La mise à jour a provoqué le non-fonctionnement du menu de démarrage chez certains utilisateurs. Et cliquer sur le bouton 'Démarrer' ou presser la touche Windows n'y changeait rien. Selon Microsoft, ce bug était dû à la mise à jour. 'Un petit nombre d'appareils ne peuvent ouvrir le menu de démarrage après l'installation de la mise à jour, qui avait été déployée le 23 juin 2022', déclare-t-on chez le géant technologique.

Microsoft a par conséquent prévu un 'rollback' pour cette mise à jour, ce qui signifie qu'elle sera automatiquement annulée sur la plupart des PC à la consommation. Quant aux administrateurs d'ordinateurs gérés en entreprise, ils devront annuler manuellement KB5014668 via une procédure de groupe.

Une mise à jour Windows ne vient jamais seule

Les gestionnaires de correctifs Windows connaissent du reste déjà un été chargé. Pas plus tard qu'hier, Microsoft mettait en effet en garde contre des problèmes d'impression suite à une mise à jour de Windows Server. Il s'agit cependant ici d'une fonctionnalité, pas d'un bug. La mise à jour annule un patch temporaire antérieur qui permettait aux imprimantes non compatibles de fonctionner encore un certain temps.

La mise à jour a provoqué le non-fonctionnement du menu de démarrage chez certains utilisateurs. Et cliquer sur le bouton 'Démarrer' ou presser la touche Windows n'y changeait rien. Selon Microsoft, ce bug était dû à la mise à jour. 'Un petit nombre d'appareils ne peuvent ouvrir le menu de démarrage après l'installation de la mise à jour, qui avait été déployée le 23 juin 2022', déclare-t-on chez le géant technologique.Microsoft a par conséquent prévu un 'rollback' pour cette mise à jour, ce qui signifie qu'elle sera automatiquement annulée sur la plupart des PC à la consommation. Quant aux administrateurs d'ordinateurs gérés en entreprise, ils devront annuler manuellement KB5014668 via une procédure de groupe.Les gestionnaires de correctifs Windows connaissent du reste déjà un été chargé. Pas plus tard qu'hier, Microsoft mettait en effet en garde contre des problèmes d'impression suite à une mise à jour de Windows Server. Il s'agit cependant ici d'une fonctionnalité, pas d'un bug. La mise à jour annule un patch temporaire antérieur qui permettait aux imprimantes non compatibles de fonctionner encore un certain temps.