Windows 10 serait la dernière version de Windows, avait-on appris en 2015. Après coup, on peut considérer cela surtout comme du blabla de marketing. Juste avant l'été, Microsoft a en effet fait savoir qu'elle préparait Windows 11. Et depuis le 5 octobre, le nouveau système d'exploitation est disponible.

Cet article est une version actualisée de précédentes informations parues en juin dernier. Pour découvrir les principales nouveautés du système d'exploitation, veuillez dérouler jusqu'à la moitié de l'article.

Quel est le prix?

Gratuit, du moins pour les appareils qui tournent aujourd'hui sur Windows 10. Ils recevront dans les prochains mois (probablement début 2022) une mise à jour vers Windows 11. Tout acheteur d'un nouveau PC bénéficiera aussi bientôt quasiment toujours de Windows 11 par défaut ou de l'option de mise à niveau gratuite à terme.

Comment l'obtenir?

En patientant d'abord. Microsoft entend proposer à tout utilisateur une mise à jour d'ici mi-2022. Mais si vous voulez dès à présent être opérationnel, vous pouvez télécharger et installer Windows 11 Insider Preview via le Windows Insider Program. Il s'agit d'une version d'essai du système d'exploitation, mais qui est quasiment identique à la version définitive.

Puis-je le faire tourner? (et pourquoi pas)

Lorsqu'un nouveau Windows sort, nous nous posons toujours la sempiternelle question de savoir si notre ordinateur l'acceptera. Les spécifications de Windows 11 sont désormais connues. La configuration minimale exigée est la suivante:

  • CPU: 1 GHz ou supérieur, bi-coeur ou plus, 64 bits, il n'y a plus de version 32 bits
  • RAM: 4 giga-octets
  • Stockage: 64 giga-octets
  • Ecran: 9 pouces minimum, résolution de 720p (paré HD)
  • Pour les cartes graphiques, Microsoft déclare seulement qu'elles doivent être compatibles DirectX12

Microsoft dispose avec PC Health Check d'un outil de contrôle pour savoir si votre appareil est techniquement prêt pour Windows 11. Cet outil a été amélioré l'été dernier, ce qui fait que vous saurez précisément pourquoi votre PC n'accepte pas Windows 11.

Windows 11, PVL
Windows 11 © PVL

Au cas où, malgré tout, votre PC ne recevrait pas de mise à jour vers Windows 11, ce ne serait pas un problème durant les premières années. En petits caractères, on peut lire que Windows 10 recevra encore jusqu'en 2025 au moins les mises à jour sécuritaires.

TPM

Durant nos premières expérimentations avec Windows 11, nous avons très vite appris qu'une installation n'était pas possible, parce que notre ordinateur ne disposait pas de TPM 2.0. TPM est l'abréviation de Trusted Platform Mobile. Il s'agit là d'un élément de stockage pour clés cryptographiques, qui est généralement présent sur les cartes-mères récentes. Mais il se peut qu'il faille l'activer manuellement dans le BIOS/UEFI.

PVL
© PVL

Il s'agit là probablement du principal obstacle à l'installation de Windows 11 sur un appareil moderne. A partir de là, quatre scénarios sont possibles:

  • Vous disposez de TPM qui est activé: vous n'avez rien à faire.
  • Vous disposez de TPM, mais il n'est pas activé. Il vous faudra dans vos paramètres UEFI rechercher TPM (aussi appelé fTPM sur les cartes-mères à processeur AMD) pour l'activer. Le hic, c'est que des outils tels PC Health Check ne font pas de différence entre un TPM manquant ou désactivé. Si vous avez construit votre PC vous-même, il est possible que vous trouviez la réponse dans la notice de la carte-mère.
  • Vous ne disposez pas de TPM, mais votre carte-mère possède un espace pour la puce: vous pouvez alors acheter éventuellement un module TPM séparé et l'installer sur la carte-mère. Ce module revient à 10-15 euros. Même si cette option vaut quasi exclusivement pour les ordinateurs de bureau.
  • Vous ne disposez pas de TPM et vous ne pouvez pas installer de puce TPM. Dans ce cas, vous devrez vous passer de Windows 11.

Qu'y a-t-il de neuf?

Avec Windows 11, Microsoft a opté pour une interface rafraîchie. C'est ainsi que les petites icônes se trouvent au centre de la barre des tâches (avec la zone de notification encore et toujours à droite). Ces icônes sont d'un concept un peu plus moderne que celles de Windows 10.

Il apparaît que Microsoft a repris le design de Windows 10X, le système d'exploitation allégé annoncé en 2019. En mai, Microsoft avait fait savoir que Windows 10X ne sortirait absolument pas, mais que certains de ses éléments se manifesteraient ailleurs. C'est donc le cas dans Windows 11.

