La pénurie croissante de profils IT change le secteur. Les entreprises se tournent de plus en plus souvent vers des indépendants pour remplir leurs postes vacants étant donné qu'elles ne trouvent plus de salariés pour remplir ces fonctions. De leur côté, les experts en informatique constatent que leur profil est particulièrement prisé et choisissent donc de plus en plus souvent de se lancer dans une carrière de freelance.

Un marché en pleine évolution

Agoria a sciemment décidé de surfer sur cette vague. La plateforme dédiée aux entreprises technologiques de l'industrie manufacturière et des secteurs du numérique et des télécoms, ouvre explicitement la porte aux indépendants de l'industrie technologique, principalement aux experts IT et aux ingénieurs via Agoria Techlancers. " Le marché du travail évolue ", explique Geert Jacobs, Program Manager d'Agoria Techlancers. " Et nous voulons proposer un soutien adéquat dans ce cadre. Grâce à Agoria Techlancers, nous réunissons des freelances et des entreprises au sein d'un même écosystème. "

Geert Jacobs, Program Manager d'Agoria Techlancers

Afin de se faire une idée des opportunités et des défis, Agoria et Data News ont examiné le marché belge des ingénieurs indépendants et des freelances spécialisés en IT. Ce marché est apparemment en pleine évolution. L'an dernier, il s'agissait de 6 à 9 pour cent d'après les estimations, soit un total de 6 000 freelances IT et ingénieurs. " Parmi eux, il y a de très nombreux experts qui ont de nombreuses années d'expérience et qui, après une longue carrière en tant que salarié, décident de se lancer comme freelance ", explique Geert Jacobs. Mais il y a aussi des spécialistes IT qui décident de se lancer dans des projets de freelance en complément de leur travail de salarié. "

La mission idéale pour le freelance adéquat

Ce qui lie tous ces indépendants, c'est le fait qu'en plus d'être spécialiste IT ou ingénieurs, ils sont aussi entrepreneurs. Et c'est justement à ce niveau qu'Agoria Techlancers propose un soutien supplémentaire. " Un freelance fait partie d'un écosystème ", poursuit Geert Jacobs. " Via Techlancers, il peut élargir son réseau personnel, ce qui est important pour trouver les missions adéquates. " Pourtant, cela ne semble pas vraiment poser problème à la majorité des freelances. Il ressort d'une enquête menée par Data News et Agoria que plus de 80 % d'entre eux ont un agenda rempli. Un indépendant sur trois refuse même régulièrement du travail.

Cependant, la plus-value de cet écosystème s'exprime aussi dans d'autres aspects. " Pour les freelances, la formation permanente est indispensable afin de conserver une plus-value sur le marché, explique Geert Jacobs. " Dans ce cadre, nous leur proposons de nombreuses formations et plusieurs événements, et mettons à leur disposition différentes sources d'information et de documentation. " En outre, des partenaires tels que Sirius Legal, SBB, ODB et Volvo proposent un encadrement supplémentaire. En parallèle, cet écosystème offre aussi de nombreux avantages aux clients. " Les entreprises sont parfois réticentes à l'idée de travailler avec des freelances parce que ce mode de travail ne leur permet pas d'ancrer leur expertise interne. C'est justement l'un des objectifs de cet écosystème. Il offre en effet une garantie en matière de connaissances. "

Implication

En principe, les entreprises devraient se tourner de plus en plus vers les indépendants. Toutefois, en pratique, elles ne sont pas toujours prêtes à le faire. Il ressort d'une étude que 75 % des entreprises qui travaillent avec des freelances n'ont pas de politique formelle en la matière. " Il s'agit clairement d'un point d'attention ", explique Geert Jacobs. " À terme, le développement d'une communauté de freelances technologiques, d'entreprises d'outplacement, de plateformes en ligne et de clients offrira des avantages à toutes les parties. Les freelances pourront connaître la politique du client et les entreprises découvriront les différentes formes de collaboration. En outre, les témoignages de freelances serviront aussi de sources d'inspiration à leurs collègues entrepreneurs. Cette communauté renforcera par ailleurs le lien entre les clients et les freelances. "

