Xerox veut racheter HP, annonçait The Wall Street Journal lundi sur base des dires d'initiés. Une nouvelle étonnante que celle-là dans la mesure où avec une valeur marchande de 27 milliard de dollars, HP est plus de trois fois plus grande que Xerox.

Entre-temps, HP a officiellement confirmé avoir reçu une offre. "Nous avons de temps à autre des entretiens avec Xerox à propos d'une combinaison possible de nos entreprises. Nous en avions déjà pris en considération les conditions, mais hier nous avons reçu une proposition", déclare-t-on chez le fabricant d'ordinateurs par voie d'un communiqué.

Le marché international des imprimantes et copieurs est depuis quelque temps déjà sous pression. HP est depuis belle lurette aux prises avec des problèmes sur le marché des PC et a déjà dû effectuer des coupes sombres dans son personnel, afin de réduire ses coûts. La division 'impression' de l'entreprise, qui est actuellement une importante source de revenus, a également vu ses rentrées régresser. Dans le cadre d'une restructuration, il y a quatre ans, les activités pour le marché professionnel avait été scindées en Hewlett Packard Enterprise (HPE) et en HP Inc, qui se concentre depuis lors sur le marché à la consommation. C'est cette dernière entreprise qui intéresse Xerox.

Xerox libère des fonds

L'année dernière encore, une mégafusion entre Xerox et la firme japonaise Fujifilm semblait être possible, mais elle capota in extremis. Un procès à ce propos entre les deux entreprises a du reste été interrompu cette semaine. Du coup, Xerox s'est aussi entièrement retirée d'une 'joint-venture' (co-entreprise) conclue en 1962 déjà avec Fujifilm et dont elle était encore propriétaire pour un quart. Conjointement avec plusieurs autres accords de moindre importance conclus avec Fujifilm, cela rapporte encore 2,3 milliards de dollars à Xerox. Selon le Wall Street Journal, le fabricant américain d'imprimantes aurait déjà libéré les crédits nécessaires au cas où un accord interviendrait effectivement avec HP.