" Het Facilitair Bedrijf " (HFB) est un service public flamand qui offre un soutien à l'ensemble des ministères, départements, administrations communales et agences de la Région flamande, notamment en matière de projets de construction, de logistique et d'ICT. L'an dernier, vous avez fortement misé sur les services ICT d'Amazon Web Services (AWS). Pourquoi une telle décision ?

Frank Geets : " Nous gérions jusqu'il y a peu 50 petits centres de données locaux qui nous étaient propres. Mais cela ne constituait pas vraiment un bon exemple en termes de consommation énergétique et de durabilité. Pour certaines applications, nous utilisons encore des centres de données physiques privés. Dorénavant, nous proposons un menu de services AWS, parmi lesquels nos organismes publics clients peuvent choisir leur propre solution. Le fait de sous-traiter au fournisseur de services DXC nous permet de réaliser de nombreuses économies d'échelle et de réduire ainsi nos coûts. Parallèlement, nos entités conservent une grande marge de manoeuvre. Nos clients, de l'agence Natuur en Bos à Wegen en Verkeer, ont chacun leurs propres responsabilités et peuvent choisir, en fonction de celles-ci, leurs propres applications et niveaux de service dans notre menu. La gestion des écluses sur le canal Albert, par exemple, est bien plus complexe que l'attribution de subsides en ligne. "

Nous voulons accélérer la mise à disposition de nos services numériques auprès du citoyen et le cloud public est la solution idéale à cet effet.

Stefan De Smet : " Outre les économies réalisées, cette mutation nous apporte de nombreux autres avantages. Nous voulons accélérer la mise à disposition de nos services numériques auprès du citoyen et le cloud public est la solution idéale à cet effet. Qu'il s'agisse de notre stratégie dans le domaine des canaux web, des applications d'entreprise ou de l'analyse de données, le développement mondial de nouvelles applications et capacités s'observe en grande partie dans le cloud public. Par ailleurs, un certain nombre de technologies innovantes, telles que la gestion des big data et l'apprentissage automatique, ne peuvent se développer que dans le cloud. Nous ne pouvions donc rater le coche. "

Frank Geets : " Cette accélération de la transformation numérique permet à nos agences et départements de faire beaucoup plus avec moins. Le tout, au profit du citoyen. "

Priorité au respect de la vie privée

Qu'en est-il du respect de la vie privée dans le cloud ? Cette question est plus sensible que jamais au sein de l'opinion publique.

Stefan De Smet : " Pour Het Facilitair Bedrijf, la sécurité de l'information et le respect de la vie privée sont la priorité. Nous avons dès lors établi un cadre spécial avec les services de sécurité, afin que toutes nos applications répondent parfaitement aux exigences de l'Autorité de protection des données, qui a succédé à la Commission de la vie privée. Sur ce plan, nous faisons preuve de flexibilité grâce à une classification des données allant du "niveau 1" (pour le menu en ligne du restaurant, par exemple) au "niveau 4" (pour les informations à caractère personnel dites sensibles). À partir de cette classification, nous adaptons nos mesures de sécurité, comme le cryptage, aux besoins de nos organismes publics clients. DXC nous aide également en nous offrant de nombreux services étendus. Ce fournisseur a développé des applications à la pointe pour le service cloud et gère près de 200 applications pour les différentes entités publiques flamandes, telles que des systèmes CRM ou des plateformes fiscales. Par ailleurs, il nous fournit aussi un large éventail de services ICT, comme les logiciels bureautiques classiques et un helpdesk pour chaque entité qui en a le besoin. Un point essentiel à mes yeux est le fait que nous réfléchissons sans cesse à l'avenir en collaboration avec notre partenaire : comment évolue l'offre de services numériques et quelles sont les opportunités pour l'administration flamande ? "

Rendre les choses plus efficaces, plus durables et plus économiques, tel est notre objectif.

Frank Geets : " La numérisation ne consiste pas simplement à exécuter le processus actuel dans un formulaire numérique. L'ensemble du processus doit être entièrement revu. Quand on voit ce que nous avons réalisé ces dernières années en tant qu'administration flamande, nous n'avons certainement pas à rougir. Kruispuntbank.Vlaanderen par exemple est une application remarquable grâce à laquelle le citoyen ne doit plus transmettre qu'une seule fois ses données aux autorités. La plateforme assure le partage correct et rapide des données entre les différents services administratifs, ce qui permet un traitement correct et plus rapide de nombreux services publics, comme les bourses d'études, les abonnements De Lijn ou les déclarations fiscales. Rendre les choses plus efficaces, plus durables et plus économiques, tel est notre objectif. "