La nécessité de stimuler l'innovation est réelle, mais cela ne peut se faire au détriment de tout le reste. La flexibilité doit devenir un élément central de votre culture d'entreprise, afin d'éviter que l'innovation n'exerce un impact négatif sur la sécurité, les coûts ou le service à la clientèle. Ce qui implique de recourir systématiquement à l'approche DevOps. De nombreuses entreprises pourraient s'inspirer des " hyperscalers " pour leur stratégie DevOps de haut niveau. Microsoft et AWS ont été remarquablement productifs dans le développement d'applications. Comment ont-ils procédé ? En fait, ils ont déconstruit et segmenté leur développement pour le proposer sous la forme de multiples composants prêts à l'emploi, ils ont automatisé autant que possible, et ils ont standardisé la pile d'outils. Ils ont ensuite intégré la gouvernance, la conformité et la sécurité dans chacun de leurs processus et ont lancé plusieurs mises à jour itératives.

Vous pensez qu'il s'agit essentiellement de miser sur les technologies ? Vous faites erreur. Certes, il est crucial de faire les bons choix. Mais il importe avant tout de façonner votre organisation de manière à maximiser l'impact de chaque technologie mise en oeuvre. Vous devez éviter les écueils de la loi de Conway. Dans les grandes lignes, cet adage dit que les systèmes développés (voire implémentés) par une organisation tendent inévitablement à refléter les structures inhérentes à cette entreprise.

Heureusement, il existe un moyen d'éviter ce piège. Certains l'appellent " manoeuvre de Conway inversée ". Elle implique de placer l'évolution et le façonnement de vos équipes et de votre structure organisationnelle au centre de vos préoccupations afin d'optimiser l'architecture et de favoriser sa croissance en vue d'atteindre de nouveaux marchés. Un bon DevOps est l'incarnation de cette manoeuvre de Conway inversée. En effet, le DevOps est (ou du moins devrait être) une façon de penser, d'innover et de travailler axée sur les résultats, qui accroît constamment l'efficacité de l'entreprise.

Gérez vos conteneurs pour optimiser le DevOps

À l'heure actuelle, la plupart des DevOps s'appuient sur la conteneurisation, une technologie en plein essor qui soutient cette méthode de travail agile. L'utilisation des conteneurs se développe si rapidement que le cabinet d'analystes Gartner (*) estime que le marché des applications de conteneurs devrait croître de 34 % par an pour atteindre 1 milliard de dollars d'ici 2025.

Cette croissance provient d'entreprises qui investissent dans les technologies cloud avec l'objectif d'accélérer le développement et l'implémentation des logiciels Cloud Native. En outre, elles entendent créer des applications résilientes et pouvant facilement être mises à l'échelle. Le recours aux conteneurs, qui passe par le système open source Kubernetes, s'étend aussi aux applications IoT, grâce aux réseaux 5G qui permettent la connectivité. Par ailleurs, les capacités sont également déployées dans toutes les solutions de cloud public hyperscale, où les outils Cloud Native aident les clients dans leur démarche d'adoption des services Cloud Native. Les implémentations multicloud étant aujourd'hui devenues monnaie courante, les entreprises ont d'autres attentes vis-à-vis de leurs environnements applicatifs et ne veulent pas se cantonner à un seul fournisseur cloud.

Découvrez la Cloud Native Service Delivery Platform de Fujitsu

La gestion des logiciels de bout en bout est une composante cruciale en vue de profiter du plein potentiel d'un environnement applicatif. Afin d'aider les entreprises à créer un environnement cloud de bout en bout, entièrement automatisé, qui rationalise le développement d'applications, Fujitsu a lancé la Cloud Native Service Delivery Platform (CNSDP).

L'idée derrière la CNSDP est de faire en sorte que toute personne impliquée dans le développement et la fourniture d'applications puisse se concentrer sur ce qu'elle fait le mieux, dans une plateforme prête à l'emploi qui exclut tout risque d'enfermement propriétaire. La CNSDP dispose d'outils vérifiés, qui garantissent que la gouvernance, la gestion des risques et le contrôle soiennt intégrés par essence, éliminant la nécessité pour les développeurs d'applications et les opérateurs de prendre en charge la gestion, l'intégration des composants logiciels ou la sécurité.

La CNSDP de Fujitsu est disponible en deux versions : une version de base et une version étendue. Les deux sont des solutions logicielles validées et intégrées de Fujitsu. La version de base comprend une pile OSS qui permet aux clients de construire et gérer leurs environnements de fourniture de logiciels. La version étendue combine les solutions OSS et ISV dans une option de services gérée qui offre la tranquillité d'esprit et la liberté nécessaires pour implémenter des pratiques logicielles rapides et efficaces sans avoir à gérer des questions de sécurité ou de mise à jour en continu des logiciels. Les deux possibilités peuvent être implémentées dans chaque distribution Kubernetes basée sur les fournisseurs de cloud public ou sur le cloud privé.

