En Belgique, l'e-sport est encore quelque peu sous-exposé, mais une série d'acteurs veulent changer la donne. Tel est le cas de HEET Gaming, une startup qui mise sur l'organisation e-sport professionnelle. La jeune pousse propose notamment des formations, des conseils et du coaching aux joueurs désireux de prendre part au circuit. Elle a été co-fondée par Tim Buysse, qui a lui-même effectué une carrière de joueur professionnel à la League of Legends.

'Sans l'aide de sponsors, HEET a réussi en l'espace d'une année à créer une communauté de 5.000 suiveurs', déclare Buysse dans un communiqué de presse. 'Je suis très fier de ce nous avons déjà atteint avec HEET Gaming. Mon objectif a toujours été de fonder une organisation internationale au départ de la Belgique, parce que je sentais vraiment que cela manquait encore dans notre pays.'

La startup récolte à présent dans le cadre d'une première grande phase d'investissement quelque 200.000 euros de financement auprès de trois d'investisseurs. Deux d'entre eux, Stefan Otte et Walter Luyten, sont membres de BAN Vlaanderen, qui regroupe des entrepreneurs et des investisseurs privés en matière d'apport de capital. Ils prodigueront également des conseils en marketing et en administration. Le troisième investisseur, Mario Haneca, a fait carrière comme coach, une expérience qu'il mettra aussi au service de HEET.

En Belgique, l'e-sport est encore quelque peu sous-exposé, mais une série d'acteurs veulent changer la donne. Tel est le cas de HEET Gaming, une startup qui mise sur l'organisation e-sport professionnelle. La jeune pousse propose notamment des formations, des conseils et du coaching aux joueurs désireux de prendre part au circuit. Elle a été co-fondée par Tim Buysse, qui a lui-même effectué une carrière de joueur professionnel à la League of Legends.'Sans l'aide de sponsors, HEET a réussi en l'espace d'une année à créer une communauté de 5.000 suiveurs', déclare Buysse dans un communiqué de presse. 'Je suis très fier de ce nous avons déjà atteint avec HEET Gaming. Mon objectif a toujours été de fonder une organisation internationale au départ de la Belgique, parce que je sentais vraiment que cela manquait encore dans notre pays.'La startup récolte à présent dans le cadre d'une première grande phase d'investissement quelque 200.000 euros de financement auprès de trois d'investisseurs. Deux d'entre eux, Stefan Otte et Walter Luyten, sont membres de BAN Vlaanderen, qui regroupe des entrepreneurs et des investisseurs privés en matière d'apport de capital. Ils prodigueront également des conseils en marketing et en administration. Le troisième investisseur, Mario Haneca, a fait carrière comme coach, une expérience qu'il mettra aussi au service de HEET.