Début novembre, Xerox avait émis une offre de rachat de HP Inc.. Xerox, spécialisée en imprimantes et photocopieurs, affirmait disposer de quelque 33,5 milliards de dollars pour mettre la main sur la firme d'impression HP Inc. Une offre étonnante que celle-là dans la mesure où HP Inc. est environ trois fois plus grande que Xerox.

HP avait déclaré alors prendre en considération l'offre, mais les négociations semblent entre-temps avoir échoué. La semaine dernière, HP rejeta en effet l'offre de 22 dollars par action, car elle serait inférieure à la valeur de l'entreprise.

Dans un courrier adressé à HP, Xerox se dit "stupéfaite", parce que Goldman Sachs, le conseiller financier de HP, avait, lors d'une précédente restructuration, présenté un prix de 14 dollars par action, tout en conseillant de revendre plus d'actions. Le prix moyen d'une action HP serait actuellement de quelque 20 dollars à la bourse.

Chez Xerox, on affirme à présent que HP Inc. doit ouvrir sa comptabilité avant le 25 novembre, sous peine que l'entreprise fasse l'objet d'une offre hostile de rachat. Dans le cas de ce type d'offre hostile, Xerox s'adresserait directement aux actionnaires et rachèterait suffisamment d'actions que pour remplacer l'actuel conseil d'administration.

Les deux entreprises ont déjà connu un long parcours tourmenté et sont actuellement en litige surtout pour savoir qui peut regarder les livres comptables de qui. HP Inc. l'avait en son temps déjà demandé à Xerox et avait obtenu gain de cause, mais aujourd'hui, Xerox est contrariée parce que HP lui refuse tout accès à sa comptabilité.