Fujitsu a incorporé 30 composants intégrés et validés dans la CNSDP. Ces composants ont été conçus pour une utilisation non seulement par les développeurs, mais aussi par les équipes chargées des opérations et des livraisons (release), et comprennent toute la gamme d'outils, depuis la gestion du développement jusqu'à la gestion du runtime et des applications. De plus, la CNSDP est parfaitement alignée sur la fourniture de services native de Kubernetes et elle reprend des aspects tels que l'informatique réseau, le service mesh, le stockage Cloud Native, les bases de données de conteneurs, la gestion des outils, la gestion des opérations et la performance des applications.

Gestion de la plasticité organisationnelle multicloud

Gartner prévoit une tendance stratégique majeure pour 2021, à savoir le besoin de " plasticité organisationnelle ", c'est-à-dire la capacité à s'adapter sans délai lorsque les exigences des clients évoluent et que les conditions du marché changent de manière imprévisible. Au coeur de la complexité du multicloud se trouvent la nécessité d'apprivoiser le DevOps et le recours aux conteneurs pour faire bon usage du DevOps et en tirer le meilleur.

La pile préintégrée de Fujitsu contribue à atteindre cet objectif en réduisant le temps de développement et en permettant aux développeurs de se concentrer exclusivement sur le développement d'applications. À la clé ? Un gain de temps pouvant se monter à plusieurs mois lors des phases de

ramp up et d'implémentation. Atout supplémentaire : les coûts deviennent pleinement contrôlables. Grâce à l'utilisation des réductions MSP de Fujitsu et à ses relations avec ses partenaires, les développeurs disposent des outils dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin, en passant par un modèle flexible de type " Pay As You Grow ".

En outre, la CNSDP de Fujitsu apporte un soutien total aux entreprises qui souhaitent s'engager dans une manoeuvre de Conway inversée en leur offrant la flexibilité nécessaire pour s'adapter à l'évolution rapide des conditions du marché. La plateforme CNSDP veille à ce que le DevOps engendre des cycles continus d'évaluation, d'apprentissage et de changement qui incluent les personnes, les pratiques et les outils. Et avant que vous n'en ayez pris conscience, cette approche se sera répandue dans toute votre organisation.

Pour plus d'informations sur la CNSDP de Fujitsu et sur sa capacité à libérer le plein potentiel de votre DevOps, à transcender la culture interne et à créer de nouvelles expériences client, rendez-vous sur : FUJITSU Cloud Native Service Delivery Platform (fastware.com)

(*) Source : Gartner Market Guide for Container Management, publié le 18 février 2021, par Dennis Smith et Wataru Katsurashima.