Windows 11, Microsoft
Windows 11 © Microsoft

Si vous n'aimez pas la nouvelle interface, vous pouvez encore et toujours en revenir à l'ancienne. Bleeping Computer a découvert cet été déjà sur base d'une version fuitée que dans Windows 11, on peut aussi choisir l'affichage classique.

Snap

Autres nouveautés: les Snap Layouts, Snap Groups et Desktops, qui représentent surtout une façon de subdiviser le bureau et de positionner les programmes (par 2 ou 3, à l'horizontale ou à la verticale). Rien de vraiment révolutionnaire, mais bien pratique pour quiconque travaille simultanément dans plusieurs applications, sur de très grands écrans ou non.

Windows 11, Microsoft
Windows 11 © Microsoft

Les Desktops permettent de créer un bureau séparé pour par exemple l'école/le travail, les jeux ou d'autres activités. On les retrouve aujourd'hui déjà dans Windows 10, mais ils ont donc été rafraîchis.

Teams

Un choix étonnant, c'est d'intégrer la fonction chat de Microsoft Teams dans la barre des tâches. Vous pourrez clavarder, dialoguer ou appeler en vidéo vos contacts dans Windows. Nous nous posons cependant la question de savoir si c'est réellement une innovation ou surtout une tentative de la part de Microsoft de réimposer Teams aux consommateurs.

Windows 11, Microsoft
Windows 11 © Microsoft

Au bout d'une année au cours de laquelle même votre grand-mère a appris à utiliser Whatsapp, Facetime ou Zoom, Microsoft essaie encore de rendre Teams au goût du jour via la barre des tâches.

Microsoft fait cependant observer que vous pourrez aussi chatter, si votre contact ne dispose pas de Teams. Dans ce cas, la communication se fera par SMS. Et voilà comment Windows 11 dégage encore une bouffée de nostalgie des années 2000.

Gaming

Pour les jeux, Microsoft ne tarit pas d'éloges sur tout le potentiel de votre matériel et des meilleurs graphismes. C'est ainsi qu'Auto HDR et DirectStorage, deux fonctions de la Xbox, sont désormais intégrées également à Windows 11. Cela signifie que le 'High Dynamic Range' est automatiquement activé, lorsque votre matériel le permet, et que les jeux sont directement chargés dans la carte graphique plutôt que via le CPU.

L'appli Xbox est désormais aussi installée dans Windows 11, et les abonnés à Xbox Game Pass pourront dorénavant diffuser leurs jeux (jouer les jeux complets sur un autre appareil, à ne pas confondre avec la diffusion d'images vers un public).

Widgets

Ce qui joue de nouveau un rôle en vue dans Windows 11, ce sont les Widgets. Ceux-ci avaient fait leur entrée dans Windows Vista déjà, avant d'être renvoyées ensuite à l'arrière-plan. Désormais, vous pourrez donc de nouveau agrémenter votre bureau avec une barre de recherche, des prévisions météo, votre agenda ou d'autres sources d'information.

Windows 11, Microsoft
Windows 11 © Microsoft

Stories et applis Android dans le Microsoft Store

Ce qui a été rénové en profondeur par contre, c'est le Microsoft Store. L'interface a été réétudiée et est plus rapide, selon Microsoft, ce qui facilite la recherche d'applis. Microsoft évoque un 'nouveau Microsoft Store ouvert sur Windows 11'.

L'entreprise fait ainsi référence à sa nouvelle politique, par laquelle les magasins d'applis externes sont aussi les bienvenus dans le Microsoft Store. Cela signifie que les jeux et applis qui vendent à leur tour des produits et services numériques, peuvent le faire via leur propre système de paiement et ne doivent donc pas verser de commission à Microsoft. Il s'agit là d'une pique claire à l'adresse d'Apple, qui fait actuellement l'objet de fortes critiques, parce que l'entreprise exige qu'on passe toujours par son App Store et qu'on lui verse une commission.

Enfin, le nouveau Microsoft Store promet qu'il vous sera aussi plus facile de découvrir des applis que vous ne connaissez pas encore. Voilà pourquoi le magasin d'applications disposera désormais de 'stories'. Cet élément que Snapchat a inventé et qui fut ensuite repris par Instagram, Twitter et même Linkedin, se trouve désormais aussi au dernier endroit où on penserait pouvoir le trouver: dans une boutique d'applis.

