"L'algorithme a commencé à être utilisé sur la plateforme d'IEX en avril et, depuis lors, est quotidiennement en activité, contribuant à la réalisation de 70% des échanges d'électricité sur ces marchés", indique N-Side lundi dans un communiqué. L'entreprise avait déjà développé un algorithme utilisé pour calculer chaque jour les prix européens de l'électricité pour le lendemain et allouer les capacités transfrontalières. Cette solution, baptisée Euphemia, est utilisée dans 26 pays.

Et l'entreprise néo-louvaniste ne compte pas en rester là. "Nous croyons que N-Side peut vraiment aider les pays du monde entier à relever les défis posés par les marchés de l'énergie. Nous cherchons actuellement de nouvelles opportunités en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient ou en Amérique du Nord", souligne l'un de ses dirigeants, Olivier Devolder. Fondé en 2000, N-Side est spécialisée dans les expertises en optimisation et sciences des données et le développement de logiciels d'intelligence artificielle. Elle prévoyait il y a quelques mois de réaliser un chiffre d'affaires en forte hausse de quelque 20 millions d'euros en 2021.

"L'algorithme a commencé à être utilisé sur la plateforme d'IEX en avril et, depuis lors, est quotidiennement en activité, contribuant à la réalisation de 70% des échanges d'électricité sur ces marchés", indique N-Side lundi dans un communiqué. L'entreprise avait déjà développé un algorithme utilisé pour calculer chaque jour les prix européens de l'électricité pour le lendemain et allouer les capacités transfrontalières. Cette solution, baptisée Euphemia, est utilisée dans 26 pays. Et l'entreprise néo-louvaniste ne compte pas en rester là. "Nous croyons que N-Side peut vraiment aider les pays du monde entier à relever les défis posés par les marchés de l'énergie. Nous cherchons actuellement de nouvelles opportunités en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient ou en Amérique du Nord", souligne l'un de ses dirigeants, Olivier Devolder. Fondé en 2000, N-Side est spécialisée dans les expertises en optimisation et sciences des données et le développement de logiciels d'intelligence artificielle. Elle prévoyait il y a quelques mois de réaliser un chiffre d'affaires en forte hausse de quelque 20 millions d'euros en 2021.