Twitter avait bloqué le compte du journal le 14 octobre, après que le New York Post ait publié des articles sur le fils du candidat démocrate à la présidence, Joe Biden. Sur base de courriels, le journal avait annoncé qu'Hunter Biden avait utilisé l'influence de son père, il y a quelque six ans, lorsqu'il travaillait pour la firme de gaz naturel ukrainienne Burisma. Joe Biden, à l'époque vice-président des Etats-Unis, aurait prêté main forte à son fils.

Comme il s'agissait d'un contenu piraté, Twitter avait décidé de bloquer le compte. Cette décision avait provoqué pas mal d'indignation parmi les républicains, qui accusèrent l'entreprise de censure sélective à l'encontre des conservateurs.

Le New York Post a tweeté une photo montrant le logo de l'oiseau cher à Twitter, qui s'envole d'une cage, tout en y ajoutant la légende suivante: 'Twitter revient sur sa décision et libère enfin le compte de Post après le bannissement de Biden.'

Twitter avait bloqué le compte du journal le 14 octobre, après que le New York Post ait publié des articles sur le fils du candidat démocrate à la présidence, Joe Biden. Sur base de courriels, le journal avait annoncé qu'Hunter Biden avait utilisé l'influence de son père, il y a quelque six ans, lorsqu'il travaillait pour la firme de gaz naturel ukrainienne Burisma. Joe Biden, à l'époque vice-président des Etats-Unis, aurait prêté main forte à son fils.Comme il s'agissait d'un contenu piraté, Twitter avait décidé de bloquer le compte. Cette décision avait provoqué pas mal d'indignation parmi les républicains, qui accusèrent l'entreprise de censure sélective à l'encontre des conservateurs.Le New York Post a tweeté une photo montrant le logo de l'oiseau cher à Twitter, qui s'envole d'une cage, tout en y ajoutant la légende suivante: 'Twitter revient sur sa décision et libère enfin le compte de Post après le bannissement de Biden.'