Applis Android

Windows 11, Microsoft
Windows 11 © Microsoft

Une grande nouveauté dans Windows 11, c'est la possibilité de faire tourner désormais les applis Android sur le nouveau système d'exploitation. Cela ne se fera pas via Android ou Google Play, mais bien via l'Amazon Appstore, qui recense actuellement quelque 600.000 applis, ce qui est nettement moins que les 1,85 millions de Google Play, mais qui représente néanmoins une solide acquisition pour Windows. Surtout pour les tablettes ou les appareils 2-en-1 à écran tactile, et les jeux disponibles sur Android, mais pas sur PC.

Mais entre-temps, il semble que cette fonctionnalité ne se trouve pas par défaut dans Windows 11. Microsoft annonce certes son arrivée, mais sans révéler de date.

Devrai-je mettre à niveau?

Non. Windows 11 est visuellement quelque peu plus moderne, mais pour autant qu'on le sache, le moteur sous-jacent est assez identique à celui de Windows 10. Ce dernier sera en outre supporté à coup sûr jusqu'en octobre 2025. Si vous voulez cependant être dès à présent opérationnel, vous pouvez tester d'ores et déjà la version (légale) Windows Insider Preview. Sinon, on vous demandera de mettre à niveau au cours des mois à venir (il est probable que les tout nouveaux PC auront d'abord la priorité).