La nécessité de stimuler l'innovation est réelle, mais cela ne peut se faire au détriment de tout le reste. La flexibilité doit devenir un élément central de votre culture d'entreprise, afin d'éviter que l'innovation n'exerce un impact négatif sur la sécurité, les coûts ou le service à la clientèle. Ce qui implique de recourir systématiquement à l'approche DevOps. De nombreuses entreprises pourraient s'inspirer des " hyperscalers " pour leur stratégie DevOps de haut niveau. Microsoft et AWS ont été remarquablement productifs dans le développement d'applications. Comment ont-ils procédé ? En fait, ils ont déconstruit et segmenté leur développement pour le proposer sous la forme de multiples composants prêts à l'emploi, ils ont automatisé autant que possible, et ils ont standardisé la pile d'outils. Ils ont ensuite intégré la gouvernance, la conformité et la sécurité dans chacun de leurs processus et ont lancé plusieurs mises à jour itératives.Vous pensez qu'il s'agit essentiellement de miser sur les technologies ? Vous faites erreur. Certes, il est crucial de faire les bons choix. Mais il importe avant tout de façonner votre organisation de manière à maximiser l'impact de chaque technologie mise en oeuvre. Vous devez éviter les écueils de la loi de Conway. Dans les grandes lignes, cet adage dit que les systèmes développés (voire implémentés) par une organisation tendent inévitablement à refléter les structures inhérentes à cette entreprise.Heureusement, il existe un moyen d'éviter ce piège. Certains l'appellent " manoeuvre de Conway inversée ". Elle implique de placer l'évolution et le façonnement de vos équipes et de votre structure organisationnelle au centre de vos préoccupations afin d'optimiser l'architecture et de favoriser sa croissance en vue d'atteindre de nouveaux marchés. Un bon DevOps est l'incarnation de cette manoeuvre de Conway inversée. En effet, le DevOps est (ou du moins devrait être) une façon de penser, d'innover et de travailler axée sur les résultats, qui accroît constamment l'efficacité de l'entreprise.À l'heure actuelle, la plupart des DevOps s'appuient sur la conteneurisation, une technologie en plein essor qui soutient cette méthode de travail agile. L'utilisation des conteneurs se développe si rapidement que le cabinet d'analystes Gartner (*) estime que le marché des applications de conteneurs devrait croître de 34 % par an pour atteindre 1 milliard de dollars d'ici 2025.Cette croissance provient d'entreprises qui investissent dans les technologies cloud avec l'objectif d'accélérer le développement et l'implémentation des logiciels Cloud Native. En outre, elles entendent créer des applications résilientes et pouvant facilement être mises à l'échelle. Le recours aux conteneurs, qui passe par le système open source Kubernetes, s'étend aussi aux applications IoT, grâce aux réseaux 5G qui permettent la connectivité. Par ailleurs, les capacités sont également déployées dans toutes les solutions de cloud public hyperscale, où les outils Cloud Native aident les clients dans leur démarche d'adoption des services Cloud Native. Les implémentations multicloud étant aujourd'hui devenues monnaie courante, les entreprises ont d'autres attentes vis-à-vis de leurs environnements applicatifs et ne veulent pas se cantonner à un seul fournisseur cloud.La gestion des logiciels de bout en bout est une composante cruciale en vue de profiter du plein potentiel d'un environnement applicatif. Afin d'aider les entreprises à créer un environnement cloud de bout en bout, entièrement automatisé, qui rationalise le développement d'applications, Fujitsu a lancé la Cloud Native Service Delivery Platform (CNSDP).L'idée derrière la CNSDP est de faire en sorte que toute personne impliquée dans le développement et la fourniture d'applications puisse se concentrer sur ce qu'elle fait le mieux, dans une plateforme prête à l'emploi qui exclut tout risque d'enfermement propriétaire. La CNSDP dispose d'outils vérifiés, qui garantissent que la gouvernance, la gestion des risques et le contrôle soiennt intégrés par essence, éliminant la nécessité pour les développeurs d'applications et les opérateurs de prendre en charge la gestion, l'intégration des composants logiciels ou la sécurité.La CNSDP de Fujitsu est disponible en deux versions : une version de base et une version étendue. Les deux sont des solutions logicielles validées et intégrées de Fujitsu. La version de base comprend une pile OSS qui permet aux clients de construire et gérer leurs environnements de fourniture de logiciels. La version étendue combine les solutions OSS et ISV dans une option de services gérée qui offre la tranquillité d'esprit et la liberté nécessaires pour implémenter des pratiques logicielles rapides et efficaces sans avoir à gérer des questions de sécurité ou de mise à jour en continu des logiciels. Les deux possibilités peuvent être implémentées dans chaque distribution Kubernetes basée sur les fournisseurs de cloud public ou sur le cloud privé.Fujitsu a incorporé 30 composants intégrés et validés dans la CNSDP. Ces composants ont été conçus pour une utilisation non seulement par les développeurs, mais aussi par les équipes chargées des opérations et des livraisons (release), et comprennent toute la gamme d'outils, depuis la gestion du développement jusqu'à la gestion du runtime et des applications. De plus, la CNSDP est parfaitement alignée sur la fourniture de services native de Kubernetes et elle reprend des aspects tels que l'informatique réseau, le service mesh, le stockage Cloud Native, les bases de données de conteneurs, la gestion des outils, la gestion des opérations et la performance des applications.Gartner prévoit une tendance stratégique majeure pour 2021, à savoir le besoin de " plasticité organisationnelle ", c'est-à-dire la capacité à s'adapter sans délai lorsque les exigences des clients évoluent et que les conditions du marché changent de manière imprévisible. Au coeur de la complexité du multicloud se trouvent la nécessité d'apprivoiser le DevOps et le recours aux conteneurs pour faire bon usage du DevOps et en tirer le meilleur.La pile préintégrée de Fujitsu contribue à atteindre cet objectif en réduisant le temps de développement et en permettant aux développeurs de se concentrer exclusivement sur le développement d'applications. À la clé ? Un gain de temps pouvant se monter à plusieurs mois lors des phases deramp up et d'implémentation. Atout supplémentaire : les coûts deviennent pleinement contrôlables. Grâce à l'utilisation des réductions MSP de Fujitsu et à ses relations avec ses partenaires, les développeurs disposent des outils dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin, en passant par un modèle flexible de type " Pay As You Grow ".En outre, la CNSDP de Fujitsu apporte un soutien total aux entreprises qui souhaitent s'engager dans une manoeuvre de Conway inversée en leur offrant la flexibilité nécessaire pour s'adapter à l'évolution rapide des conditions du marché. La plateforme CNSDP veille à ce que le DevOps engendre des cycles continus d'évaluation, d'apprentissage et de changement qui incluent les personnes, les pratiques et les outils. Et avant que vous n'en ayez pris conscience, cette approche se sera répandue dans toute votre organisation.Pour plus d'informations sur la CNSDP de Fujitsu et sur sa capacité à libérer le plein potentiel de votre DevOps, à transcender la culture interne et à créer de nouvelles expériences client, rendez-vous sur : FUJITSU Cloud Native Service Delivery Platform (fastware.com)(*) Source : Gartner Market Guide for Container Management, publié le 18 février 2021, par Dennis Smith et Wataru Katsurashima.