Cette mise à jour a été baptisée 21H2, soit la même appellation que la 'preview' de Windows 11, ce qui sème un peu la confusion. Mais la bonne nouvelle pour les utilisateurs, qui n'ont - et de loin - pas encore satisfait aux exigences matérielles de Windows 11, c'est que le service de la version 10 sera ainsi pas mal étendu.

La mise à jour contient des adaptations à un certain nombre de fonctions professionnelles en matière, notamment, de la sécurité et des procédures de login, selon Microsoft sur un blog. En actualisant, Microsoft promet également un prolongement du service. Pour les versions Home et Pro, il s'agira de dix-huit mois et pour les éditions Enterprise et Education de trente mois. Pour les entreprises, qui utilisent Windows sur des appareils à vocation plus industrielle, il est bon de savoir que 21H2 est également la version sur laquelle Windows 10 base ce qu'elle appelle son Long-Term Servicing Channel. Avec cet abonnement de services, il devrait être possible d'assurer aux appareils faisant tourner Windows 10 cinq années supplémentaires de mises à jour.

Cette mise à jour a été baptisée 21H2, soit la même appellation que la 'preview' de Windows 11, ce qui sème un peu la confusion. Mais la bonne nouvelle pour les utilisateurs, qui n'ont - et de loin - pas encore satisfait aux exigences matérielles de Windows 11, c'est que le service de la version 10 sera ainsi pas mal étendu.La mise à jour contient des adaptations à un certain nombre de fonctions professionnelles en matière, notamment, de la sécurité et des procédures de login, selon Microsoft sur un blog. En actualisant, Microsoft promet également un prolongement du service. Pour les versions Home et Pro, il s'agira de dix-huit mois et pour les éditions Enterprise et Education de trente mois. Pour les entreprises, qui utilisent Windows sur des appareils à vocation plus industrielle, il est bon de savoir que 21H2 est également la version sur laquelle Windows 10 base ce qu'elle appelle son Long-Term Servicing Channel. Avec cet abonnement de services, il devrait être possible d'assurer aux appareils faisant tourner Windows 10 cinq années supplémentaires de mises à jour.