Windows 10 serait la dernière version de Windows, avait-on appris en 2015. Après coup, on peut considérer cela surtout comme du blabla de marketing. Juste avant l'été, Microsoft a en effet fait savoir qu'elle préparait Windows 11. Et depuis le 5 octobre, le nouveau système d'exploitation est disponible.Gratuit, du moins pour les appareils qui tournent aujourd'hui sur Windows 10. Ils recevront dans les prochains mois (probablement début 2022) une mise à jour vers Windows 11. Tout acheteur d'un nouveau PC bénéficiera aussi bientôt quasiment toujours de Windows 11 par défaut ou de l'option de mise à niveau gratuite à terme.En patientant d'abord. Microsoft entend proposer à tout utilisateur une mise à jour d'ici mi-2022. Mais si vous voulez dès à présent être opérationnel, vous pouvez télécharger et installer Windows 11 Insider Preview via le Windows Insider Program. Il s'agit d'une version d'essai du système d'exploitation, mais qui est quasiment identique à la version définitive.Lorsqu'un nouveau Windows sort, nous nous posons toujours la sempiternelle question de savoir si notre ordinateur l'acceptera. Les spécifications de Windows 11 sont désormais connues. La configuration minimale exigée est la suivante:Microsoft dispose avec PC Health Check d'un outil de contrôle pour savoir si votre appareil est techniquement prêt pour Windows 11. Cet outil a été amélioré l'été dernier, ce qui fait que vous saurez précisément pourquoi votre PC n'accepte pas Windows 11.Au cas où, malgré tout, votre PC ne recevrait pas de mise à jour vers Windows 11, ce ne serait pas un problème durant les premières années. En petits caractères, on peut lire que Windows 10 recevra encore jusqu'en 2025 au moins les mises à jour sécuritaires.Durant nos premières expérimentations avec Windows 11, nous avons très vite appris qu'une installation n'était pas possible, parce que notre ordinateur ne disposait pas de TPM 2.0. TPM est l'abréviation de Trusted Platform Mobile. Il s'agit là d'un élément de stockage pour clés cryptographiques, qui est généralement présent sur les cartes-mères récentes. Mais il se peut qu'il faille l'activer manuellement dans le BIOS/UEFI.Il s'agit là probablement du principal obstacle à l'installation de Windows 11 sur un appareil moderne. A partir de là, quatre scénarios sont possibles:Avec Windows 11, Microsoft a opté pour une interface rafraîchie. C'est ainsi que les petites icônes se trouvent au centre de la barre des tâches (avec la zone de notification encore et toujours à droite). Ces icônes sont d'un concept un peu plus moderne que celles de Windows 10.Il apparaît que Microsoft a repris le design de Windows 10X, le système d'exploitation allégé annoncé en 2019. En mai, Microsoft avait fait savoir que Windows 10X ne sortirait absolument pas, mais que certains de ses éléments se manifesteraient ailleurs. C'est donc le cas dans Windows 11.Si vous n'aimez pas la nouvelle interface, vous pouvez encore et toujours en revenir à l'ancienne. Bleeping Computer a découvert cet été déjà sur base d'une version fuitée que dans Windows 11, on peut aussi choisir l'affichage classique.Autres nouveautés: les Snap Layouts, Snap Groups et Desktops, qui représentent surtout une façon de subdiviser le bureau et de positionner les programmes (par 2 ou 3, à l'horizontale ou à la verticale). Rien de vraiment révolutionnaire, mais bien pratique pour quiconque travaille simultanément dans plusieurs applications, sur de très grands écrans ou non.Les Desktops permettent de créer un bureau séparé pour par exemple l'école/le travail, les jeux ou d'autres activités. On les retrouve aujourd'hui déjà dans Windows 10, mais ils ont donc été rafraîchis.Un choix étonnant, c'est d'intégrer la fonction chat de Microsoft Teams dans la barre des tâches. Vous pourrez clavarder, dialoguer ou appeler en vidéo vos contacts dans Windows. Nous nous posons cependant la question de savoir si c'est réellement une innovation ou surtout une tentative de la part de Microsoft de réimposer Teams aux consommateurs.Au bout d'une année au cours de laquelle même votre grand-mère a appris à utiliser Whatsapp, Facetime ou Zoom, Microsoft essaie encore de rendre Teams au goût du jour via la barre des tâches.Microsoft fait cependant observer que vous pourrez aussi chatter, si votre contact ne dispose pas de Teams. Dans ce cas, la communication se fera par SMS. Et voilà comment Windows 11 dégage encore une bouffée de nostalgie des années 2000.Pour les jeux, Microsoft ne tarit pas d'éloges sur tout le potentiel de votre matériel et des meilleurs graphismes. C'est ainsi qu'Auto HDR et DirectStorage, deux fonctions de la Xbox, sont désormais intégrées également à Windows 11. Cela signifie que le 'High Dynamic Range' est automatiquement activé, lorsque votre matériel le permet, et que les jeux sont directement chargés dans la carte graphique plutôt que via le CPU.L'appli Xbox est désormais aussi installée dans Windows 11, et les abonnés à Xbox Game Pass pourront dorénavant diffuser leurs jeux (jouer les jeux complets sur un autre appareil, à ne pas confondre avec la diffusion d'images vers un public).Ce qui joue de nouveau un rôle en vue dans Windows 11, ce sont les Widgets. Ceux-ci avaient fait leur entrée dans Windows Vista déjà, avant d'être renvoyées ensuite à l'arrière-plan. Désormais, vous pourrez donc de nouveau agrémenter votre bureau avec une barre de recherche, des prévisions météo, votre agenda ou d'autres sources d'information.Ce qui a été rénové en profondeur par contre, c'est le Microsoft Store. L'interface a été réétudiée et est plus rapide, selon Microsoft, ce qui facilite la recherche d'applis. Microsoft évoque un 'nouveau Microsoft Store ouvert sur Windows 11'.L'entreprise fait ainsi référence à sa nouvelle politique, par laquelle les magasins d'applis externes sont aussi les bienvenus dans le Microsoft Store. Cela signifie que les jeux et applis qui vendent à leur tour des produits et services numériques, peuvent le faire via leur propre système de paiement et ne doivent donc pas verser de commission à Microsoft. Il s'agit là d'une pique claire à l'adresse d'Apple, qui fait actuellement l'objet de fortes critiques, parce que l'entreprise exige qu'on passe toujours par son App Store et qu'on lui verse une commission.Enfin, le nouveau Microsoft Store promet qu'il vous sera aussi plus facile de découvrir des applis que vous ne connaissez pas encore. Voilà pourquoi le magasin d'applications disposera désormais de 'stories'. Cet élément que Snapchat a inventé et qui fut ensuite repris par Instagram, Twitter et même Linkedin, se trouve désormais aussi au dernier endroit où on penserait pouvoir le trouver: dans une boutique d'applis.Une grande nouveauté dans Windows 11, c'est la possibilité de faire tourner désormais les applis Android sur le nouveau système d'exploitation. Cela ne se fera pas via Android ou Google Play, mais bien via l'Amazon Appstore, qui recense actuellement quelque 600.000 applis, ce qui est nettement moins que les 1,85 millions de Google Play, mais qui représente néanmoins une solide acquisition pour Windows. Surtout pour les tablettes ou les appareils 2-en-1 à écran tactile, et les jeux disponibles sur Android, mais pas sur PC.Mais entre-temps, il semble que cette fonctionnalité ne se trouve pas par défaut dans Windows 11. Microsoft annonce certes son arrivée, mais sans révéler de date.Non. Windows 11 est visuellement quelque peu plus moderne, mais pour autant qu'on le sache, le moteur sous-jacent est assez identique à celui de Windows 10. Ce dernier sera en outre supporté à coup sûr jusqu'en octobre 2025. Si vous voulez cependant être dès à présent opérationnel, vous pouvez tester d'ores et déjà la version (légale) Windows Insider Preview. Sinon, on vous demandera de mettre à niveau au cours des mois à venir (il est probable que les tout nouveaux PC auront d'abord la priorité).