutôt occasionnel. " C'est pourquoi Telenet a mis tout en oeuvre pour fournir beaucoup de support et tenir compte du feedback reçu de nos collaborateurs. " Nous avons surtout bien écouté et fait preuve de flexibilité. Parfois, il s'agissait de petites choses. Ainsi, celui qui le souhaitait pouvait par exemple venir chercher son propre siège de bureau dans nos locaux. De même, nous avons relevé les défis qui apparaissaient en combinant le télétravail à une situation familiale parfois complexe. C'est ainsi qu'il était possible de prendre quelques heures de congé, par exemple en fonction des enfants. "

Durant le confinement, plusieurs entreprises se sont adressées à Telenet Business pour des problèmes de connectivité. " La raison en était que leur environnement de départ n'était pas prévu pour permettre à l'ensemble des collaborateurs de se connecter simultanément à distance sur le réseau, " précise Bart Lecomte. " Dès lors, nous avons très rapidement dû procéder à une mise à niveau de leur connectivité. "

Bart Lecomte, Director B2B Portfolio Strategy chez Telenet Business : " L'employé qui se montrait réticent constate maintenant en pratique que le télétravail présente aussi certains avantages. "

Tout le monde en ligne

Telenet Business disposait depuis un certain temps déjà d'un programme d'avantages en nature où l'employé se voyait offrir à domicile une connexion internet performante de la part de son employeur comme élément de sa rémunération. " Or durant la crise, une telle connectivité est apparue comme indispensable, confirme Bart Lecomte. " Par ailleurs, tout le monde chez nous utilise Office 365 et Teams. Si cet environnement se révèle insuffisant, nous y ajoutons des outils supplémentaires. C'est ainsi que nous avons notamment déployé une solution de tableau blanc. "

Depuis le confinement, de nombreux clients de Telenet Business se posent la question de savoir comment supporter le télétravail. " Souvent, nous avons pu aider ces clients dans le cadre de leur solution existante d'UC&C. Par exemple en ajoutant des licences supplémentaires ou en intégrant un softphone ", explique Bart Lecomte. " Et pour les entreprises qui n'avaient pas encore de solution UC&C, le confinement a clairement été un incitant à accélérer le déploiement d'outils de collaboration dans le cloud. "

L'augmentation de la cybercriminalité durant le confinement - et notamment via l'hameçonnage - a suscité des craintes supplémentaires. " Certains clients se posaient certes de multiples questions sur l'accès aux applications et aux données. ", remarque encore Bart Lecomte. " Mais honnêtement, l'employeur qui éludait autrefois la question du télétravail en invoquant la sécurité avançait surtout un argument fallacieux. " Certes, la sécurité du télétravail passe par une bonne sécurisation du point final. " Mais il faut tout autant investir en tant qu'entreprise dans la sensibilisation des collaborateurs. Cette question est désormais plus cruciale que jamais. "

Rendre le télétravail plus flexible encore

Même après la crise du coronavirus, le télétravail restera sans doute présent. Bart Lecomte : " La crise ne nous a pas laissé le choix. Nous sommes obligés de passer au télétravail. Heureusement, nous avons vu que cela marchait. L'employeur qui se faisait du souci constate que la situation est désormais sous contrôle. Quant à l'employé qui se montrait réticent, il constate maintenant en pratique que le télétravail présente aussi certains avantages. Chez Telenet Business, nous allons en tout cas adapter notre politique de télétravail pour la rendre plus flexible encore. Et dans les entreprises qui n'avaient pas l'expérience du télétravail, une chose est sûre : l'employeur ne pourra plus faire marche arrière. "

" Durant le confinement, 97% de nos collaborateurs faisaient du télétravail ", explique Bart Lecomte, Director B2B Portfolio Strategy chez Telenet Business. " Bien sûr, il était déjà possible auparavant de travailler à domicile, mais c'était plutôt occasionnel. " C'est pourquoi Telenet a mis tout en oeuvre pour fournir beaucoup de support et tenir compte du feedback reçu de nos collaborateurs. " Nous avons surtout bien écouté et fait preuve de flexibilité. Parfois, il s'agissait de petites choses. Ainsi, celui qui le souhaitait pouvait par exemple venir chercher son propre siège de bureau dans nos locaux. De même, nous avons relevé les défis qui apparaissaient en combinant le télétravail à une situation familiale parfois complexe. C'est ainsi qu'il était possible de prendre quelques heures de congé, par exemple en fonction des enfants. "Durant le confinement, plusieurs entreprises se sont adressées à Telenet Business pour des problèmes de connectivité. " La raison en était que leur environnement de départ n'était pas prévu pour permettre à l'ensemble des collaborateurs de se connecter simultanément à distance sur le réseau, " précise Bart Lecomte. " Dès lors, nous avons très rapidement dû procéder à une mise à niveau de leur connectivité. "Telenet Business disposait depuis un certain temps déjà d'un programme d'avantages en nature où l'employé se voyait offrir à domicile une connexion internet performante de la part de son employeur comme élément de sa rémunération. " Or durant la crise, une telle connectivité est apparue comme indispensable, confirme Bart Lecomte. " Par ailleurs, tout le monde chez nous utilise Office 365 et Teams. Si cet environnement se révèle insuffisant, nous y ajoutons des outils supplémentaires. C'est ainsi que nous avons notamment déployé une solution de tableau blanc. "Depuis le confinement, de nombreux clients de Telenet Business se posent la question de savoir comment supporter le télétravail. " Souvent, nous avons pu aider ces clients dans le cadre de leur solution existante d'UC&C. Par exemple en ajoutant des licences supplémentaires ou en intégrant un softphone ", explique Bart Lecomte. " Et pour les entreprises qui n'avaient pas encore de solution UC&C, le confinement a clairement été un incitant à accélérer le déploiement d'outils de collaboration dans le cloud. "L'augmentation de la cybercriminalité durant le confinement - et notamment via l'hameçonnage - a suscité des craintes supplémentaires. " Certains clients se posaient certes de multiples questions sur l'accès aux applications et aux données. ", remarque encore Bart Lecomte. " Mais honnêtement, l'employeur qui éludait autrefois la question du télétravail en invoquant la sécurité avançait surtout un argument fallacieux. " Certes, la sécurité du télétravail passe par une bonne sécurisation du point final. " Mais il faut tout autant investir en tant qu'entreprise dans la sensibilisation des collaborateurs. Cette question est désormais plus cruciale que jamais. "Même après la crise du coronavirus, le télétravail restera sans doute présent. Bart Lecomte : " La crise ne nous a pas laissé le choix. Nous sommes obligés de passer au télétravail. Heureusement, nous avons vu que cela marchait. L'employeur qui se faisait du souci constate que la situation est désormais sous contrôle. Quant à l'employé qui se montrait réticent, il constate maintenant en pratique que le télétravail présente aussi certains avantages. Chez Telenet Business, nous allons en tout cas adapter notre politique de télétravail pour la rendre plus flexible encore. Et dans les entreprises qui n'avaient pas l'expérience du télétravail, une chose est sûre : l'employeur ne pourra plus faire marche arrière. "