''Nous sommes convaincus que les meilleures solutions viendront d'une collaboration entre les nouveaux fournisseurs et les transports publics'', a affirmé le directeur européen d'Uber, Pierre-Dimitri Gore-Coty, sur son blog. ''Comme les attentes en matière de mobilité changent rapidement, le moment est venu d'investir davantage dans un réseau mobile intégré sur base des transports publics.''

Cet appel est étonnant dans la mesure où les services de taxi d'Uber sont généralement considérés comme une concurrence pour les transports publics. Dans de nombreuses villes européennes et américaines, on assiste à une augmentation du trafic automobile depuis l'arrivée de l'appli de taxi et d'autres services comparables. En outre, Uber entretient des relations compliquées avec les autorités de nombreux pays européens en raison de son extension agressive, du non-respect des règles en vigueur et de son attitude pour le moins légère vis-à-vis des données de confidentialité de ses clients.