Envie d'en savoir plus sur les opportunités et les défis que représente une collaboration avec des freelances technologiques ? Téléchargez ici le livre blanc : www.techlancers.be

La pénurie croissante de profils IT change le secteur. Les entreprises se tournent de plus en plus souvent vers des indépendants pour remplir leurs postes vacants étant donné qu'elles ne trouvent plus de salariés pour remplir ces fonctions. De leur côté, les experts en informatique constatent que leur profil est particulièrement prisé et choisissent donc de plus en plus souvent de se lancer dans une carrière de freelance. Agoria a sciemment décidé de surfer sur cette vague. La plateforme dédiée aux entreprises technologiques de l'industrie manufacturière et des secteurs du numérique et des télécoms, ouvre explicitement la porte aux indépendants de l'industrie technologique, principalement aux experts IT et aux ingénieurs via Agoria Techlancers. " Le marché du travail évolue ", explique Geert Jacobs, Program Manager d'Agoria Techlancers. " Et nous voulons proposer un soutien adéquat dans ce cadre. Grâce à Agoria Techlancers, nous réunissons des freelances et des entreprises au sein d'un même écosystème. " Afin de se faire une idée des opportunités et des défis, Agoria et Data News ont examiné le marché belge des ingénieurs indépendants et des freelances spécialisés en IT. Ce marché est apparemment en pleine évolution. L'an dernier, il s'agissait de 6 à 9 pour cent d'après les estimations, soit un total de 6 000 freelances IT et ingénieurs. " Parmi eux, il y a de très nombreux experts qui ont de nombreuses années d'expérience et qui, après une longue carrière en tant que salarié, décident de se lancer comme freelance ", explique Geert Jacobs. Mais il y a aussi des spécialistes IT qui décident de se lancer dans des projets de freelance en complément de leur travail de salarié. "Ce qui lie tous ces indépendants, c'est le fait qu'en plus d'être spécialiste IT ou ingénieurs, ils sont aussi entrepreneurs. Et c'est justement à ce niveau qu'Agoria Techlancers propose un soutien supplémentaire. " Un freelance fait partie d'un écosystème ", poursuit Geert Jacobs. " Via Techlancers, il peut élargir son réseau personnel, ce qui est important pour trouver les missions adéquates. " Pourtant, cela ne semble pas vraiment poser problème à la majorité des freelances. Il ressort d'une enquête menée par Data News et Agoria que plus de 80 % d'entre eux ont un agenda rempli. Un indépendant sur trois refuse même régulièrement du travail.Cependant, la plus-value de cet écosystème s'exprime aussi dans d'autres aspects. " Pour les freelances, la formation permanente est indispensable afin de conserver une plus-value sur le marché, explique Geert Jacobs. " Dans ce cadre, nous leur proposons de nombreuses formations et plusieurs événements, et mettons à leur disposition différentes sources d'information et de documentation. " En outre, des partenaires tels que Sirius Legal, SBB, ODB et Volvo proposent un encadrement supplémentaire. En parallèle, cet écosystème offre aussi de nombreux avantages aux clients. " Les entreprises sont parfois réticentes à l'idée de travailler avec des freelances parce que ce mode de travail ne leur permet pas d'ancrer leur expertise interne. C'est justement l'un des objectifs de cet écosystème. Il offre en effet une garantie en matière de connaissances. "En principe, les entreprises devraient se tourner de plus en plus vers les indépendants. Toutefois, en pratique, elles ne sont pas toujours prêtes à le faire. Il ressort d'une étude que 75 % des entreprises qui travaillent avec des freelances n'ont pas de politique formelle en la matière. " Il s'agit clairement d'un point d'attention ", explique Geert Jacobs. " À terme, le développement d'une communauté de freelances technologiques, d'entreprises d'outplacement, de plateformes en ligne et de clients offrira des avantages à toutes les parties. Les freelances pourront connaître la politique du client et les entreprises découvriront les différentes formes de collaboration. En outre, les témoignages de freelances serviront aussi de sources d'inspiration à leurs collègues entrepreneurs. Cette communauté renforcera par ailleurs le lien entre les clients et les freelances. "Envie d'en savoir plus sur les opportunités et les défis que représente une collaboration avec des freelances technologiques ? Téléchargez ici le livre blanc : www.techlancers.be